DJ Khalil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Khalil.
DJ Khalil
Surnom Khalil
Nom de naissance Khalil Abdul-Rahman
Naissance Seattle, Washington D.C., Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Producteur, musicien, compositeur, disc jockey
Genre musical Hip-hop, soul, RnB, pop
Instruments Clavier, échantillonneur
Années actives Depuis 1997
Labels Angeles Records, Self Scientific, Aftermath Entertainment

DJ Khalil, de son vrai nom Khalil Abdul-Rahman, est un producteur, musicien, compositeur et rappeur américain, résidant à Los Angeles. Il forme également le duo Self Scientific avec le rappeur Chace Infinite. Il est le plus jeune fils de l'ancien basketteur et entraîneur Walt Hazzard, qui adoptera le nom musulman de Mahdi Abdul-Rahman. Durant sa carrière, DJ Khalil produit par un grand nombre d'artistes de genres hip-hop, RnB et pop comme 50 Cent, Pink, The Game, ASAP Rocky, Drake, Eminem, G-Unit, Wale, et Usher[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

DJ Khalil est né Khalil Abdul-Rahman à Seattle, Washington D.C., et a grandi à Los Angeles, en Californie. Son père, Walt Hazzard, qui change par la suite pour Mahdi Abdul-Rahman, était un joueur de basketball professionnel de la National Basketball Association. À 13 ans, lors d'une fête organisée par ses parents, il fait la rencontre de Dr. Dre, pour qui il travaillera comme producteur[2]. Khalil joue du basketball à la North Hollywood High School et au Morehouse College[3]. Khalil lance sa carrière musicale de disc jockey (DJ), et est diplômé dans la production musicale. Il se lance dans la création musicale avec un échantillonneur Ensoniq ASR-10, et plus tard sur le logiciel Reason[4].

Ses productions les plus connues incluent Kush de Dr. Dre, Fear de Drake, Can't Stop Me Now de Pitbull, Kinda Like a Big Deal de Clipse, I'll Still Kill de 50 Cent, The One de Slaughterhouse, I Don't Need No Bitch de Snoop Dogg, Imma Do It et Never Let It Go de Fabolous, The Code de Bishop Lamont, Turn It Up de Roc C et Illa J, et Propaganda de Pyro. D'autres de ses productions connues incluent China, Running Thru, Live 4 Tomorrow, Red et Organ Man, ce dernier produit avec Chin Injeti pour le jeu vidéo Fight Night Champion publié par EA Sports[5].

Drake et Khalil collaborent pour une chanson intitulée Fear apparue sur son album So Far Gone[6]. En novembre 2014, il participe à un concert au Kremlin-Bicêtre, en France[7]. Le 2 mars 2015, Khalil décrit ses productions pour Eminem lors d'un entretien avec HardKnock TV[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Productions de DJ Khalil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Producer's Corner: DJ Khalil », sur HipHopDX,‎ (consulté le 24 mars 2016).
  2. (en) « DJ Khalil Interview », sur aftermathmusic.com.
  3. (en) « NBA free agency might end up as boring rerun », sur latimes.com.
  4. (en) « Artist Stories », sur propellerheads.se/.
  5. (en) « DJ Khalil featured on Fight Night Champion », sur HiphopMakers.com (consulté le 24 mars 2016).
  6. (en) « Drake ‘Knows How To Make Great Records,’ DJ Khalil Says », sur MTV,‎ (consulté le 24 mars 2016).
  7. « Soirée DJ Khalil », sur Kremlin-Bicêtre (consulté le 24 mars 2016).
  8. (en) « DJ Khalil Details Working With Eminem On "Won't Back Down" », sur HipHopDX,‎ (consulté le 24 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]