Thorigné-en-Charnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thorigné-en-Charnie
Thorigné-en-Charnie
La mairie de Thorigné-en-Charnie.
Blason de Thorigné-en-Charnie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Intercommunalité Communauté de communes des Coëvrons
Maire
Mandat
Bernard Morice
2020-2026
Code postal 53270
Code commune 53264
Démographie
Gentilé Thorignéens
Population
municipale
195 hab. (2018 en augmentation de 2,09 % par rapport à 2013)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 05″ nord, 0° 21′ 25″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 114 m
Superficie 17,57 km2
Élections
Départementales Canton de Meslay-du-Maine
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Thorigné-en-Charnie
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Thorigné-en-Charnie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thorigné-en-Charnie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thorigné-en-Charnie

Thorigné-en-Charnie est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 195 habitants, (les Thorignéens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Perrine Dugué, d’une famille de cultivateurs sans-culottes résolus, est assassinée par trois Chouans dans un champ entre Thorigné et Sainte-Suzanne, avant d’avoir atteint 19 ans. Sa mort inspire plusieurs complaintes, et elle devient immédiatement une sainte républicaine. La foule fréquente assidûment son tombeau, et des miracles ont lieu, ce qui entraîne la construction d’une chapelle en 1797[2].

En 1953, Thorigné devient Thorigné-en-Charnie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1961 1983 Victor Julien    
1983 mars 2001 William Montembault   Mécanicien
mars 2001 En cours Bernard Morice[3]   Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2018, la commune comptait 195 habitants[Note 1], en augmentation de 2,09 % par rapport à 2013 (Mayenne : −0,14 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Thorigné a compté jusqu'à 797 habitants en 1831 et en 1851.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
660684691615797790757778797
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
769756705616597583565544511
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
516506489408402402408422385
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
342276240201181159162183192
2018 - - - - - - - -
195--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le clocher de l'église Saint-Étienne.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

La « foire à la Marabille » a lieu chaque année le premier dimanche d’août, dans le bourg, depuis 1990, sous une idée du président du comité des fêtes de l'époque, Hervé Rochard[réf. nécessaire].

À sa première édition, la Marabille a rassemblé trente-six exposants et un millier de visiteurs[11] ; à la vingtième, elle a intéressé 423 exposants et plus de 14 000 visiteurs[réf. nécessaire] et a fini par un feu d'artifice au plan d'eau.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Sulzheim (Allemagne) depuis 1967.

Le jumelage du canton de Sainte-Suzanne / communauté de communes d'Erve et Charnie, avec Sulzheim (Rhénanie-Palatinat) a été initié en 1966 par Victor Julien, conseiller général, maire de Thorigné-en-Charnie, et Adam Becker, dans la famille duquel Victor Julien avait été prisonnier de guerre de 1940 à 1945.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Thorigné-en-Charnie Blason
Losangé d’or et de gueules, à une tour d’argent, ouverte de sable, chargée d’un bonnet phrygien de gueules, et accompagnée en chef d’une chauve-souris de sable.
Détails
Le losangé d’or et de gueules provient du blason du seigneur Payen de Toreigny qui avait Thorigné-en-Charnie pour fief. La reprise intégrale des armes de famille étant interdite pour les municipalités, il suffit d’en emprunter un ou plusieurs éléments.

La tour symbolise les vestiges importants de la commune dont le donjon du lieu dit les Châteaux, le Châtelet de Jonchères.

La chauve souris indique la présence de grottes très connues dans le département mais sous l’appellation de grottes de Saulges alors qu’elles s’étendent principalement à Thorigné-en-Charnie et Saint-Pierre-sur-Erve.

Le bonnet phrygien honore une sainte de la république en la personne de Perrine DUGUE, tuée sur la route de Sainte Suzanne.

Les ornements sont deux gerbes de blé d’or, mises en sautoir par la pointe et liées d’azur afin d’honorer l’activité agricole de la commune.

Le listel d’argent porte le nom de la commune en caractères majuscules de sable.

La couronne de tours dit que l’écu est celui d’une commune ; elle n’a rien à voir avec des fortifications.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[12].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :