Saint-Céneré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Céneré
Saint-Céneré
Vue de l'église de Saint-Cénéré.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Commune Montsûrs
Intercommunalité Communauté de communes des Coëvrons
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Christophe Loyant
2019-2020
Code postal 53150
Code commune 53205
Démographie
Gentilé Saint-Cénéréens
Population 473 hab. (2018)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 18″ nord, 0° 35′ 41″ ouest
Altitude Min. 62 m
Max. 128 m
Superficie 18,89 km2
Élections
Départementales Meslay-du-Maine
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Montsûrs-Saint-Céneré
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Céneré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Céneré
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 15.svg
Saint-Céneré
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 15.svg
Saint-Céneré

Saint-Céneré est une ancienne commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 473 habitants[Note 1].

Elle est intégrée en 2017 à la commune nouvelle de Montsûrs-Saint-Céneré. Depuis le , elle est une commune déléguée de la commune nouvelle de Montsûrs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Bas-Maine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint Cénéré est un saint local ayant participé à l'évangélisation de la France rurale avec son frère saint Cénéri (le village de Saint-Céneri-le-Gérei existe par ailleurs dans l'Orne). Il était d'origine italienne et s'installa en ermite aux abords de l'Erve où il opérait des miracles. Il aurait notamment eu le don de rendre la vue et faire tomber la fièvre des souffrants. On raconte également qui savait fléchir le ciel, entrait souvent en extase et pénétrait le cœur de ceux qu'il rencontrait.

Il existe un oratoire du même nom proche de Saulges qui se trouve être un lieu touristique et de pèlerinage.

Une légende raconte que, fiévreux et blessé, trois femmes sont passées près de lui ; il demanda à la première un peu de l'hydromel qu'elle transportait, la vieille femme lui proposa d'invoquer saint Méen et s'en alla. La seconde, plus jeune, répondit à la demande de saint Cénéré par une question : « Qui me rendrait ces rayons de miel si je te les donnais ? ». Enfin une jeune fille pauvre, presque une enfant, offrit spontanément ses services au malade. Elle s'en allait invoquer la clémence de la fée verte du pont du gué pour qu'elle ne se noie pas lors des inondations et jeter un bouquet d'églantine, de verveine et de paille de son lit pour favoriser le mariage. Voyant la belle enfant si pure et si naïve, saint Cénéré pria de toute son âme et pleura sur le sol lourd ; alors celui-ci se troua et en jaillit la source de Saint-Cénéré.

Elle aurait pour pouvoir de soigner les malades lorsque son eau serait bue. Les linges ayant servi à soulager les membres meurtris, une fois secs, signifieraient la guérison de la personne.

Le , le conseil municipal se prononce en faveur de la fusion de Saint-Céneré avec la commune voisine de Montsûrs pour créer la commune nouvelle de Montsûrs-Saint-Céneré à partir du [2].

Le , Montsûrs-Saint-Céneré intègre avec trois autres communes la commune de Montsûrs[3] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Deux-Évailles, Montourtier et Saint-Ouën-des-Vallons deviennent des communes déléguées, celles de Montsûrs (commune déléguée) et Saint-Céneré conservent ce statut et Montsûrs est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1791 ? F. Chanceray    
1793 1794 Jean Chauveau    
1798 ? Pierre Bouveard    
1800 1814 Pierre Cribier    
déc. 1814 1816 Pierre Ozou    
1816 1834 Jean-Georges Pirault-Durocher    
1834 1847 Pierre-Julien Cribier    
1847 1870 Léon-Louis Pirault-Durocher    
1870 1889 Michel Muset    
1889 1892 Charles Théophile de Plazanet Conservateur royaliste Militaire
1892 ? Julien Bourdoiseau    
- - -    
1953   Charles Bourdoiseau    
avant 1967 ? Roger Buard FGDS Maréchal-expert
1989 ? 1993 Jacques Létang    
1993 1995 Lucette Gault    
1995[4] août 2007 Yves Chaudet    
septembre 2007[5] décembre 2016 Christophe Loyant[6]   Agriculteur

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 2].

En 2018, la commune comptait 473 habitants, en diminution de −5,96 % par rapport à 2013 (Mayenne : 0,72 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
901846861868878878874892930
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
925892893816800776787755728
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
703727702614589544552572532
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
490431421406434459436503473
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 3, , p. 345
  2. Le Courrier de la Mayenne, 5 juillet 2016.
  3. « Recueil des actes administratifs du 14 décembre 2018, p. 117 » [PDF], sur le site de la préfecture de la Sarthe (consulté le ).
  4. « Élections : Anne-Mathilde Potterie-Chaudet candidate », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  5. « La liste menée par Christophe Loyant », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  6. Réélection 2014 : « Saint-Céneré (53150) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .