Scred Connexion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Scred Connexion
Description de cette image, également commentée ci-après

La Scred connexion en live en 2006.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Hip-hop, rap français
Années actives Depuis 1995
Labels Scred Productions, Front Kick
Composition du groupe
Membres Haroun
Koma
Mokless
Morad
DjSimsima
Anciens membres Fabe

La Scred Connexion (scred signifiant « discret » en verlan) est un groupe de hip-hop français, originaire de Paris. Formé au milieu des années 1990, le groupe est initialement composé de Fabe, Koma, Haroun, Mokless et Morad, avec l'aide de Butch. La notion de collectif comprend le fait que chaque MC est indépendant et que les membres du groupe se réunissent pour former la « Scred ». Fabe décide d'arrêter le rap en 2000, après son dernier album solo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le collectif est formé au boulevard Barbes dans le 18e arrondissement de Paris[1]. C'est Koma qui sort la première fois le mot Scred sur son premier maxi Époque de fous. Actif depuis 1995[2], le collectif publie un premier projet officiel intitulé Scred Selexion 99/2000 en 2000, qui suit plus tard de Scred Selexion 1[3]. Mokless confie cependant que le groupe avait auparavant publié des projets comme le maxi Bouteille de gaz en 1999, produit par la Scred Production, Partis de rien et Tranchant[2].

En 2002, le groupe publie son premier album studio intitulé Du mal à s'confier[4]. L'homme politique Olivier Besancenot confie en 2015 avoir été marqué par l'album car « ils [les membres de la Scred Connexion] sont la fierté du 18e et qu’ils sont l’incarnation du fait qu’on peut être dans la bonne direction et jamais dans la tendance[5]. »

Les albums Scred Selexion vol.2, Scred Selexion vol.3 Special Mokless, Indomptés et Ni vu… ni connu suivront par la suite. Le vendredi 25 juillet 2014, le groupe participe au TROPICALIZE Festival, créé par l'association Soul of Freedom, au Fidelaire, une commune de l'Eure. Une première édition d'un festival ayant pour vocation de diffuser la culture auprès des plus démunis, mais d'une manière plus générale de créer une interactivité entre les différents acteurs du festival en prônant un message de paix et de fraternité. En avril 2016, la Scred Connexion participe à un concert de solidarité à Lille[6].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

La Scred Connexion décrit des problèmes d'une partie de la société française et milite pour une société plus juste sans prôner la violence mais une évolution des mentalités. Ils participent, par exemple, à un festival de solidarité antifasciste pour les un an de la mort de Clément Méric[7].

Leur slogan est « Jamais dans la tendance mais toujours dans la bonne direction »[8],[9], phrase que Fabe, un membre du groupe, a écrit dans L'Impertinent, l'un de ses textes. Toutefois, dans une interview, Mokless précise que c'est Koma qui a, pour la première fois, sorti cette phase dans une de ses chansons. Pour Les Inrocks, le collectif est « inscrit au panthéon du rap français[8]. » Le groupe soutient une production indépendante proposant une surface de distribution, la Scred Boutique, et également le Scred Festival[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Du mal à s'confier
  • 2009 : Ni vu... ni connu...

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Scred Selexion 99/2000
  • 2002 : Scred Selexion 2
  • 2006 : Scred Selexion Vol.3 - Special Mokless

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Scred Connexion : l'ultime recours du rap français », sur Le Mouv,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  2. a et b « [Interview] – Mokless: « Le rap, c’est l’histoire de l’alliance entre les paroles revendicatrices et les sonorités » », sur Le rap en France,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  3. « Interview - Mokless », sur Cosmic Hip Hop (consulté le 28 mai 2016).
  4. « Du mal à s'confier », sur Amazon (consulté le 28 mai 2016).
  5. « Les 5 albums qui ont marqué la vie d’Olivier Besancenot », sur Les Inrocks,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  6. « À Lille, Demi Portion, la Scred Connexion, la Smala et d’autres vont se bouger pour une petite princesse prénommée Sayfana », sur La Voix du Nord,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  7. « Festival "Les lendemains qui chantent", programmation », sur pourclement.org,‎ (consulté le 17 juillet 2014).
  8. a et b « Koma (Scred connexion) : “J’ai vu grandir la nouvelle génération de rappeurs” », sur Les Inrocks,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  9. a et b « La Scred Connexion fête ses 18 ans », sur huffingtonpost.fr,‎ (consulté le 28 mai 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]