Valeilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valeilles
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Castelsarrasin
Canton Pays de Serres Sud-Quercy
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Serres en Quercy
Maire
Mandat
Michel Rouquier
2014-2020
Code postal 82150
Code commune 82185
Démographie
Population
municipale
230 hab. (2014 en diminution de 1,29 % par rapport à 2009)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 21′ 51″ nord, 0° 55′ 24″ est
Altitude 110 m
Min. 85 m
Max. 247 m
Superficie 13,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valeilles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valeilles

Valeilles est une commune française située dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Valeillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans le Quercy et plus précisément en Quercy blanc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Valeilles latin : vallicula diminutif de vallis, vallée.

On trouve mention de la paroisse de Valeilles au XIIIe siècle parmi celles du diocèse d'Agen dont l'évêque percevait les dîmes. L'église, dédiée à saint Martin, remonte à la première moitié du XIIe siècle. Ruinée à la guerre de Cent Ans, elle fut reconstruite et agrandie au XVe, puis dévastée de nouveau au XVIe siècle et réparée au début du XVIIe. La voûte de la nef et le clocher appartiennent au XIXe.

De l'église romane il ne reste guère que l'abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four dont la partie supérieure, voûte comprise, a cependant été refaite au XVIIe siècle. L'hémicycle est précédé d'une partie droite un peu plus large. La fenêtre axiale a été murée mais elle est encadrée à l'intérieur d'un boudin iorique prolongée par deux colonnettes dont le chapiteau archaïque est orné soit de feuillage soit d'animaux affrontés.

La nef a été refaite à la fin du XVe siècle sur des bases anciennes ; sa voûte a été remontée en 1876 dans sa forme première. Elle se compose de deux travées couvertes d'une croisée d'ogives, avec une travée plus courte au fond rebâtie en 1835. Elle a été flanquée après la guerre de Cent Ans d'un collatéral de style flamboyant qui comprend aussi deux travées et possède une voûte ramifiée à clés multiples ornées de motifs végétaux ; la retombée se fait sur des culots diversement décorés, mais les nervures secondaires s'appuient sur de petites arcades en accolade, selon un type de soutien que l'on retrouve ailleurs en Agenais.

Sur la seconde travée subsiste une jolie porte romane dont les claveaux sont ornées d'étoiles et de palmettes, et les impostes de rinceaux et de marguerites.

Il y eut en 1868 un projet d'agrandissement de l'église par la construction d'un second bas-côté semblable mais il ne fut pas réalisé. Le clocher a été refait vers cette époque. C'était autrefois une tour barlongue comme en voit dans la région ; c'est maintenant une modeste tour carrée de deux étages couronnée d'une flèche en ardoises.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 Michel Rouquier PRG  
1977 2008 Etienne Brunet PRG Conseiller général
1971 1977 Mesmin Beragnes    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2014, la commune comptait 230 habitants[Note 1], en diminution de 1,29 % par rapport à 2009 (Tarn-et-Garonne : +5,55 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400 490 755 765 623 631 656 608 625
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
618 615 577 540 530 508 481 522 485
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
525 514 503 429 402 422 380 309 287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
281 239 263 250 290 266 237 233 234
2014 - - - - - - - -
230 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]