Studio Bagel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Studio Bagel Productions
logo de Studio Bagel

Création 19 décembre 2013 (immatriculation)
Disparition 28 novembre 2019
Fondateurs Lorenzo Benedetti et Guillaume Lacroix
Personnages clés Lorenzo Benedetti
Forme juridique Société par actions simplifiéeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Issy-les-MoulineauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de France France
Direction Président : Gerald-Brice Viret
Directeur : Lyes Boudechiche
Actionnaires Groupe Canal+
Lorenzo Benedetti
Black Dynamite
Activité Production de films et de programmes pour la télévision
Produits Divertissements
Société mère Groupe Canal+Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 15 en 2018 (effectif moyen annuel)
SIREN 799260971Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web canalplus.com/studio-bagel

Chiffre d'affaires 2 224 000 € en 2018
Résultat net -1 449 000 € en 2018 (perte)

Studio Bagel Productions (prononcé en français : [baɡɛl]) était une société de production audiovisuelle, un collectif d'humoristes et une agence de publicité native (native advertisement)[1] travaillant à la télévision française, principalement pour Canal+, ainsi que YouTube.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorenzo Benedetti et Guillaume Lacroix ont le projet de créer le Studio Bagel, le pour en faire une chaîne premium sur internet dédiée à l'humour[2]. La chaîne recrute alors 11 vidéastes, comédiens et humoristes populaires sur Internet, tels que Jérôme Niel, Monsieur Poulpe, Mister V, Kemar et Natoo, ainsi qu'une équipe de réalisateurs et d'auteurs, pour la plupart issus du web, tels que Ludoc, Axel Maliverney ou encore Tarik Seddak, puis publie son premier sketch le jeudi (Les Chinois contre-attaquent[3]). Studio Bagel s'impose comme une des chaînes YouTube les plus populaires en France (hors chaînes musicales)[4].

À la rentrée 2013, pour sa deuxième saison, Studio Bagel devient une véritable société de production et est approché par la chaîne Canal+ pour produire trois pastilles humoristiques : Le Dézapping du Before, Les Tutos et Pendant ce temps, diffusées dans les émissions Le Grand Journal et Le Before, tout en continuant de produire des sketchs sur YouTube et des contenus sponsorisés.

Le groupe Canal+ rachète 60 % du capital du Studio Bagel, le [5],[6],[7]. Le , la saison 5 est achevée.

À la rentrée 2014, Studio Bagel lance deux nouvelles chaînes YouTube, Studio Movie et Studio Gaming, dans le but d'introduire et de tester de nouveaux talents, de lancer de nouveaux projets vidéo sur les thèmes du cinéma et du jeu vidéo, et de développer un nouveau type de partenariat avec les marques, le marketing de contenu.

En , on apprenait que Studio Bagel Productions a été dissoute. La société Nulle Part Ailleurs Production, filiale de la société d’édition de Canal+, a, en sa qualité d’associée unique de Studio Bagel Productions, décidé la dissolution anticipée, sans liquidation, de cette entreprise à compter du , avec effet rétroactif fiscal au , selon une annonce légale parue le dans la publication juridique Affiches parisiennes (Source Satellifax)

Comédiens[modifier | modifier le code]

Lors des deux premières saisons, les comédiens étaient invités à participer activement à l'écriture des sketchs web. Mais depuis la saison 3, en raison du rythme soutenu des tournages de télévision, les têtes d'affiche de Studio Bagel se limitent à jouer dans les vidéos, n'ayant plus réellement le temps d'écrire avec les auteurs.

Les membres de l'équipe de production et les auteurs du Studio Bagel apparaissent ou jouent fréquemment dans les productions du Studio[8].

Maxime Musqua faisait partie du Studio Bagel à son lancement et l'a quitté après une saison, en pour se concentrer sur sa collaboration avec Le Petit Journal[9]. Gaël Mectoob, Alison Wheeler et Baptiste Lorber ont rejoint l'équipe respectivement au milieu de la 1re saison, à la rentrée 2013 et à la rentrée 2014.

Programmes courts diffusés à la télévision[modifier | modifier le code]

Chaînes diffusées sur Internet[modifier | modifier le code]

Studio Bagel produit et/ou possède un certain nombre de chaînes YouTube.

Chaînes appartenant à Studio Bagel[modifier | modifier le code]

  • Studio Bagel : chaîne principale.
  • Studio Movie, une chaîne proposant des sketches basés sur le monde du cinéma.
  • Studio Gaming, qui propose des sketchs et détournements sur l'univers du jeu vidéo.
  • La Biscotte, chaîne d'humour basé sur le monde du sport.
  • Inernet (depuis sa saison 3), qui propose des sketchs totalement absurdes, écrits et interprétés par Matthias Girbig et Benoît Blanc. Est produite la série Le Département pour Canal + du au
  • WeMaman, qui propose des sketchs et des tutoriels autour de la maternité.
  • Le Dézapping du Before, un florilège des émissions de la semaine, chaque dimanche.
  • Les Tutos, un épisode par semaine juste après sa diffusion dans le Grand Journal.
  • Speakerine, un épisode par jour juste après sa diffusion dans le Grand Journal.
  • Bapt&Gaël, des sketchs sur l'humour immature avec Baptiste Lorber et Gaël Mectoob.
  • Les Recettes pompettes, une émission un mercredi sur 2 où Monsieur Poulpe invite une personnalité à cuisiner et boire des shots.
  • Studio Bagel a également lancé en 2016 la chaîne Nou en coproduction avec Greg Guillotin. La chaîne diffuse principalement des caméras cachées rebaptisées Pranques. La production exécutive est assurée par David Tuil (Or Films).
  • Paul Taylor (Anciennement Funny Bones, puis What The Fuck France, puis What's Up France), une chaîne dédiée dans un premier temps à des sketchs, puis du au y ont été publiés les épisodes du programme court What The Fuck France, et à partir du y sont diffusés les épisodes du programme court What's Up France ? En , la chaîne change de nom pour Paul Taylor, et toutes ce qu'il y produit pour Canal + y est publié.
  • Astrid, chaîne YouTube d'humour absurde, portée par Vincent Tirel.

Chaînes produites pour des tiers[modifier | modifier le code]

Studio Bagel assure la production exécutive de la chaîne Jordi et Martin[réf. souhaitée] (anciennement Canal Bis) pour Canal+.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une filiale de Canal+ pratique la pub clandestine », sur @rrêt sur images (consulté le )
  2. Yann Soudé, « Dans les coulisses du Studio Bagel », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  3. « BagelField : Les Chinois contre-attaquent - Studio Bagel » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  4. « Cyprien, Norman, Studio Bagel, Suricate... les meilleures vidéos d'humour sur le web récompensées », sur lavoixdunord.fr,
  5. « Studio Bagel : De Youtube à Canal + »
  6. Alexandre Piquard et Alexis Delcambre, « Canal+ affirme sa stratégie Web avec Studio Bagel », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. Fabienne Schmitt, « Canal+ accélère sur YouTube en s'offrant Studio Bagel », sur Les Échos, (consulté le )
  8. « La Team - Studio Bagel », sur www.studiobagel.com (consulté le )
  9. Amandine Schmitt, « Studio Bagel, Golden Moustache : la guerre de l'humour est déclarée », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne, consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]