Sniper (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sniper (homonymie).
Sniper
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop, rap français, rap politique
Années actives Depuis 1997
Labels EMI, Desh Musique, Mezoued Records
Composition du groupe
Membres Tunisiano, Aketo, Blacko
Anciens membres DJ Boudj

Sniper est un groupe de hip-hop français, originaire de Deuil-la-Barre, dans le Val-d'Oise. Il est composé de Tunisiano (Bachir Baccour), d'Aketo (Ryad Selmi) et de Blacko (Karl Appela), qui les avaient quittés en 2007 et de DJ Boudj pour les deux premiers albums du groupe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

La genèse de Sniper remonte à l'édition 1997 des Francofolies de La Rochelle[1]. C’est là que DJ Boudj et les trois rappeurs Aketo, Tunisiano et Blacko, se rencontrent[1], et décident de former un groupe, qu’ils appelleront initialement Personnalité suspecte[réf. nécessaire]. Ils abrègent ensuite ce nom en Persni pour finalement aboutir à Sniper.

Tunisiano, originaire de la cité sensible de la sourde à Deuil-la-Barre, dans le Val-d'Oise, et fondateur du groupe Sniper, intègre à 16 ans M Group qu'il quitte en 1997 pour rejoindre le collectif Comité de Deuil, dans lequel il rencontre Blacko. Aketo est aussi originaire de la Galathée à Deuil-la-Barre et avait intégré à l’âge de 13 ans le Comité de Deuil. M Group lui offre sa première apparition discographique sur le mini album Tu disais quoi ?. Blacko est né à Montfermeil et possède un passé déjà chargé dans le milieu du rap ; KDM, Kaotik, Comité de Deuil, Personnalité Suspecte où il développe ses facilités pour le reggae hip-hop.

Les trois membres forment un groupe complémentaire : Aketo et Tunisiano développent plutôt un style rap, Blacko privilégie une approche ragga/reggae, tandis que DJ Boudj s'occupe des scratchs. Ils débutent en faisant quelques apparitions sur diverses mixtapes et compilations telles que The Power of Unity puis Première classe et B.O.S.S (Exercice de style).

Reconnaissance (2001–2006)[modifier | modifier le code]

Le groupe publie son premier album, Du rire aux larmes, le , qui rencontre un franc succès dans le milieu underground parisien, et compte plus de 200 000 exemplaires vendus[2]. Deux singles sortiront la même année : Du rire aux larmes et Pris pour cible.

En 2003, la sortie du single Gravé dans la roche, largement diffusé sur les radios Skyrock et NRJ, marquera la découverte du groupe Sniper à l'ensemble de la France. L'album Gravé dans la roche sera ainsi vendu à plus de 600 000 exemplaires, et sera certifié double disque de platine[3],[4]. Le titre Sans (re)pères, traitant de la séparation des parents vue par leurs enfants, connaîtra un gros succès, témoin de la sincérité des artistes. Cet album créera des tensions entre le groupe et le gouvernement, notamment à cause du titre Jeteur de pierres. Blacko fera sur cet album un titre solo, dans un style musical plus reggae, Trop vite. Néanmoins, certains partis politiques d'extrême droite tentent d'interdire le groupe, et provoquent l'annulation de certains de ses concerts à la suite de la sortie de l'album, notamment à Mulhouse[5]. Après trois ans d'absence devant le grand public, Sniper revient avec un troisième album, marqué par la séparation avec le DJ Boudj. Trait pour trait révèle, de plus, une certaine évolution que le groupe souhaite prendre. L'album est devenu disque de platine.

Séparation (2007–2010)[modifier | modifier le code]

En trois albums, les Sniper peuvent convaincre les fans de rap français, en s'intéressant à de nombreux sujets, tous aussi différents les uns que les autres, tels que la religion, l'amour, le conflit israélo-palestinien, la rancune, les différentes injustices et inégalités, l'immigration, la vie difficile dans les banlieues, le vrai/faux rêve de l'Occident, et le racisme.

Dans le roman épistolaire de Lionel Labosse, Karim et Julien (Éditions Publibook, 2007 (ISBN 978-2-7483-3474-6)), l'un des personnages, Karim, se livre à une critique approfondie de l'album Gravé dans la roche, dont il cite plusieurs extraits (p. 60 à 64).

Le groupe subit des influences hétéroclites : du rap à l'ancienne, notamment sous l'influence d'Aketo, des textes en arabe, chantés par Tunisiano, mais aussi par la touche de reggae qu'apporte Blacko. Blacko annonce le 20 février 2008 qu'il s'était séparé du groupe depuis juillet 2007. Le titre bonus Intersection sur l'album solo de Tunisiano est ainsi le dernier à représenter le groupe Sniper au complet. En 2009, la mixtape C'est pas fini, où les chansons sont sélectionnées et mixées par DJDiao, est publiée.

Dans le film L'École pour tous, on entend la chanson Gravé dans la roche.

Retour (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

En 2010, Tunisiano et Aketo annoncent sur le blog de Tunisiano le retour de Sniper[3]. Travaillant sur un prochain album, Sniper, délaissé par Karl Appela (Blacko) et DJ Boudj, fera son retour en 2011 au sein du rap français. En 2011, les premiers extraits de leur prochain album Le Blues de la Tess et Arabia sont publiés. L'album A Toute Epreuve dont la sortie est prévue le 3 octobre 2011[6], annonce le retour d'Aketo et de Tunisiano. Un premier single Le Blues de la tess et son clip sort le 15 avril 2011 sur la chaîne YouTube du groupe (SNIPTV). Le deuxième single, Arabia sort le 22 avril 2011 à la suite des tensions liées au pays du Maghreb au début de l'année 2011. Les rappeurs Sinik, Rim-K, Médine, Mokless, Leck, Haroun, l'Algérino et Mister You participeront au remix officiel de cette chanson qui constitue le troisième extrait de leur nouvel album. Puis sort le titre Fadela quatrième extrait de l'album et le cinquième J'te parle avec Soprano produit par les compositeurs de HK Corp Music. Nouvel album Sans transition prévu pour fin 2013. Les deux rappeurs travaillent sur leurs albums solo respectifs (fin 2012 début 2013).

Le 4 février 2015 lors du Planète Rap de Blacko, en présence d'Aketo et de Tunisiano, le groupe annonce une collaboration sur le prochain album de Blacko, Dualité. En mars 2016, le groupe annonce sa reformation pour un concert[7]. Le 28 mai 2016 lors d'un concert à La Cigale, le groupe annonce la préparation d'un nouvel album.

Démêlées judiciaires[modifier | modifier le code]

Le groupe a plusieurs démêlés avec la justice, notamment pour les paroles de chansons telles que La France mais aussi une chanson sur le conflit du Proche-Orient Jeteur de pierres. Le groupe fut relaxé par le tribunal de Rouen pour le titre La France[8].

Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy, les qualifie de « voyous qui déshonorent la France[9] ». Le journal L'Humanité souligne la possibilité que la démarche de Nicolas Sarkozy ait « conforté les militants d’extrême droite du Bloc identitaire », qui à l'époque menaient campagne pour empêcher le groupe de se produire en faisant pression sur les élus, en particulier Nadine Morano, « en les menaçant, si besoin est, de faire tourner au vinaigre la manifestation culturelle[10] ».

Par ailleurs, le groupe est également accusé d'antisémitisme à travers leur second album traitant du conflit israélo-palestinien provoquant notamment l'ire des organisations juives[11]. Ils s'expliquent dans une chanson de leur troisième album La France (itinéraire d'une polémique) dont le refrain s'inspire de celui qui leur a valu des poursuites. Dans cette chanson, ils affirment que cette condamnation fait suite au travail de militants d'extrême droite qui auraient manipulé une députée UMP et un syndicat policier. Ils y réfutent les accusations de racisme et d'antisémitisme à leur égard, qu'ils jugent inopportunes puisque venant de l'extrême droite, et pensent être critiqués à cause de leur succès. Pour eux, ils ne font que décrire la situation qu'ils vivent et le groupe met en opposition leur texte et la tentative d'assassinat de Maxime Brunerie, militant d'extrême-droite, à l'encontre de Jacques Chirac.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Sniper - Association de Scarla (sur la mixtape Power of Unity)
  • 1999 : Sniper feat. Prodige - Même pas 20 piges (sur la compilation Première classe Vol.1)
  • 1999 : Sniper - Exercice de style (sur la compilation B.O.S.S. Vol.1)
  • 2000 : K.Special feat. Sniper - Les porcs (sur l'album de K.Special, Cause à effet)
  • 2000 : Blacko feat. Nèg' Marrons - La relève (sur la compilation Hostile 2000 Vol.1)
  • 2001 : Sniper feat. Eben - Mission suicide (sur la compilation Mission suicide)
  • 2001 : Sniper feat. Tandem, Bakar et Eben - Niquer le système (sur la compilation Sachons dire NON Vol.2)
  • 2001 : Sniper - La baroufle (sur la compilation Cut Killer show 2)
  • 2002 : Sniper - Fierté d'honneur (sur la compilation Samouraï)
  • 2002 : TNT feat. Sniper - On dit quoi (sur l'album de TNT, Flexible comme le roseau)
  • 2002 : Monsieur R Ffeat. Sniper, Ol' Kainry, Kamnouze, Tandem, Youssoupha, Al Peco etc. - La lutte est en marche (sur la compilation Sachons dire NON Vol.3)
  • 2002 : Les Spécialistes feat. Sniper, Zoxea, Koma, Haroun, Doudou Masta, Amara, Maj Trafyk etc. - Hip Hop citoyens
  • 2003 : Sniper feat. Kazkami et Dadoo - Victimes des circonstances (sur la compilation Insurrection)
  • 2004 : Sniper feat. Bakar - On revient choquer la France (sur la compilation On revient choquer la France)
  • 2004 : Manu Key feat. Blacko - Oublie (sur l'album de Manu Key, Prolifique Vol.1)
  • 2004 : Sniper - Live radio (sur la compilation Session freestyle)
  • 2004 : G-Kill - Freestyle part.1 (sur le street album de G-Kill, Naufragé du temps)
  • 2005 : Tandem feat. Tunisiano, Kazkami, Faf Larage, Lino, Diam's & Kery James - Le jugement (sur l'album de Tandem, C'est toujours pour ceux qui savent)
  • 2005 : Sniper - Encore (sur la compilation Rap performance)
  • 2005 : Aketo - Un délire de jeunesse (sur la compilation Ma conscience)
  • 2005 : Tunisiano - Gravé dans l'instru (sur la compilation Ma conscience)
  • 2005 : Tunisiano feat. Sinik, Kool Shen, Zoxea, Nysay & Iron Sy - Ma conscience (sur la compilation Ma conscience)
  • 2005 : Aketo feat. Larme Amer - L'équipe est de sortie (sur la compilation Rap indé)
  • 2005 : Tunisiano - Zinc (sur la compilation Patrimoine du ghetto)
  • 2005 : 113 feat. Blacko - Un jour de paix (sur l'album du 113, 113 degrés)
  • 2005 : F.B.I. feat. Blacko - Jump (sur l'album du F.B.I., La loi du talion)
  • 2005 : Bakar feat. Sniper - On revient choquer la France (sur le street album de Bakar, Pour les quartiers)
  • 2005 : N'Dal feat. Aketo & Kazkami - 3 timbre 2 voix (sur le street album de N'Dal, Graine de taulard)
  • 2005 : N'Dal feat. Aketo, Ferdy, Sid, Kazkami & Belek - Freestyle (sur le street album de N'Dal, Graine de taulard)
  • 2006 : Kazkami feat. Blacko & Dadoo - Victimes des circonstances (sur le street album de Kazkami, Tempête providentielle)
  • 2006 : L'Skadrille feat. Sniper - Bons moments (sur l'album de L'Skadrille, Nos vies)
  • 2006 : Sinik feat. Tunisiano - Un monde meilleur (sur l'album de Sinik, Sang froid)
  • 2006 : Sniper feat. Scred Connexion - Sirocco (sur la compilation Police)
  • 2006 : Tunisiano - Mes mots (sur la compilation Illegal Radio)
  • 2006 : Blacko feat. Krys - Être un homme (sur l'album de Krys, La voix du ghetto)
  • 2006 : Apash feat. Tunisiano - Un bon son pour une bonne cause (sur le street album d'Apash, Un bon son pour une bonne cause)
  • 2006 : Blacko - Victimes des circonstances (sur la compilation Insurrection)
  • 2006 : Tunisiano - État des lieux
  • 2006 : Sniper Feat Rim'K & Idir - D'où je viens (sur la compilation Rai'N'B Fever Vol.2)
  • 2007 : Sniper - Quoi qu'il arrive (sur la B.O. du film Taxi 4)
  • 2007 : Tunisiano - Rien à foutre (sur la B.O. du film Taxi 4)
  • 2007 : Sniper - Le goût du sang (sur la B.O. du film Scorpion)
  • 2007 : Soprano Feat Blacko - Ferme les yeux et imagine-toi (sur l'album de Soprano, Puisqu'il faut vivre)
  • 2007 : Two Naze feat. Sniper - L'angoisse d'une mère (sur l'album de Two Naze, C'est d'la balle)
  • 2007 : Tunisiano feat. Taro G, La Mèche, Mood et Alonso - Morts pour rien (sur la compilation Morts pour rien)
  • 2007 : Sniper feat. Jérome Prister - Say You'll Be Remix
  • 2007 : Dragon Davy Feat Blacko - Leur France (sur la mixtape de Dragon Davy, J'arrive)
  • 2007 : Sidi-O Feat Aketo & Flynt - Mille fois dans le même trou (sur l'album de Sidi-O, Extrait d'amertume)
  • 2007 : 6 Coups Mc Feat Sniper & Sefyu - Style certifié (sur le street album de 6 Coups MC, À prendre ou à laisser)
  • 2007 : Remal Feat Blacko - Faya (sur l'EP de Remal, Le temps passe)
  • 2007 : Melissa Feat Tunisiano - Jusqu'au bout (sur l'album de Melissa, Avec tout mon amour
  • 2007 : Sniper - S.N.I.P.E.R. (sur la compilation Premier combat Vol.1)
  • 2008 : Kazkami feat. Blacko - Violences (sur la compilation Fat taf 2)
  • 2008 : Blacko feat. Jacky Brown - Liberté (sur la compilation Fat taf 2)
  • 2008 : Zaho feat. Tunisiano - La roue tourne (sur l'album de Zaho, Dima)
  • 2008 : Swift Guad feat. Aketo, Al K-Pote & Seth Gueko - Regard perçant (sur l'album de Swift Guad, Hécatombe)
  • 2008 : Aketo feat. Eck Chichi & Keam - Pourtant (morceau inédit de la mixtape D'aketo Cracheur 2 Venin)
  • 2008 : Dimé77 feat. Aketo - "Rien Ne S'efface" sur l'album en préparation de Dimé 77
  • 2008 : N'Dal & Fis.L feat. Aketo - La vie est faite de (sur le street album D'N'dal & Fis'L Colis piégé II)
  • 2008 : Tunisiano feat. Kelly Rowland - Work Remix (sur la compilation Paris/Oran/New York 4)
  • 2008 : Luxen feat.Aketo - État d'esprit (sur l'album Mentalité Bagdad de Luxen)
  • 2008 : Al K-Pote feat. Aketo, Kamelancien et Mohammed Lamine - Souvenir du bled (sur l'album L'empereur d'Alkpote)
  • 2008 : Sheeva feat. Aketo - Blacklist (version non mixée)
  • 2008 : Aketo feat. Cheb Hocine - Hedouni le bledi (sur la compilation Rai Rnb Mix party 2008 de DJ Kim)
  • 2008 : Aka feat. Aketo - Debarquement de Cassos (sur la compilation Departement 95)
  • 2008 : Tunisiano - Arrête-moi si tu peux (sur la B.O. du film Mesrine)
  • 2008 : Tunisiano feat. Reda Taliani - Ca passe ou ca casse (sur la compilation Rai'N'B fever Vol.3)
  • 2008 : Aketo feat. Cheba Maria & Cheb Amar - Ya denia (sur la compilation Rai'N'B fever Vol.3)
  • 2009 : Kamelancien feat. Tunisiano, Ol' Kainry, Mac Kregor et Jango Jack - T'étais où Remix (sur l'album de Kamelancien, Le deuxième frisson de la vérité)
  • 2009 : 1Kizition feat. Aketo - Ambiance électrique (de l'album D'1Kizition, D'hier à aujourd'hui)
  • 2009 : Aketo feat. Kazkami - L'heure des choix (sur la compilation Affaire de famille)
  • 2009 : Tunisiano feat. Chaba Zahouania - La corniche (sur la compilation Puissance Rap 2009)
  • 2009 : Aketo feat. 1kizition & AP - On Marche Dans L'ombre (sur la compilation Puissance Rap 2009)
  • 2009 : Aketo Feat Dany Boss - On est là (sur la compile de Kapone BlackList, Zone Interdite)
  • 2009 : Fatale Clique feat. Aketo - Besoin d'espoir (sur le street album de la Fatale Clique, Réussir ou crever)
  • 2009 : Tunisiano - Est-ce que j'ai la côte ? (sur la compilation Les yeux dans la banlieue Vol.2)
  • 2009 : Aketo feat. Brahi - La vérité en face (sur la compilation Les yeux dans la banlieue Vol.2)
  • 2009 : Six Coups MC feat. Ikbal & Tunisiano - Définition de ma dalle
  • 2009 : Sniper feat. TLF - Le meilleur reste à venir (sur la compilation Talents fâchés Vol.4)
  • 2009 : Tunisiano feat. Chakuza - Le lavage de cerveau (sur la compilation La Connexion)
  • 2010 : Youssoupha feat. Tunisiano, Ol' Kainry, Médine et Sinik - Apprentissage Remix
  • 2010 : Aketo feat. Keh-Mey - C'est notre musique (sur la compilation Galactik Beat 2)
  • 2010 : Mister You feat. Tunisiano - Ca sort du zoogataga (sur le street album de Mister You, Mec de rue)
  • 2010 : Aka feat. Tunisiano - Maillot jaune (sur l'album d'Aka, La Maladie de la haine)
  • 2011 : Sexion d'assaut feat. Sniper - Blood Diamondz (sur l'album À toute épreuve de Sniper)
  • 2011 : Médine feat. Tunisiano, Mac Tyer, Rim'K, Keny Arkana, La Fouine, Salif & Ol Kainry - Téléphone arabe (sur la compilation Table d'écoute Vol.2)
  • 2011 : Youssoupha feat. Sniper, Monsieur R et Ekoué - Menace de mort
  • 2012 : La Fouine feat. Sniper, Niro, Youssoupha, Canardo, Fababy et Sultan - Paname Boss (sur l'album de La Fouine, Drôle de Parcours)
  • 2012 : Souldia feat. Sniper - Maintenant ou jamais (sur l'album de Souldia, Les origines du mal)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sniper, loin de la polémique Manifestations - RAP. A L'ÉCART DES CLICHÉS, LE GROUPE PROPOSE UNE MUSIQUE ABOUTIE. LE 30 MARS À RAMONVILLE-SAINT-AGNE. », sur La Dépêche du Midi,‎ (consulté le 29 mai 2016).
  2. Mehdi Maizi, « Les cinq disques de rap français qui ne figurent pas dans mon livre sur les 100 meilleurs disques de rap français », sur Vice Magazine,‎ (consulté le 29 mai 2016).
  3. a et b « Sniper de retour avec Blacko pour un nouvel album ! », sur 13or-du-hiphop,‎ (consulté le 29 mai 2016).
  4. « Certification 2006 pour SNEP », sur disqueenfrance.com (consulté le 4 novembre 2009).
  5. Nicole Gauthier, « Mulhouse: l'extrême droite torpille le groupe rap Sniper », sur liberation.fr,‎ (consulté le 21 janvier 2014)
  6. « Sniper dégaine son flow sur disque et en tournée dès la rentrée », sur www.concertlive.fr (consulté le 31 mai 2016)
  7. « Sniper : le groupe se reforme pour un concert exceptionnel ! », sur Le Mouv',‎ (consulté le 29 mai 2016).
  8. « La Cour de cassation va trancher le conflit entre M. Sarkozy et La Rumeur », sur Le Monde (consulté le 29 mai 2016), p. Les tribunaux insistant sur la dimension symbolique du rap qui, comme le signifiait en décembre 2005 la cour d'appel de Rouen à l'égard de Sniper, ne reste avant tout qu'un mode d'expression utilisé par l'auteur pour exprimer la désolation et le mal de vivre des jeunes de banlieues.
  9. « Nicolas Sarkozy s'en prend au groupe Sniper », sur permanent.nouvelobs.com (consulté le 29 mai 2016).
  10. « Affaire Sniper La mauvaise cible de Sarkozy ? », sur humanite.fr,‎ (consulté le 29 mai 2016).
  11. Anthony Pecqueux, « Les mots de la mésentente entre Sarkozy et Sniper », sur Libération,‎ (consulté le 29 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :