Philharmonia (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Philharmonia.
Philharmonia

Genre drame, thriller
Création Marine Gacem
Production Merlin Productions
Acteurs principaux Marie-Sophie Ferdane
Lina El Arabi
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 52 minutes
Diff. originale

Philharmonia est une mini-série télévisée française, en six épisodes, créée par Marine Gacem et réalisée par Louis Choquette, diffusée en Belgique du au sur La Une, en Suisse du au sur RTS Un et en France du au sur France 2[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après 20 ans d'absence, Hélène Barizet, brillante cheffe d'orchestre atypique, est de retour pour prendre la tête du Philharmonia: Orchestre National. La Maestro est bien décidée à transmettre sa passion et à sauver l'orchestre dans la tourmente.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Les scènes de concerts et de répétitions sont tournées dans l'auditorium Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre national d'Île-de-France[2].

Plusieurs scènes sont tournées au bout du square du Vert-Galant, à deux pas du pont Neuf sur l'île de la Cité.

La famille adoptive de Selena Rivière, dans l'oeuvre fictive, habite et travaille dans le Bar Tabac Le Saint Georges de Palaiseau.

Musique[modifier | modifier le code]

La série se déroulant dans l'univers de la musique classique, la musique y tient une place importante. Elle mêle des airs classiques comme Les Quatre Saisons de Vivaldi à des airs plus pop comme Boys Don't Cry de The Cure ou la musique de Mission impossible. Entraînés, les musiciens de l'orchestre jouent réellement. Les seconds rôles sont des musiciens professionnels. Marie-Sophie Ferdane et Lina El Arabi pratiquent le violon depuis de nombreuses années[3].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour le magazine belge Moustique, « le binôme [la scénariste Marine Gacem et le réalisateur Louis Choquette] et le compositeur Étienne Perruchon ont réussi à donner une véritable amplitude à la musique classique » dans une série qualifiée de « thriller psychologique musical ». Il juge aussi le casting « étonnant, pour ne pas dire osé »[7]. Télé Loisirs félicite « France 2, qui a pris un pari risqué mais relevé haut la main en programmant en prime time une fiction sur la musique classique »[8]. Le Figaro parle d'« un voyage envoûtant et haletant dans ses arcanes « jugés, à tort, ennuyeux et élitistes » »[3]. Le journal suisse Le Temps est, lui, très sévère. Il reproche aux scénaristes de vouloir trop en faire : « Philharmonia finit par perdre sa mélodie, et son propos ». Les personnages ne sont pas davantage épargnés : « Hormis le père, personne n’est attachant [...]. Surtout pas son héroïne, et pas non plus les protagonistes qui l'entourent. Cela pourrait constituer une originalité. C’est surtout la preuve d’un délitement du projet. »[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La série Philharmonia sur France 2, notre coup de coeur télé de la rentrée ! », sur France musique, (consulté le 20 janvier 2019).
  2. « Philharmonia, une série sur France2 pour démocratiser la musique classique », sur Franceinfo, (consulté le 17 janvier 2019).
  3. a et b Constance Jamet, « Philharmonia (France 2) : une série française menée à la baguette », sur Le Figaro.fr, (consulté le 2 mars 2019).
  4. « Philharmonia », sur le site officiel du Festival de la fiction TV (consulté le 2 mars 2019).
  5. « Philharmonia, la série qui met la musique classique à l'honneur », sur soirmag.lesoir.be, (consulté le 20 janvier 2019).
  6. Nicolas Dufour, « Philharmonia, des fausses notes dans l'orchestre », sur www.letemps.ch, (consulté le 20 janvier 2019).
  7. Claire Varin, « La musique au bout des doigts », Moustique, no 4850,‎ , p. 126.
  8. Stephanie Gorlin, « Philharmonia (France 2) : y aura-t-il une saison 2 ? », sur Télé-Loisirs, (consulté le 2 mars 2019).
  9. Nicolas Dufour, « «Philharmonia», des fausses notes dans l’orchestre », sur Le Temps, (consulté le 2 mars 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]