Jardin du Ranelagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ranelagh.
Jardin du Ranelagh
Image illustrative de l'article Jardin du Ranelagh
Rotonde et aire de jeu pour les enfants dans le jardin du Ranelagh.
Géographie
Pays France
Commune Paris
Quartier 16e arrondissement
Superficie 6,500 ha
Histoire
Création 1860
Caractéristiques
Essences marronniers, hêtres, frênes
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 31″ nord, 2° 16′ 10″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin du Ranelagh

Le jardin du Ranelagh est un espace vert du 16e arrondissement de Paris, en France, nommé d'après Lord Ranelagh, noble, politicien et diplomate anglais. Il s'agit d'un jardin à l'anglaise aménagé par l'ingénieur Jean-Charles Alphand, principal concepteur des parcs et espaces boisés parisiens sous l'époque haussmannienne. Son théâtre de marionnettes est réputé. Sur sa bordure occidentale, se trouve le musée Marmottan Monet. Les rues immédiatement attenantes au jardin sont aussi connues pour comporter la plus grande concentration d'ambassades et d'institutions internationales de Paris avec celles attenantes au parc Monceau, en faisant un lieu fréquenté par les diplomates.

Fait rare pour un parc parisien, il est ouvert au public en permanence, même la nuit. Son isolement relatif, dans l'ouest du 16e arrondissement et à proximité du Bois de Boulogne, en limite cependant la fréquentation.

Histoire du jardin[modifier | modifier le code]

Le bal du Ranelagh[modifier | modifier le code]

Le « petit Ranelagh » est un lieu à la mode à la fin du XVIIIe siècle. Il fut ouvert le par Morissan, un garde de la barrière de Passy, avec un prix d'entrée de 24 sous[1]. Morissan obtint du Maréchal de Soubise, la permission de faire enclore le terrain consacré à la danse sur les jardins du château de la Muette et d'y faire construire un café et un restaurant à l'imitation des jardins du Ranelagh créés par Lord Ranelagh, pour ses jardins de sa maison de Chelsea, à Londres et ouverts depuis 1742.

Pendant la Révolution française, le parc de la Muette devint un haut lieu de la culture muscadine et de la contre-révolution. Son succès ne se démentit pas pendant le Consulat et l'Empire.

Le bal fut occupé par les détachements russes pendant l'occupation de Paris en 1814-1815, et la salle de bal fut transformée en écurie puis en hôpital[2].

En 1818, un ouragan fit s'effondrer les bâtiments du bal.

Le lieu retrouva un certain succès dans les années 1830, quoique les extravagances des années passées ne fussent plus de mise.

Galerie des jardins du Ranelagh de Chelsea à Londres[modifier | modifier le code]

Le jardin du Ranelagh parisien s'inspire de son homonyme londonien, également créé par le noble, parlementaire et diplomate Lord Ranelagh.

Le jardin public[modifier | modifier le code]

Théâtre de marionnettes du Ranelagh.

Le jardin public de six hectares a été créé en 1860 par le baron Haussmann en l'honneur de Lord Ranelagh. Il prolonge et remanie la chaussée et le parc de la Muette. Aménagé en triangle, le jardin actuel a été agrémenté au fil du temps de nombreux groupes sculptés,par exemple : un Caïn en marbre de Joseph Caillé datant de 1871, des figures enfantines (Le pêcheur et la méditation, début des années 1880), et un grand groupe dédié à Jean de La Fontaine, vers 1900, qui a été doté de nouveaux bronzes en 1984. Au début du XXe siècle, on a également planté des essences rares en plus des frênes et marronniers. Jusqu'au dernier quart du XXe siècle, il était bordé, sur son côté sud, par la ligne de chemin de fer de la petite ceinture, dont la gare de la Muette desservait le jardin. Depuis 2007, la Petite Ceinture du 16e est ouverte aux piétons. À cette occasion, de nouvelles essences rares ont également été plantées. À la demande de l'ambassade de Madagascar, une stèle commémorative célébrant la fraternité d'armes franco-malgache durant les deux guerres mondiales a été installée.

Accès[modifier | modifier le code]

Le jardin est accessible par la chaussée de la Muette (prolongement de la rue de Passy), l'avenue Raphaël et l'avenue Ingres. Il a la particularité rare pour un parc parisien d'être ouvert aussi bien la journée que la nuit. Il est ainsi fréquenté à toutes heures par les riverains qui viennent y prendre l'air.

Ce site est desservi par la station de métro La Muette.

Le bus 32 (lien entre Porte d'Auteuil et Gare de l'Est) passe à côté de la chaussée de la Muette. Les stations La Muette (ligne 9), Ranelagh (ligne 9) et Gare de Boulainvilliers (RER C) sont également situées à proximité.

Les environs du jardin[modifier | modifier le code]

Le jardin est bordé par l'avenue Raphaël à l'est, le boulevard de Beauséjour au sud et l'allée Pilâtre-de-Rozier au nord. Les ambassades du Gabon, d'Afghanistan, de Madagascar, d'Inde et du Soudan ainsi que l'OCDE ont une entrée donnant sur le jardin.

Films tournés dans le jardin[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GD, Notice pittoresque et historique sur le Bois de Boulogne et ses environs, 1855, p. 118-122
  2. GD, Notice pittoresque et historique sur le Bois de Boulogne et ses environs, 1855, p.125

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :