Le Visiteur (Schmitt)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Visiteur.

Le Visiteur
Auteur Éric-Emmanuel Schmitt
Pays France
Genre pièce de théâtre
Éditeur Actes Sud
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 64
ISBN 978-2-8694-3397-7
Chronologie

Le Visiteur est une pièce de théâtre de l'auteur français Éric-Emmanuel Schmitt.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une nuit, quelques semaines après l'Anschluss, alors que les troupes allemandes défilent dans Vienne dont elles prennent possession, le docteur Sigmund Freud inquiet reçoit un étrange visiteur habillé en dandy. S'instaure alors un échange, au cours duquel l'athée Freud semble comprendre que cet inconnu, qui semble connaître parfaitement son enfance, sa vie et le monde, ne peut être que Dieu.

En recréant le contexte de Vienne en 1938, Schmitt place le célèbre psychanalyste dans un débat intérieur : croit-il encore en Dieu ? Avec de tels événements, Dieu existe-t-il ? Comment protéger sa fille Anna d'un officier nazi bien intéressé et menaçant ? Et ce visiteur, qui est-il ?

Cette pièce peut être lue comme une théodicée, un essai de justifier l'existence du mal malgré l'existence de Dieu. Toutefois, contrairement aux théodicées traditionnelles, l'auteur ne cherche pas à exposer le « point de vue » de Dieu ; il semble même vouloir ne pas donner de réponse radicale aux questions que pose l'existence du mal, mais plutôt soulever des doutes et des questions. En effet, Éric-Emmanuel Schmitt aurait commencé à rédiger cet ouvrage à la suite d'une nuit passée à écouter la radio, accumulant mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle, l'ayant amené à reposer la question de sa foi.

Après une première le 23 septembre 1993 (le jour du décès de Sigmund Freud, précisé dans la pièce), la pièce mit du temps à obtenir du succès. Le texte est finalement la plus forte vente pour le théâtre contemporain avec plus de 40 000 exemplaires vendus. La pièce a reçu trois prix lors de la Nuit des Molières 1994 : meilleur auteur, révélation théâtrale et meilleur spectacle.

Elle a été adaptée en téléfilm pour la chaîne Arte. En 2002, l'éditeur Magnard a publié une édition commentée à destination du public lycéen français, éditée par Catherine Cassin-Pellegrini. Cette édition signale par exemple les liens entre les répliques de la pièce et le contexte historique ou les théories de la psychanalyse freudienne.

Elle est reprise en 2012 à l'Espace 44 à Lyon[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition imprimée originale
Édition imprimée
Édition imprimée au format de poche
Édition scolaire annotée

Traductions[modifier | modifier le code]

La pièce a été traduite et jouée en allemand, anglais, bulgare, catalan, espagnol, grec, italien, polonais et russe. [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://planchesdailleursetdici.over-blog.com/article-le-visiteur-101829190.html
  2. Page «Le Visiteur», sur le site d'Éric-Emmanuel Schmitt, consultée le 11 juin 2017.

Articles connexes[modifier | modifier le code]