Square Paul-Painlevé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Paul-Painlevé
Image illustrative de l’article Square Paul-Painlevé
Square Paul-Painlevé vu de la rue des Écoles avec le musée de Cluny en arrière-plan.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 5e
Quartier Sorbonne
Superficie 75,8 m2
Histoire
Création 1855
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 00″ nord, 2° 20′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : 5e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 5e arrondissement de Paris)
Square Paul-Painlevé

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square Paul-Painlevé

Le square Paul-Painlevé est un square du 5e arrondissement de Paris situé sur la place Paul-Painlevé.

Description[modifier | modifier le code]

Le square Paul-Painlevé est localisé entre la rue des Écoles où se trouve la Sorbonne, la rue de Cluny et la rue Du Sommerard où est située l'entrée du musée national du Moyen Âge dans l'hôtel de Cluny. Les Éditions Ivrea ont leur siège au no 1.

Le square d'une superficie de 758 m2 a été dessiné par l'architecte Jean-Camille Formigé en 1900, puis réaménagé dans une inspiration médiévale par les paysagistes Éric Ossart et Arnaud Maurières en 2000[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le site tire son nom de la proximité de la place éponyme, laquelle rend hommage à Paul Painlevé (1863-1933), un mathématicien et homme politique français.

Histoire du dégagement du site du musée de Cluny[modifier | modifier le code]

À l'origine, ce terrain fut occupé par un immeuble appartenant à un certain Delalain, qui y tenait une librairie. Au décès du propriétaire, les héritiers rasèrent l'ancien bâtiment en 1867. Ils projetèrent d'y construire un groupe de maisons de sept étages. À l'issue d'une campagne de presse, menée notamment par le journaliste Charles Normand en 1898, l'État se porta acquéreur du terrain mis au prix prohibitif de 103 900 francs demandé par les propriétaires.

La transformation de cet espace est née de la volonté d'assainir le quartier et d'offrir une meilleure vue en perspective de l'hôtel de Cluny, trop longtemps obstrué par des constructions parasites[2].

On a découvert, en 1900, à l'emplacement de l'ex-no 11 de la rue de Cluny, des vestiges du cloître de l'hospice des Mathurins.

Statues et monuments[modifier | modifier le code]

Bien que relativement petit, ce square possède plusieurs monuments publics, dont certains ont disparu.

  • Montaigne, œuvre du sculpteur Paul Landowski (1896-1961), offerte en 1934 à la ville de Paris par le docteur Armengaud. Cette statue en marbre représentant le philosophe assis a été remplacée en 1989, à la suite de dégradations dues aux vandalismes, par une copie en bronze[3]. Sur le socle de la statue est écrit : « Paris a mon cœur dès mon enfance. Je ne suis français que par cette grande cité. Grande surtout et incomparable en variété. La gloire de la France est l’un des plus nobles ornements du monde. »
  • La Louve capitoline, allaitant Romulus et Rémus, est une reproduction en bronze de l'œuvre conservée au musée du Capitole. Elle a été offerte par la ville de Rome à la ville de Paris lors de leur jumelage en 1962.
  • Monument à Puvis de Chavannes (1924), sculpture de Jules Desbois (1851-1935)[4].
  • Monument à Octave Gréard (1909), fontaine du sculpteur Jules Chaplain (1839-1909) et de l'architecte Henri-Paul Nénot[5].
  • Les Gladiateurs, groupe en bronze, œuvre non localisée[6],[7].
  • Allégorie de Fleuve, bronze, œuvre non localisée[8].

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le site est accessible par le 2, place Paul-Painlevé.

Il est desservi par la ligne (M)(10) à la station Cluny - La Sorbonne et par les lignes de bus RATP 21 27 38 47 63 85 86 87.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le square Paul-Painlevé », paris1900.lartnouveau.com.
  2. Stéphanie Kuhn-Likes, Les Jardins du musée des Thermes et de l'hôtel de Cluny de la création du musée à 1939, cf. bibliographie.
  3. La tradition consistant à toucher le pied protubérant de la statue a causé une altération de la patine du métal.
  4. http://www.insecula.com/oeuvre/O0018984.html
  5. http://www.insecula.com/oeuvre/O0018983.html
  6. « Square Paul-Painlevé », paris1900.lartnouveau.com.
  7. « Paris de 1900. Musée Cluny, un matin aux Halles-Touring Club », www.cpa-bastille91.com.
  8. « Le musée de Cluny, Paris Ve », paris1900.lartnouveau.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]