Twista

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Twista
Description de cette image, également commentée ci-après

Twista à Chicago en 2010.

Informations générales
Surnom Tung Twista, Twist, The Small-One
Nom de naissance Carl Terrell Mitchell
Naissance (42 ans)
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip-hop, Midwest rap, gangsta rap, rap hardcore, new gangsta swing, RnB
Instruments Voix
Années actives Depuis 1991
Labels Atlantic Records
Site officiel twista.com

Twista, anciennement Tung Twista, de son vrai nom Carl Terrell Mitchell, né le à Chicago, dans l'Illinois, est un rappeur et producteur américain. Il est surtout connu pour avoir un flow très rapide.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1973–2001)[modifier | modifier le code]

Carl Terrell Mitchell est né le à Chicago, dans l'Illinois[1],[2] et a grandi à North Lawndale, un quartier de Chicago. Il commence à rapper à l'âge de douze ans[3].

Son phrasé ultra-rapide et ses rimes en rafales permettent à Tung Twista de se faire connaître auprès de Zoo Entertainment, un label affilié à BMG[4]. En 1991, alors âgé de 18 ans, il publie son tout premier album, Runnin' Off at da Mouth, très inspiré par A Tribe Called Quest et les Native Tongues. Ceci lui permet de « faire son trou » dans le milieu rap de Chicago, encore au stade de ses premiers balbutiements. Ce disque arrive dans les bureaux de Loud Records, entreprise encore inconnue à l’époque, mais les responsables ne disposent pas des moyens nécessaires pour faire connaître Twista à un niveau national. Pendant les cinq années qui suivent, le rappeur survit en faisant des mixtapes jusqu’au moment où il raccroche le micro pour de petits boulots. Dans un dernier espoir, il enregistre un morceau avec un groupe local, les Do or Die, et revient sur le devant de la scène de Chicago avec Po Pimp.

En 1997, une seconde chance s'offre à lui en signant chez Creator's Way Associated Labels qui lui promettent de sortir un album chez Atlantic. Twista publie son troisième album, Adrenaline Rush, le [1] qui devient certifié disque d’or, avec plus de 500 000 exemplaires vendus aux États-Unis. Twista brise enfin les barrières locales. À cette période, Twista finit par laisser tomber le « Tung » qui accompagne son nom de scène[3]. En 1998, il publie un album avec son groupe, The Speedknot Mobstaz, mais Mobstability est un échec commercial. Mécontent des résultats, le rappeur quitte son label.

De Kamikaze à Perfect Storm (2001–2011)[modifier | modifier le code]

Twista en 2008.

Twista continue à faire des featurings avec des artistes connus comme Puff Daddy, Timbaland et Magoo, Jay-Z et les autres membres de Roc-A-Fella Records, jusqu’en 2003, date à laquelle il rencontre le producteur/rappeur Kanye West. Ils enregistrent ensemble avec Jamie Foxx le tube Slow Jamz, qui est un succès international, mettant en avant le flow de Twista. L'album compte plus de 2 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis[3]. Début 2004, Tiwsta publie son troisième album, Kamikaze, qui grimpe très vite en haut des classements[5]. Le stade de disque d’or dépassé, il sort un autre single toujours avec Kanye West, Overnight Celebrity, et poursuit son succès critique et commercial jusqu’à atteindre, à l’âge de 30 ans, le disque de platine. D’autres singles suivent, dont So Sexy avec le chanteur de RnB R. Kelly pour ne citer que celui-ci. Le million d’exemplaires atteint, il publie la même année une réédition de Kamikaze avec deux titres bonus.

En 2005, Twista publie Hit the Floor en collaboration avec le rappeur cubano-américain Pitbull. Twista ne compte pas en rester là, puisqu’en 2005 sort son nouvel opus, The Day After, où sont cités des producteurs faisant partie du top 10 tels que The Neptunes, Scott Storch ou Mr. Collipark, mais se sépare de Kanye West. Le premier single, Girl Tonite, en featuring avec Trey Songz, se classe à la quatorzième place du Billboard Hot 100[6]. Le deuxième single, Hit the Floor, comprend un featuring du rappeur de Miami, Pitbull. L'album est certifié disque d'or. Son septième album, Adrenaline Rush 2007, est publié en septembre 2007. Twista lance un nouveau label appelé Get Money Gang Entertainment, et publie l'album Category F5 le [7], qui contient le single à succès Wetter[8]. En 2009, Twista participe au single Legendary avec les rappeurs AK47 de Do or Die et Saurus and Bones[9],[10].

Twista publie son huitième album solo intitulé The Perfect Storm le [11], qui atteint la 42e place du Billboard 200[12]. Le premier single de l'album, Make a Movie, produit par The Legendary Traxster, en featuring avec Chris Brown, est publié le [13]. Deux singles à succès sont publiés : I Do produit par Traxster, et Heat produit par les producteurs NO I.D. et The Legendary Traxster. Un documentaire intitulé Mr. Immortality: The Life and Times of Twista, est réalisé par Vlad Yudin et publié par EMI Label Services le 11 janvier 2011, qui s'inspire de la vie de Twista et de la scène musicale de Chicago[14]. D'autres artistes comme Ne-Yo, Big Boi d'Outkast, Jeremih, Scott Storch et Red Café, participent également au documentaire[15].

The Dark Horse (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, Twista participe à un remix de la chanson Traffic de Lil Reese. En 2013, Twista travaille sur son neuvième album, The Dark Horse. Des rumeurs circulent selon lesquelles il serait publié au label de Kanye West, GOOD Music. Le premier single s'intitule Throwin My Money, en featuring avec R. Kelly et produit par Chris Millionaire. Twista participe à la chanson Jewels N Drugs de Lady Gaga sur l'album ARTPOP. It's Yours en featuring avec Tia London, le premier single de The Dark Horse, est publié le [16],[17]. Il est diffusé sur les radios américaines le 27 mai 2014 par Capitol Records[18].

Twista publie son quatrième EP, Livin Legend le 4 décembre 2015.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Adrenaline Rush 2000
  • 2008 : Soft Buck, Vol. 1

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Mobstability (avec Speedknot Mobstaz)
  • 1999 : Legit Ballin Vol 1: The Album (avec Legit Ballaz)
  • 2001 : Legit Ballin Vol 2: The New Testament 2K (Street Scriptures Compilation) (avec Legit Ballaz)
  • 2001 : Tailwinds (avec Legit Ballaz)
  • 2002 : Legit Ballin Vol 3: Respect the Game (avec Legit Ballaz)
  • 2006 : TailWinds Vol.2 (avec Legit Ballaz)
  • 2008 : Mobstability II: Nation Business (avec Speedknot Mobstaz)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Thomas Erlewine, « Twista Biography », AllMusic,‎ (consulté le 5 février 2016).
  2. (en) Joel Whitburn, The Billboard Book of Top 40 Hits: Eighth Edition, Record Research,‎ , p. 673.
  3. a, b et c (en) « Twista » (consulté le 16 février 2013).
  4. (en) Mary Stevens, « Tung Twista Lands Spot in Guinness Book »,‎ (consulté le 27 juin 2012).
  5. (en) Joe D'Angelo, « Twista Blows Straight To Top Of Billboard Albums Chart », MTV News,‎ (consulté le 18 août 2008).
  6. (en) « Twista - The Day After Awards », sur AllMusic (consulté le 16 février 2013).
  7. (en) Jason Thurston, « Twista - Category F5 Overview » (consulté le 5 février 2016).
  8. (en) Tracey Ford, « Twista Launches Get Money Gang Record Label », The Boombox,‎ (consulté le 18 août 2008).
  9. (en) « Twista and AK (Of Do Or Die) join Chicago duo for fast-paced Legendary record », Gowhere Hip Hop,‎ (consulté le 10 avril 2012).
  10. (en) Frank says:, « Saurus & Bones feat. Twista & AK (of Do or Die) – Legendary », Fake Shore Drive (consulté le 10 avril 2012).
  11. (en) David Jeffries, « Twista - The Perfect Storm Overview », sur AllMusic (consulté le 5 février 2016).
  12. (en) « Twista - The Perfect Storm Awards », sur AllMusic (consulté le 5 février 2016).
  13. (en) « Make a Movie (feat. Chris Brown) - EP », sur iTunes (consulté le 26 février 2015).
  14. (en) « Twista’s Mr. Immortality: The Life and Times Twista Documentary Drops 12/7/10 », Fake Shore Drive (consulté le 10 avril 2012).
  15. (en) « Twista Documentary To Release In November », sur HipHopDX,‎ (consulté le 5 février 2016).
  16. (en) « It's Yours (feat. Tia London) - Single by Twista », iTunes.
  17. (en) C. Vernon Coleman, « Twista Featuring Tia London "It's Yours" - XXL », XXL Magazine,‎ (consulté le 8 juin 2014).
  18. (en) « Urban/UAC Future Releases | R&B, Hip Hop, Release Schedule and Street Dates | », allaccess.com (consulté le 8 juin 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]