Paul Wall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Wall
Description de cette image, également commentée ci-après

Paul Wall en 2005.

Informations générales
Nom de naissance Paul Michael Slayton[1]
Naissance (35 ans)
Houston, Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, disc jockey, acteur
Genre musical Hip-hop, Dirty South, rap hardcore
Instruments Voix
Labels Swishahouse, RED Distribution
Site officiel paulwallbaby.com

Paul Wall, de son vrai nom Paul Slayton, né le à Houston, dans le Texas, est un rappeur, disc jockey, acteur et entrepreneur américain. Il est affilié au label Swishahouse. Il collabore au début avec le rappeur Chamillionaire avec qui il publie plusieurs albums incluant l'album indépendant Get Ya Mind Correct. En 2005, il signe au label Atlantic Records et se popularise significativement avec son premier album The Peoples Champ. Get Money, Stay True suit en 2007[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Wall à Bagdad, 2007.

Paul est né Paul Michael Slayton[1] le à Houston, dans le Texas[3]. Il commence des études de communication à l’université de Houston durant trois ans[4],[5]. Il fait alors la connaissance de Hakeem Seriki, futur Chamillionaire, autre figure emblématique du Dirty South, et de H-Town. Ils créeront plus tard le groupe The Color Changin' Click.

Paul Wall lance sa carrière en tant que disc jockey, collaborant avec des artistes tels que T.I. et des labels du Sud tels que Cash Money Records (Lil Wayne, Birdman) ou New No Limit (Master P), produisant des mixtapes chopped and screwed, style inventé par DJ Screw[3],[6]. Mais l'envie d'écrire ses propres textes prend le dessus et Paul tente d'intégrer la scène rap avec Chamillionaire. Avec l’aide de Seriki, il publie la mixtape Get Ya Mind Correct le [7]. Après cette première mixtape en tant que MC, Paul décide de continuer sur Swishahouse, tandis que Chamillionaire rejoint un label indépendant. Paul Wall passe de la scène locale à la scène nationale, et son nom commence à être connu, de même que ceux de Mike Jones et Slim Thug, en mai 2005, grâce au morceau Still Tippin’, qui popularise le style de Houston. Après ce morceau, Paul décide de préparer son propre album solo et de se lancer définitivement dans le rap. Mike Jones, quant à lui, est parvenu à faire connaître dans tout le pays le chopped and screwed.

Paul Wall publie un premier single début août 2005, Sittin’ Sidewayz, avec Big Pokey, qui se classe 93e du Billboard Hot 100[8] L’album, The People's Champ, est publié le [9], et le succès est au rendez vous. Il se classe directement premier des ventes d’albums[8], délestant Kanye West de la place d'honneur. L'album dépasse les 900 000 exemplaires vendus atteignant le disque d'or[réf. nécessaire]. Deux autres singles sont extraits de l'album, They Don’t Know, avec Bun B (et Mike Jones pour le remix), puis son plus gros succès commercial, Girl, qui se classe 35e du Billboard Hot 100[8]. Après cela, Wall multiplie les featurings, notamment avec Nelly et le morceau Grillz (no 1 pendant deux semaines au Billboard Hot 100), mais également Juvenile, Three 6 Mafia, Jim Jones, Ashanti, Daddy Yankee, Kanye West, T.I., Game, 50 Cent, Juelz Santana, Limp Bizkit, Brooke Hogan, DJ Khaled et LeToya.

Wall participe à la bande-son du jeu vidéo Def Jam: Icon, publié en 2007 par EA Games[10]. En 2010, Paul Wall s'impose un régime extrême et se fait poser un anneau gastrique[11].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

En 2007, Paul Wall joue dans La Prison hantée avec Ja Rule. Il apparaît également dans le film Tucker Max : Histoires d'un serial fucker (I Hope They Serve Beer in Hell) en 2009 aux côtés de Jesse Bradford et Matt Czuchry. Il joue également dans Xtinction: Predator X[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Paul Wall épouse Crystal Slayton en octobre avec qui il a deux enfants : un fils, William Patrick Slayton (né en 2006) et une fille, Noelle Slayton (née en 2007)[13],[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Album de remixes[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Get Money, Stay True (Chopped and Screwed) (avec Michael « 5000 » Watts)

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Sole Music
  • 2012 : No Sleep Till Houston
  • 2013 : Welcome 2 Texas Vol. 3 (avec Slim Thug)
  • 2013 : Check Season

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position Album
Billboard Hot 100 Hot R&B/Hip-Hop Songs Hot Rap Songs UK Singles Chart
2005 Still Tippin (Mike Jones feat. Slim Thug & Paul Wall) 60 34 25 - Who Is Mike Jones?
2005 Sittin' Sidewayz (feat. Big Pokey) 93 34 24 - The People's Champ
2005 They Don't Know (feat. Mike Jones & Bun B) - 71 - - The People's Champ
2005 Grillz (Nelly feat. Paul Wall, Ali] & Big Gipp) 1 3 1 24 SweatSuit
2005 Draped Up (H-Town All Stars Re-Mix) (Bun B feat. Lil' KeKe, Aztec, Slim Thug, Chamillionaire, Paul Wall, Mike Jones, Lil' Flip & Z-Ro) - 45 - - Trill
2006 Girl 41 42 8 - The People's Champ
2006 Holla at Me Baby (DJ Khaled feat. Cool & Dre, Fat Joe, Lil Wayne, Paul Wall, Pitbull & Rick Ross) - - - -

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Texas Births 1926–1995 », "Family Tree Legends".
  2. (en) « Paul Wall Biography », Atlantic Records (consulté le 11 mars 2008).
  3. a et b (en) Andy Kellman, « Paul Wall Biography », sur AllMusic (consulté le 10 février 2016).
  4. (en) Andrew Dansby, « Rapper Paul Wall is all smiles », Houston Chronicle,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « Paul Wall...the people's champ », AskMen (consulté le 13 décembre 2010).
  6. (en) « Paul Wall | New Music Release | Rapindustry.Com Promotion », Rapindustry (consulté le 11 février 2014).
  7. (en) « Paul Wall / Chamillionaire - Get Ya Mind Correct. », sur AllMusic (consulté le 10 février 2016).
  8. a, b et c (en) « Paul Wall Awards », sur AllMusic (consulté le 10 février 2016).
  9. (en) Andy Kellman, « Paul Wall - The People's Champ Overview », sur AllMusic (consulté le 10 février 2016).
  10. (en) « EA Announces Soundtrack for DEF JAM: ICON », sur investor.ea.com,‎ (consulté le 10 février 2016).
  11. (en) « Paul Wall's Dramatic Weight Loss! Life Changing Surgery; How He Did It! », UrbLife,‎ .
  12. (en) « Xtinction (2010) », sur IMDB (consulté le 10 février 2016).
  13. (en) « Black Celebrity Kids,babies,and their Parents » RAPPER PAUL WALL TALKS ABOUT BEING A DADDY », sur blackcelebkids.com,‎ (consulté le 6 janvier 2011).
  14. (en)} (en) « Paul Wall Gives Happy Home Tips! Top 7 Family Keepers! », UrbLife,‎ (consulté le 11 février 2014).
  15. (en) « Paul Wall - Chick Magnet - Mobile », iTunes (consulté le 25 août 2015).
  16. (en) « Paul Wall - Slab God », iTunes (consulté le 25 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]