Moritz Leuenberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leuenberger.

Moritz Leuenberger
Illustration.
Photo officielle de Moritz Leuenberger
Fonctions
Président de la Confédération suisse

(11 mois et 30 jours)
Élection
Vice-président Micheline Calmy-Rey
Prédécesseur Samuel Schmid
Successeur Micheline Calmy-Rey

(11 mois et 30 jours)
Élection
Vice-président Kaspar Villiger
Prédécesseur Adolf Ogi
Successeur Kaspar Villiger
101e conseiller fédéral

(14 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection
Prédécesseur Otto Stich
Successeur Simonetta Sommaruga
Chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication

(14 ans, 11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Adolf Ogi
Successeur Doris Leuthard
Conseiller national

(15 ans, 11 mois et 5 jours)
Législature 41e (1979-1983)
42e (1983-1987)
43e (1987-1991)
44e (1991-1995)
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Bienne
Origine Rohrbach, Canton de Berne
Parti politique Parti Socialiste Suisse (PSS)
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Moritz Leuenberger, né le à Bienne, est une personnalité politique suisse, membre du Parti socialiste. Conseiller fédéral de 1995 à 2010, il a assumé à deux reprises, en 2001 et en 2006, le rôle de président de la Confédération ainsi que de vice-président de la Confédération en 2000, 2005 et de janvier à octobre 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat de formation, il représente en particulier les victimes du régime du dictateur philippin Ferdinand Marcos et obtiendra le retour aux Philippines des fonds de ce dernier enregistrés dans les banques suisses[réf. nécessaire]. Il préside l'ASLOCA de 1972 à 1991 et est membre du Conseil général (parlement) de la ville de Zurich de 1974 à 1983,

De 1979 à 1995, il représente le canton de Zurich au Conseil national. En 1991, il est élu au Conseil d'Etat du canton de Zurich où il dirige le département de l'Intérieur et de la Justice. Élu le au Conseil fédéral à compter du 1er novembre, il est alors responsable du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication. Démissionnaire le , il quitte le conseil fédéral le 31 octobre suivant[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :