Stat Quo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stat Quo
Nom de naissance Stanley Benton
Naissance (36 ans)
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur, entrepreneur[1]
Genre musical Hip-hop, rap hardcore, gangsta rap
Instruments Voix
Années actives Depuis 2003
Labels ATLA, Blood Money Entertainment (actuels), Shady, Aftermath, Interscope, EMI, BluRoc, Dream Big, The Firm (anciens)
Site officiel statquo.com/

Stat Quo, de son vrai nom Stanley Benton, né le à Atlanta, en Géorgie, est un rappeur, auteur-compositeur et entrepreneur américain. Benton étudie à l'Université de Floride et se conforte dans l'école de droit, avant de se lancer professionnellement dans le rap sous les conseils de Scarface. En février 2003, Stat Quo publie le premier opus de sa série Underground Atlanta Mixtapes et attire l'intérêt de Mel-Man d'Aftermath Entertainment. Mel-Man l'invitera aux Record One Studios où il fait la rencontre de Dr. Dre. Cette nuit à Record One, Stat Quo enregistre la chanson The Future avec Dr. Dre et publie le deuxième volet de sa série Underground Atlanta Mixtapes. Underground Atlanta Volume 2 arrive jusqu'aux oreilles d'Eminem et Stat Quo finira par signer aux labels Shady Records et Aftermath Entertainment.

Stat Quo devient, après 50 Cent, le second rappeur en date à signer à la fois avec Shady Records et Aftermath Entertainment ; il devient le tout nouveau protégé de Dr. Dre et Eminem[2]. Stat Quo prévoit la publication de son premier album, Statlanta, chez Shady/Aftermath mais aucun de ces labels ne le sortira[3]. Statlanta est finalement publié le 10 juillet 2010 au label Dream Big Ventures. Stat Quo continue sa carrière dans la production musicale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Stanley Benton est né à Thomasville Heights, un quartier situé à Atlanta, en Géorgie, au Grady Memorial Hospital. Dans sa jeunesse, il vit avec sa mère et sa grand-mère. Benton comme le freestyle à 12 ans. Par al suite, sa mère lui offre une radio afin qu'il puisse s'enregistrer en train de rapper. En 1997, Benton se penche plus sérieusement sur le rap, mais continue ses études[4].

Aftermath Entertainment (2003–2007)[modifier | modifier le code]

Stat Quo est découvert en 2003. Dr. Dre et Eminem entendent pour la première fois parler du rappeur grâce à ses mixtapes Underground Atlanta. Après avoir écouté ses chansons, Eminem partage sa découverte avec Dr. Dre, et tous deux viennent un accord qui mènera Stat Quo à signer à la fois chez Aftermath Entertainment et Shady Records[5].

Son premier album Statlanta est à l'origine prévu pour 2003, au label Interscope Records, mais est plusieurs fois repoussé puis finalement publié indépendamment en 2010[6],[7]. Stat Quo participe aussi à l'album Straight Outta Cashville de Young Buck's, à la compilation Eminem Presents the Re-Up (sur les chansons By My Side, Tryin' ta Win, Get Low, et la chanson bonus Billion Bucks), et sur la chanson Spend Some Time de l'album Encore d'Eminem. Stat collabore aussi avec des artistes comme Jermaine Dupri, The Alchemist, The Game, Disturbing tha Peace, et Chamillionaire. Stat Quo explique que sa « priorité numéro un, c'est d'amener le respect, et de répandre la voix de la côte Sud dans le monde[8]. »

En 2005, Stat Quo tourne une vidéo de son single Like Dat. La vidéo est lancée dans le but de faire le buzz, pour aider le rappeur à mieux se populariser. La vidéo est tournée à Atlanta's Zone 3 près de Thomasville Heights où Stat Quo a été élevé ; Stat Quo explique ce choix : « C'est le commencement de ma carrière, alors je voulais démarrer là où j'ai démarré ma vie, […] En plus, [la ville d'Atlanta] est censée démolir ces logements, alors j'ai voulu tourner le clip avant que ça ne parte définitivement en poussière[9]. » Il participe aussi à la tournée Anger Management de 2005, aux côtés d'Eminem, 50 Cent, G-Unit, Obie Trice, et D12[10]. Le 13 juillet 2005, un bus qui transportait l'entourage d'Eminem pour la tournée Anger Management sort de la route et se retourne. Stat Quo est emmené à l'Independence Regional Health Center d'Independence, dans l'État du Missouri, d'où il est soigné et sorti[11]

Statlanta (2008–2010)[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, Stat Quo quitte Shady Records et Aftermath Entertainment, insatisfait de ne pas pouvoir publier Statlanta. Le 21 avril 2009, Stat Quo publie indépendamment Smokin Mirrors, un street album, au label EMI. Stat Quo souhaite publier l'album en 2009, et en fait la promotion via plusieurs mixtapes publiées en téléchargement libre en 2009, comme Quo City, Checks and Balance et The Invisible Man. L'album est finalement publié le 10 juillet 2010[12]. En 2009, Stat Quo signe au label Dream Big Ventures de Sha Money XL et y publie Statlanta[13],[14],[15].

Écriture, nouveau label et ATLA (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

En 2011, Stat Quo signe comme auteur-compositeur au label Aftermath Entertainment. Le 23 juillet 2012, Wiz Khalifa publie une chanson intitulée Far from Coach en promotion de son deuxième album O.N.I.F.C., qui fait participer Stat Quo et Game. En fin 2012, Stat Quo et Game fondent le label Rolex Records, plus tard renommé The Firm. Le duo y fera paraître ses chansons et signera de nouveaux artistes[16].

Le 9 septembre 2013, Stat Quo publie le premier single Michael, un hommage à Michael Jordan, Mike Tyson, et Michael Jackson, issu de son second album, ATLA, un acronyme pour All This Life Allows, confirmé comme chanson bonus. Il est produit par Tone Mason, producteur de l'album[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Grown Man Music (avec DJ Drama)
  • 2006 : Big Business (avec Chamillionaire)
  • 2007 : Road to Statlanta
  • 2007 : DJ Noodles and Stat Quo: Now or Never (avec DJ Noodles)
  • 2008 : Statistically Speaking
  • 2008 : The South Got Somethin To Say
  • 2008 : The Bailout
  • 2009 : Quo City
  • 2009 : Checks and Balance
  • 2009 : The Invisible Man Mixtape
  • 2009 : The Status Report (avec DJ Black Bill Gates)
  • 2010 : 2010

Album collaboratif[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Shaheem Reid, « Mixtape Mondays: Stat Quo », sur MTV News,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  2. (en) Admin for Aftermath Blog, « Interview with Stat Quo », sur Aftermath Entertainment,‎ (consulté le 2 février 2011).
  3. (en) Admin for Modern Beats, « Stat Quo: The Eve of Success »,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  4. (en) Jay Casteel (5 août 2003). Stat Quo: ATL Thoroughbreed. BallerStatus, (consulté le 25 janvier 2016).
  5. (en) Matt Barone, « Stat Quo: The Shady South (Interview) », sur BallerStatus,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  6. (en) Shaheem Reid, Jayson Rodriguez et Rahman Dukes, « Mixtape Monday: Lil Wayne Plans His Own Leak; Cassidy's Live-From-Jail Rhymes », sur MTV News,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  7. (en) Julianne Shepherd, « FIRST SHOT: Stat Quo, "Statlanta" », sur Vibe,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  8. (en) « Interview with Stat Quo September 2003 », sur AftermathMusic (consulté le 25 janvier 2016).
  9. (en) Jay Casteel (12 juin 2005). "Stat Quo To Shoot First Video; Prepares For Anger Management Tour." BallerStatus, (consulté le 28 février 2008).
  10. (en) Gil Kaufman (4 avril 2005). "Eminem, 50, Lil Jon, G-Unit, D12 Team Up For Anger Management 3 Tour This Summer." MTV News (consulté le 28 février 2008).
  11. (en) Chris Harris, « Anger Management Tour Bus Crashes; Stat Quo, Eminem's DJ Among Those Injured », sur MTV News,‎ (consulté le 25 janvier 2016).
  12. (en) (5 mars 2010). "Stat Quo on 'Statlanta,' Eminem, Dr. Dre & 'Detox'." AllHipHop.com.
  13. (en) DJ Whoo Kid and Stat Quo signed to Dream Big Ventures
  14. (en) Big Dream Ventures Home
  15. (en) Sha Money launches new label
  16. (en) Nicole Pajer, « Game Launching Rolex Records: 'We're Gonna Do It Big' - The Juice », Billboard,‎ (consulté le 10 décembre 2012).
  17. (en) http://www.xxlmag.com/rap-music/bangers/2013/09/stat-quo-michael/

Liens externes[modifier | modifier le code]