Obie Trice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obie Trice
Description de cette image, également commentée ci-après

Obie Trice en concert à Victoria en 2006.

Informations générales
Nom de naissance Obie Trice
Naissance (38 ans)
Détroit, Michigan, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur
Genre musical Hip-hop, Midwest rap, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 2000
Labels Shady/Interscope (2000–2009), Black Market Entertainment (depuis 2009)
Site officiel obietrice.com

Obie Trice, né le à Détroit, dans le Michigan, est un rappeur américain. Il est mieux connu comme membre du label Shady Records. Après son départ du label, Trice lance son propre label, Black Market Entertainment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Obie Trice III est né à Détroit, dans le Michigan, et a grandi au sud-ouest des régions de Schoolcraft et de Greenfield. Très jeune, il est influencé par des rappeurs comme Biz Markie, Big Daddy Kane, Rakim ou encore Redman. À 11 ans, il pose ses premières rimes sur des beats de N.W.A., Run–D.M.C. ou encore Big Daddy Kane grâce à une machine à karaoké pour enfant que lui avait acheté sa mère. À 14 ans il assiste déjà à des rap battles, notamment tous les samedis après-midi dans un endroit appelé The Hip Hop Shop (salle tenue par Proof).

Obie Trice se nomme initialement Obie 1 avant de rencontrer Proof et de se renommer Obie Trice[1]. Trice est présenté à Eminem par le rappeur Bizarre, membre de D12[2]. Par la suite, Trice reçoit un appel de son manager l'informant avoir pris rendez-vous avec Eminem, et partent ensemble à un concert de Kid Rock[3].

Shady Records et Cheers (2000–2004)[modifier | modifier le code]

Trice signe officiellement au label Shady Records en 2000. Il se popularise auprès du grand public grâce à un freestyle sur l'album Devil's Night de D12, suivi par la phrase « Obie Trice-real name, no gimmicks », issue du premier single de l'album The Eminem Show intitulé Without Me, et de la chanson Drips[4]. Plus tard en 2002, Obie participe à la bande-son du film 8 Mile[2].

Le premier album de Trice, Cheers, est publié le qui contient son premier single Got Some Teeth bien accueilli sur les chaînes de radio internationales. Le single atteint la 45e place du Billboard Hot 100, et la huitième place des classements britanniques en 2003. Il publie aussi les singles The Set Up et Don't Come Down. L' album contient 17 chansons produites par Eminem, Dr. Dre, Timbaland, Mike Elizondo, Emile, Fredwreck et Mr. Porter. Les artistes qui contribuent à l'album incluent Busta Rhymes, Eminem, 50 Cent, Lloyd Banks, Dr. Dre, Nate Dogg, D12, Tony Yayo, and Timbaland. L'album est finalement certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA)[5].

Second Round's on Me et incident (2005–2010)[modifier | modifier le code]

En 2005, Trice se lance dans son second album, Second Round's on Me, qui sera publié le . Après la publication de Second Round's on Me, il publie une mixtape intitulée Bar Shots avec DJ Whoo Kid de la G-Unit. Peu après, son collègue Proof est tué par balle dans un club de nuit à Détroit ; une mixtape dédiée au rappeur Ride Wit Me est publiée. À l'enterrement de Proof, Trice s'exprime en ses termes : « Je m'adresse à tout ceux du quartier, et qui sont en grande difficulté. On se tue les uns les autres, et pour rien. Pour rien. Pour rien. On meurt tous... pour un rien[6]. » Le 31 décembre 2005, Trice est visé par arme à feu au Wyoming Avenue de Détroit. L'une des balles lui touche la tête. Trice réussit à sortir de l'autoroute[7], puis est emmené au Providence Hospital. Les docteurs ne peuvent extraire la balle qui s'est logée dans sa tête sans toucher d'organes vitaux[8].

Dans le single Cry Now extrait de son second album, Trice parle de cet incident, et du retrait présumé d'Eminem[9] avec sa phrase Rock City is my voice / The white boy has stepped down / So I will accept the crown. En juin 2008, Obie Trice quitte Shady Records à cause de campagne publicitaire insuffisante selon l'artiste. Une rumeur se propage selon laquelle Trice s'en serait pris à Eminem et au label dans sa chanson The Giant, ce qui est tout de suite démenti[10]. Le 15 décembre 2009, Trice et MoSS publient la compilation Special Reserve, produit par la société de production Works of Mart de DJ Premier.

Black Market Entertainment (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Le 22 avril 2010, Rap Basement rapporte le lancement d'un nouveau label, Black Market Entertainment, le 7 mai, par Trice[11]. Le label serait dirigé par Universal[12]. Le 4 mai, Trice confirme la participation d'Eminem à son prochain album, Bottoms Up[12].

Le 24 août 2010, Trice publie un nouveau street single, My Time 2011, issu de Bottoms Up sur Myspace ; la chanson est produite par Geno XO[13]. Le clip est publié le 22 mars 2011[14] ; la tournage est effectué par Black Market Ent. Launch Party[15]. Le 2 septembre 2010, Trice annonce présenter le concert The Black and White après la tournée The Home and Home d'Eminem et de Jay Z au Comerica Park (la même nuit), au Goodnight Gracie's ; entre 21 h et h du matin[16].

Le 5 avril 2011, un nouveau street single de Trice, Learn to Love, est publié. Bien que les paroles aient changées, il s'agit d'une version remixée de sa chanson Haters, issue de sa mixtape Bar Shots[17]. Le 2 août 2011, Obie Trice tweete OFFICIAL RELEASE DATE FOR "BOTTOMS UP" 10-25-11, un message qui confirme la date de sortie de son prochain album pour le 25 octobre 2011[18]. Le premier single officiel issu de Bottoms Up, Battle Cry en featuring avec Adrian Rezza et produit par Lucas Rezza,est publié sur iTunes le [19]. Le 3 avril 2012, Bottoms est publié. Le 7 mai 2012, près d'un mois après la publication de l'album, Trice publie une nouvelle chanson issue de sa future mixtape The Hangover intitulée Get Rich Die Tryin avec Bilal[20].

Le 1er août 2012, Trice annonce travailler sur un album également intitulé The Hangover, qui devrait contenir trois chansons produites par Warren G[21]. Le 15 juin 2015, Obie Trice publie le premier single Good Girls issu de son quatrième album The Hangover, qui sort en août 2015[22]. En 2016, il repousse la date de sortie de son album[23].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilation[modifier | modifier le code]

Collaborations et apparitions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Proof positive », The Guardian,‎ (consulté le 2 septembre 2015).
  2. a et b (en) « Hot Rapper: Obie Trice », sur LastFM (consulté le 3 février 2016).
  3. (en) Ruben Diaz, « Obie Trice: Real Name, No Gimmicks (Interview) », sur BallerStatus,‎ (consulté le 25 mars 2010).
  4. (en) « Shady Ltd. Joins Obie Debut Album Promotion on Urban and Top 40 U.S. Radio Stations », Business Wire,‎ (consulté le 22 janvier 2008).
  5. "2003 Ends With a Bang!". sur RIAA.com, (18 décembre 2003), (consulté le 23 septembre 2007).
  6. (en) « Eminem, Obie Trice Speak At Packed Funeral For Proof », sur MTV News,‎ (consulté le 3 février 2016).
  7. (en) « Rapper Obie Trice Shot In Detroit », sur Billboard,‎ (consulté le 23 septembre 2007).
  8. (en) Seth Berkman (2 juillet 2007). Obie Trice: Take a Ride (Interview). sur XXL, (consulté le 25 juin 2008).
  9. (en) Christina Fuoco (9 août 2006). "LiveDaily Interview: Obie Trice". sur LiveDaily.com, (consulté le 22 janvier 2008).
  10. (en) Tai Saint-Louis, « Shady Records Issues Statement On Obie's Departure », sur AllHipHop,‎ (consulté le 8 juin 2008).
  11. (en) Jason (22 avril 2010). "Obie Launches New Label". RapBasement, (consulté le 11 mars 2011).
  12. a et b (en) « Obie Confirms Eminem For Party & Album », RapBasement,‎ (consulté le 14 mars 2011).
  13. (en) « Obie Trice's Bottoms Up Street Single (Audio) », Jason, RapBasement,‎ (consulté le 15 mars 2011).
  14. (en) « OBIE TRICE – My Time 2011 » (consulté le 29 mars 2011).
  15. (en) « Obie Trice His Time Behind The Scenes » (consulté le 29 mars 2011).
  16. (en) « Party Announcement: Obie Trice Tonight », RapBasement.com (consulté le 29 mars 2011).
  17. (en) « Obie Trice "Learn to Love" », XXL,‎ (consulté le 7 avril 2011).
  18. (en) Obie Trice Announces 'Bottoms Up' Album Release Date. sur This Beat Goes, (consulté le 2 mars 2011).
  19. iTunes – Music – Battle Cry – Single by Obie Trice. sur iTunes.
  20. (en) « Obie Trice ft. Bilal - Get Rich Die Tryin », HipHopDX,‎ (consulté le 8 septembre 2012).
  21. (en) Paul Meara, « Obie Trice Expands On Damaging Shady Records Situations, Upcoming Warren G Collaboration », HipHopDX,‎ (consulté le 8 septembre 2012).
  22. http://www.hotnewhiphop.com/obie-trice-good-girls-new-song.1964979.html
  23. http://mrwavvy.com/interview-obie-trice-says-fifth-album-is-already-in-the-works/

Liens externes[modifier | modifier le code]