Parc André-Citroën

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc André-Citroën
Image illustrative de l'article Parc André-Citroën
Promenade dans le parc.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris
Quartier 15e arrondissement
Superficie 14 ha
Caractéristiques
Création 1986
Gestion
Lien Internet http://www.paris.fr
Accès et transport
Gare (RER)(C) Pont du Garigliano, Javel
Métro (M)(10) Javel - André Citroën
Tramway (T)(3a) Pont du Garigliano
Bus (BUS) RATP 42 88
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 28″ Nord 2° 16′ 29″ Est / 48.841112, 2.274722

Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Parc André-Citroën

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Parc André-Citroën

Le parc André-Citroën est un jardin public situé sur la rive gauche de la Seine, sur le site de l’ancienne usine Citroën, dans le quartier de Javel du 15e arrondissement de Paris, créé au début de 1986 et inauguré en 1992 ; il est bordé de logements et de bâtiments tertiaires.

Situation et desserte[modifier | modifier le code]

Le parc André-Citroën se trouve au 2 de la rue de la Montagne-de-la-Fage, dans le 15e arrondissement de Paris. Il est desservi par la ligne 10 du métro de Paris (station Javel - André Citroën) et par la ligne 8 (stations Lourmel et Balard), le RER C (gares Pont du Garigliano et Javel), la ligne de tramway T3a (station Pont du Garigliano) et par les lignes 42 et 88 du réseau de bus RATP.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

L’intérieur d’une des deux grandes serres.

Les maîtres d’œuvre du parc sont les paysagistes Gilles Clément, Allain Provost et les architectes Patrick Berger, Jean-François Jodry et Jean-Paul Viguier.

Le parc, descendant en pente douce vers la Seine, s’étend sur 24 hectares[1] au bord de la Seine et abrite une végétation luxuriante et des scènographies aquatiques. Il est parcouru, en diagonale, par une ligne droite de 800 m, dont le paysage est varié : franchissement de pièces d'eau, pelouses, bambouseraie, escaliers, etc.

Il y a deux grandes serres, au nord-est, entourant des jets d’eau ; l’une abrite des plantes exotiques et, l’autre, des plantes méditerranéennes. La serre de l’orangerie est disponible à la location.[réf. nécessaire]

Une île artificielle, en contre-bas, est plantée, également, de bois de bambous.

La circulation automobile, le long de la Seine, passe par le souterrain Citroën-Cévennes, d'une longueur de 440 mètres ; la voie du RER C est aérienne.

Activités[modifier | modifier le code]

Plusieurs jardins à thèmes, appelés « jardins sériels », composent la bordure nord, réunissant les évocations d'une planète, d'une couleur, d'un jour de la semaine, d'un sens et d’un numéro atomique.

Système analogique en relation au mouvement[2]
Jardin Relation avec l'eau Métal Couleur Sens Planète Jour
1 Jardin noir La mer Plomb 82 Noir (instinct) Saturne Samedi
2 Jardin bleu La pluie Cuivre 29 Bleu Odorat Vénus Vendredi
3 Jardin vert La fontaine Étain 50 Vert Ouïe Jupiter Jeudi
4 Jardin orange Le ruisseau Mercure 80 Orange Toucher Mercure Mercredi
5 Jardin rouge La cascade Fer 26 Rouge Goût Mars Mardi
6 Jardin argenté La rivière Argent 47 Argenté Vue Lune Lundi
7 Jardin doré (Le cadran solaire) Or 79 Doré 6e sens Soleil Dimanche

[Lequel ?]Dans le jardin doré se trouve un cadran solaire de style moderne, décoratif car situé à l'ombre.

Le ballon captif[modifier | modifier le code]

Un ballon captif, s'élevant à 150 m, rebaptisé « Ballon Generali » (anciennement « Fortis », « Eutelsat », « Air de Paris ») offre une vue panoramique de Paris à trente passagers ; la couleur de son illumination varie selon le taux de pollution et la qualité de l'air[3].

Entretien[modifier | modifier le code]

En , le compte rendu du Conseil de quartier Citroën-Boucicault indique que « l’entretien du parc André Citroën n’est plus fait depuis huit ans : serres fermées, bassins vides, passerelles fermées » ; l'adjoint au maire du 15e, chargé du quartier, affirme que « le parc André Citroën est un grand espace devenu vétuste[4] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Parc-andre-citroenÉquipement.paris.fr », sur equipement.paris.fr
  2. Gilles Clément, Le jardin en mouvement, p. 190
  3. « Pourquoi le ballon change-t-il de couleur ? », sur ballondeparis.com (consulté le 18 novembre 2009).
  4. [PDF] « CR_Citroen_Boucicaut_06112013 », sur mairie15.paris.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]