Flynt (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flynt
Description de cette image, également commentée ci-après
Flynt (gauche) et Nasme (droite), Live à LaPlage de GlazArt, Festival Paris Hip Hop, le 4 juillet 2013.
Informations générales
Nom de naissance Julien Vuidard
Naissance [1]
Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip-hop, rap français
Instruments Voix
Années actives Depuis 1995
Labels Offsiderz, Musicast, Label Rouge
Site officiel www.flyntmc.com

Flynt, de son vrai nom Julien Vuidard, né en 1977, est un rappeur et producteur français. Il publie son premier album, J'éclaire ma ville, en 2007. L'album est bien accueilli par la presse spécialisée, et se classe 120e des ventes en France. En 2012, il revient avec un deuxième album intitulé Itinéraire bis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Flynt (gauche) et Nasme (droite), Live à LaPlage de GlazArt, en 2013.

Vuidard est originaire du 18e arrondissement de Paris. Il est diplômé de l’Université de Paris-III[1]. Il commence à s'intéresser au hip-hop au début des années 1990, et à écrire ses textes aux alentours de 1995-1996[2]. Il enregistre son premier couplet en studio en 1999, deux ou trois ans après avoir commencé à écrire[2].

Il se lance initialement dans la production d'une compilation intitulée Explicit Dixhuit, la réunion des MC’s du 18e arrondissement[1],[3]. Selon lui, le public le découvre avec son « premier véritable titre en solo », Le choc frontal, produit par Drixxxé[3].

Entre 2004 et 2006, Flynt publie trois maxis intitulés Fidèle à son contexte, Comme sur un playground et 1 pour la plume[2],[1]. À la publication de Comme sur un playground, Flynt entame l'écriture de son premier album[3]. Flynt explique avoir mis deux ans à l'écrire et un an à l'enregistrer[3].

À l'initiative d'une association de son quartier, il réalise également, en partenariat avec notamment l'UNICEF et Amnesty International, la compilation caritative No child soldiers destinée à sensibiliser l'opinion sur la situation des enfants soldats[1],[4]. Sortie le 5 mai 2006, elle réunit, entre autres, les artistes Alpha Blondy, Tété, Corneille, Salif Keïta, Youssou N'Dour et Bibie.

Il publie donc son premier album studio, J'éclaire ma ville, le [2],[3]. Il atteint la 120e place des classements français[5], et se vend à plus de 7 000 exemplaires[1]. Il est unanimement salué par le public, la critique et les amateurs de hip-hop. L'album est distribué par Just Like, et produit avec Label Rouge[2].

Pour la promotion de l'album, il fait de nombreux concerts[6] en France, en Suisse, en Belgique et en Allemagne entre 2007 et 2009. Son concert du 18 janvier 2008 à la Maroquinerie à Paris est publié en DVD. Concernant ce concert, Flynt explique : « Le concert à la Maroquinerie c’était mon premier concert : enfin premier vrai concert « Flynt à Paris », où c’était moi que les gens venaient voir. On a fait complet quelques jours avant, donc ça a été une bonne surprise, et puis c’était un concert mortel : tu étais là d’ailleurs, tu as écrit un article sur ce concert, il y a d’ailleurs quelques petites fautes d’orthographe (rires) : sérieux par exemple, au début il y a écrit Shido, et à la fin il s’appelle ShiNo, moi l’orthographe j’adore ça, je suis peut être l’un des rares Mc qui aime l’orthographe (rires)[2]… » Toujours en 2007, il annonce un clip intitulé La gueule de l’emploi en featuring avec Sidi Omar[7].

En 2008, Flynt décide de se reposer et de se consacrer à son quotidien[1].

Itinéraire bis[modifier | modifier le code]

Il publie son deuxième album, Itinéraire bis, le , avec notamment un featuring avec Orelsan sur la chanson Mon pote. Itinéraire bis atteint la 40e place des classements français[8].

Concernant son retour, il explique : « Je n’ai jamais arrêté de faire du rap. Quand tu choisis l’indépendance, tu as moins d’argent et tu dois faire plus de choses tout seul. Ça vaut le coup, parce que je suis totalement libre. Mais tes projets prennent plus de temps à éclore[1]. »

Thèmes[modifier | modifier le code]

Flynt aborde des thèmes comme le rap, l’amour, la discrimination, les relations humaines, le sens de la vie et la ville de Paris[1]. Concernant l'écriture de ses chansons, il explique : « [...] Ma règle, c’est de sortir les meilleurs lyrics possible sur les meilleurs sons possible en rappant le mieux possible[6]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1999 : E.T.A feat. Buffalo Soldiers, Carré D'As, Flynt & Ab Solo - Rien à perdre (sur l'EP Coup d'Eta d'E.T.A)
  • 2000 : Flynt & M. Lord - freestyle (sur la compilation Quality Streetz Vol. 1)
  • 2001 : Joe Lucazz, Flynt, Neo Kunta & Grodash - Street life (sur la mixtape 1001 raisons)
  • 2002 : Flynt - Le choc frontal, et Flynt, Mokless' & Koma - Vieux avant l'âge (sur la compilation Explicit Dixhuit)
  • 2002 : La Sanktion feat. Flynt, Joe Lucazz & Ol' Kainry - Rester Vrai (sur l'EP Du Bitume, De L'Esprit, Et De La Rage... de La Sanktion)
  • 2003 : Para One feat. Flynt, Iris & Lyricson - Crazy (sur l'EP de Para One)
  • 2004 : Flynt - Les uns, les autres (sur la compilation Néochrome 3)
  • 2004 : Octobre Rouge feat. Flynt & Rapp' Dezé - Bénévole part 2 (sur la compilation Son, Sex & Skunk d'Octobre Rouge)
  • 2005 : Participe avec de nombreux artistes à La Continuité (sur l'EP Algerie Solidarité)
  • 2005 : Joe & Cross feat. Flynt - Prouesse (sur l'album Marche Avec Nous de Joe & Cross)
  • 2005 : Seth Gueko feat. Flynt & Mokless - Je Voulais (sur la mixtape Barillet Plein de Seth Gueko)
  • 2006 : Tepa feat. Flynt - Dossard 18 (sur la mixtape Dernier Survivant de Tepa)
  • 2006 : C-Sen, Flynt & Dabaaz - Fallait Pas Confondre (sur la compilation Tracklist 5th Birthday)
  • 2007 : Sidi-O feat. Aketo & Flynt - Mille fois dans le même trou (sur l'album Extrait d'amertume de Sidi-O)
  • 2007 : Zakariens feat. Test, Reeno, Aïckone, Sidi O, Nesta, Freko Ding & Flynt - Avec ce qu'on a (sur l'album Avenir en suspend de Zakariens)
  • 2008 : C-Sen, Dar.C & Dino feat. Flynt - 6G (sur la compilation Beatstreet Volume 2)
  • 2009 : Les grandes gueules feat. Flynt - Vers le bas (sur l'album Au paradis d'enfer des Grandes gueules)
  • 2010 : Flynt & Nasme - Rap Theorie (sur la compilation Appelle moi MC)
  • 2010 : Popo, Flynt, 2spee Gonzales & Keus.T - On est al (sur la compilation Pièces à conviction)
  • 2012 : H.A.S. feat. Flynt - Relativise (sur l'album Mon manège en chantier de H.A.S.)
  • 2014 : Crown feat. Akhenaton, Flynt, Lil' Dap & PMD - The Message (sur l'album Pieces to the puzzle de Crown)
  • 2014 : Gino feat. Flynt - Tête haute (sur l'album Ground Zero de Gino)
  • 2015 : Lino & Flynt - Appelle-moi MC (sur la compilation Appelle-moi MC Vol.2 de DJ Blaiz)
  • 2016 : A2H feat. Flynt - À la base (sur l'album Libre d'A2H)

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Rencontre avec Flynt, l’artiste-artisan du rap français », sur Rue89/Nouvel Obs, (consulté le 25 avril 2016).
  2. a, b, c, d, e et f « Flynt – Interview avant son concert du 30/05/08 », sur HipHop4ever, (consulté le 25 avril 2016).
  3. a, b, c, d et e VHH, « Flynt – « Tant que la passion m’anime, je continuerai » », sur La voix du hip-hop, (consulté le 25 avril 2016).
  4. « Interview », sur abcdrduson
  5. « Flynt - J'éclaire Ma Ville - charts », sur Charts in France (consulté le 25 avril 2016).
  6. a et b « itw: Flynt », sur reprezent.ch (consulté le 25 avril 2016).
  7. « FLYNT, "J'éclaire ma ville" futur album classique ! », sur kiflerapfrancais.canalblog.com, (consulté le 25 avril 2016).
  8. « Flynt - Itinéraire bis - charts », sur Charts in France (consulté le 25 avril 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]