Square Saint-Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Square Saint-Lambert
image illustrative de l’article Square Saint-Lambert
Le square Saint-Lambert.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris
Superficie 2,075 ha
Histoire
Création 1933
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 32″ nord, 2° 17′ 49″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Square Saint-Lambert

Le square Saint-Lambert est un square du 15e arrondissement de Paris, dans le quartier Saint-Lambert.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le square occupe tout le quadrilatère situé entre la rue Jean-Formigé, la rue Théophraste-Renaudot, la rue du Docteur-Jacquemaire-Clemenceau et la rue Léon-Lhermitte (face au lycée Camille-Sée).

Il est desservi par la ligne (M)(8) à la station Commerce, ainsi que par les lignes de bus RATP 70 80 88.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Il tire son nom de l’église Saint-Lambert de Vaugirard, nommée en l'honneur de l'évêque Lambert de Maastricht (636-705).

Historique[modifier | modifier le code]

À cet emplacement s’élevaient autrefois les anciennes usines à gaz de Vaugirard, siège de l'évasion de Gaston Tissandier, le 30 septembre 1870, avec le ballon Céleste[1]. Les usines ont cédé la place à ce vaste jardin planifié par l'architecte Georges Sébille en 1933, à l’instar des nombreux immeubles d’un style typique des années 1930 autour du jardin.

C'est durant l'été 1959 que l'appellation « blousons noirs » apparaît pour la première fois dans la presse, avec un article de France-Soir du 27 juillet 1959 relatant un affrontement entre bandes d'adolescents survenu au square Saint-Lambert[2],[3].

Il a été inscrit aux monuments historiques par un arrêté du  ; il est également doté du label Patrimoine du XXe siècle[4].

Aménagements et équipements[modifier | modifier le code]

  • Nombreuses aires de jeu pour les enfants, dont une couverte
  • Tables de ping-pong
  • Guignol
  • Manège
  • Grand bassin
  • Théâtre de plein air
  • Paris Wi-Fi
  • Terrasses et belvédères équipés de nombreux bancs

Œuvres d’art[modifier | modifier le code]

  • Un bronze représentant deux oursons (Victor Peter, 1928), visible de la rue du Docteur-Jacquemaire-Clemenceau.
  • Chien-loup, sculpture en pierre de René Paris (1928).
  • La Jeunesse, bas-relief d’Auguste Guénot (1934), derrière le théâtre.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Activités et culture[modifier | modifier le code]

De grande taille, équipé de nombreuses attractions, situé dans une zone à l'écart de la circulation et proche de nombreuses habitations et du lycée Camille-Sée, le square est très fréquenté. Le théâtre de plein air propose périodiquement des concerts.

Le square se trouve avec le lycée Camille-Sée au centre d'une scène du film L.627.

C'est aussi dans ce square qu'a été tourné le dernier épisode de la dernière saison de la série Bref diffusée sur Canal+[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaston Tissandier, En ballon ! pendant le Siège de Paris, www.inlibroveritas.net.
  2. « Rétrospective Édouard Luntz », www.critikat.com.
  3. « Les jeunes du square Saint-Lambert », émission L'avenir est à vous, 10 décembre 1962, la Ire chaîne de l'ORTF, www.ina.fr.
  4. Notice no PA75150001, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  5. Muriel Frat, « Bref : les deux derniers épisodes collectors », Le Figaro.fr (mis en ligne le 13 juillet 2012 ; consulté le 7 mai 2013).