Montsûrs (commune déléguée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montsûrs
Montsûrs (commune déléguée)
L'église Saint-Martin.
Blason de Montsûrs
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Évron
Intercommunalité Communauté de communes des Coëvrons
Commune Montsûrs
Statut Commune déléguée
Maire délégué Jean-Noël Ravé
2019-2020
Code postal 53150
Code commune 53161
Démographie
Gentilé Montsûrais
Population 2 029 hab. (2016 en diminution de -2.26 % par rapport à 2011)
Densité 187 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 03″ nord, 0° 33′ 13″ ouest
Altitude Min. 67 m
Max. 131 m
Superficie 10,85 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Montsûrs-Saint-Céneré
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 15.svg
Montsûrs
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 15.svg
Montsûrs
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Montsûrs
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Montsûrs
Liens
Site web www.montsurs.mairie53.fr

Montsûrs est une ancienne commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 2 029 habitants[Note 1].

Elle est intégrée en 2017 à la commune nouvelle de Montsûrs-Saint-Céneré. Depuis le , elle est une commune déléguée de la commune nouvelle de Montsûrs.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Jouanne.

Communes limitrophes de Montsûrs[1]
Gesnes Saint-Ouën-des-Vallons Brée
Gesnes,
Saint-Céneré
Montsûrs[1] Brée
Saint-Céneré Saint-Céneré Saint-Christophe-du-Luat,
La Chapelle-Rainsouin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune, peut-être nommée Saint-Martin-de-Montsûrs[2], porte le nom de Hercule-Montsûrs[3].

Le gentilé est Montsûrais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le conseil municipal se prononce en faveur de la fusion de Montsûrs avec la commune voisine de Saint-Céneré pour créer la commune nouvelle de Montsûrs-Saint-Céneré à partir du [4].

Le , Montsûrs-Saint-Céneré intègre avec trois autres communes la commune de Montsûrs[5] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Deux-Évailles, Montourtier et Saint-Ouën-des-Vallons deviennent des communes déléguées, celles de Montsûrs (commune déléguée) et Saint-Céneré conservent ce statut et Montsûrs est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1986 mars 2001 Alain Moreau    
mars 2001[6] décembre 2016 Jean-Noël Ravé[7] Sans étiquette Artisan coiffeur, conseiller général

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints[7].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9],[Note 2].

En 2016, la commune comptait 2 029 habitants, en diminution de -2,26 % par rapport à 2011 (Mayenne : 0,72 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0681 0321 1121 2661 4051 5271 6561 7131 726
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7911 9071 8861 7301 7911 7971 6921 6231 638
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5911 5721 4451 3151 2991 2741 3191 5381 446
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2016
1 5341 7361 9592 1082 0732 0202 1132 0132 029
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[11].

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive et culturelle du Pays de Montsûrs fait évoluer une équipe de football en ligue du Maine et deux autres en divisions de district[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Montsûrs est une cité du Pays d'art et d'histoire Coëvrons-Mayenne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Saint-Martin, ancienne église paroissiale (vers XIIe siècle), inscrite depuis le [17].
  • La chapelle Saint-Ouie (ou Saint-Ouïe) du XVIe siècle, seul vestige intact du château des Ifs, est inscrite depuis le [18].
  • Château du Haut Méral et son parc.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Montsûrs

Les armes de la commune de Montsûrs se blasonnent ainsi :
D'azur au mur crénelé d'argent maçonné de sable, ouvert du champ, mouvant de la pointe, au chef cousu de gueules chargé d'une croix d'or[19].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Selon Noms révolutionnaires des communes de France, p. 44.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Le Courrier de la Mayenne, 5 juillet 2016.
  5. « Recueil des actes administratifs du 14 décembre 2018, p. 117 » [PDF], sur le site de la préfecture de la Sarthe (consulté le 20 janvier 2019).
  6. « Municipales : le maire Jean-Noël Ravé dans l'expectative », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 octobre 2015)
  7. a et b Réélection 2014 : « Jean-Noël Ravé a été réélu maire, sans surprise », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 .
  11. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le 28 octobre 2015)
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – USC Pays de Montsûrs » (consulté le 28 octobre 2015)
  13. [PDF] « Les paroisses du diocèse de Laval » (consulté le 3 février 2011)
  14. « Œuvres mobilières à Montsûrs », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Tour dite Le Paradis aux Biques (ruines) », notice no PA00109569, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Étienne-Louis Couanier de Launay, Histoire de Laval 818-1855, Godbert, [détail des éditions], p. 107.
  17. « Église Saint-Martin (ancienne) », notice no PA00109568, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Château des Ifs », notice no PA53000011, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « GASO, la banque du blason - Montsûrs Mayenne » (consulté le 3 février)