Économie de la Moldavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moldavie
Indicateurs économiques
Image illustrative de l'article Économie de la Moldavie
Le PIB de la Moldovie, par secteur

Monnaie Leu moldave
Année fiscale calendaire
Organisations internationales ALECE, GUAM, OMC
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 7,11 milliards $ (2011)
Produit intérieur brut en PPA 11.93 milliards $ (2011)
Rang pour le PIB en PPA 147 ème
Croissance du PIB 6 % (2011)
PIB par habitant en PPA
PIB par secteur agriculture :
industrie :
services :
Inflation (IPC) 4 % (2010)
Pop. sous le seuil de pauvreté 29,5 % (2005)
Indice de développement humain (IDH)
Population active 1,27 millions (2011)
Population active par secteur agriculture : 27,5 % (2011)
industrie : 12,7 % (2011)
services : 59,8 % (2011)
Taux de chômage 6,2 % (2011)
Principales industries
Commerce extérieur
Exportations 2,22 milliards $ (2010)[1]
Biens exportés Vins de raison frais, fils et câbles isolés, médicaments, fruits
Principaux clients Russie, Roumanie, Italie, Ukraine, Royaume-Uni
Importations 4,553 milliards $ (2010)[1]
Biens importés Pétrole, voiture de tourisme, produits du tabac
Principaux fournisseurs Russie, Ukraine, Roumanie, Chine, Allemagne
Finances publiques
Dette publique 31,3 % du PIB (2009)
Dette extérieure
Recettes publiques 1,751 milliards $ (2009)
Dépenses publiques 2,112 milliards $ (2009)
Déficit public
Aide au développement
Sources :
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/md.html

L'économie de la République de Moldavie, qui était le principal fournisseur de vin, de légumes et de fruits pour les anciennes républiques soviétiques, est devenue après la chute de l'Union soviétique en 1991 un des pays les plus pauvres d'Europe.

La perte de certains marchés traditionnels, la dépendance énergétique au gaz russe, l'émigration importante des cadres russes et ukrainiens et la sécession de la principale région industrielle, la Transnistrie, ont provoqué la chute dramatique du PIB.

Les premiers signes de redressement en 2000 sont suivis de plusieurs années de forte croissance économique (plus de 8 % en première partie de 2005).

Toutefois, le manque de réformes structurelles et une économie souterraine évaluée à près de 40 % du PIB, provoquent une inflation à deux chiffres (entre 12 % et 15 % par an) et un déficit commercial important (financé en partie par les transferts d'argent des Moldaves qui travaillent à l'étranger).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]