Sentier de grande randonnée de pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sentier de grande randonnée de pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup
Image dans Infobox.
Vue sur le vallon de Londres depuis le sommet du Pic Saint-Loup
Localisation
Adresse
Désignation
Type
Randonnée pédestre
Tracé
Point de départ
Longueur
245 km en 4 boucles indépendantes de 49 à 73 km
Alt. maximale
782 m
Alt. minimale
59 m
Attractions
Paysages, villages de caractère, patrimoine préhistorique et historique, sites naturels
Utilisation
Payant
non

Le sentier de grande randonnée de pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup ou GRP Tours dans le Grand Pic Saint-Loup est un itinéraire pédestre long de 245 km situé dans le département de l'Hérault : il est divisé en 4 boucles de 49 à 73 km qui passent toutes par le village de Saint-Martin-de-Londres[1].

Inauguré en 2017, le GRP a été aménagé par la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, qui en a assuré le tracé et le balisage, avec l'appui technique du Comité départemental de la Fédération française de Randonnée pédestre et du Département de l'Hérault.

Bien que la plus grande partie du parcours se situe sur le territoire de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, une portion de la boucle Tour des Londres à la Buèges se situe sur la Communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises (Saint-Bauzille-de-Putois, Brissac) et une portion de la boucle Tour de la Séranne aux gorges de l'Hérault sur la Communauté de communes Vallée de l'Hérault (Saint-Guilhem-le-Désert, Saint-Jean-de-Fos, Puéchabon).

Un itinéraire en 4 boucles[modifier | modifier le code]

Le sentier est balisé jaune-rouge, selon les normes de la Charte officielle de balisage de la Fédération française de randonnée pédestre[2].

Il se compose de 4 boucles avec des niveaux de difficulté et des centres d'intérêt différents :

Tour des villages du Pic[modifier | modifier le code]

Cette boucle, au départ des Matelles, a une longueur de 49 km et peut être parcourue en 3 jours. La montée cumulée représente 1 208 m[3].

Principales étapes[4]
Etape Départ Arrivée Distance Durée Points d'intérêt
Jour 1 / 21,5 km

Les Matelles > Saint-Martin-de-Londres

Les Matelles Saint-Mathieu-de-Tréviers 7 km 1 h 45 Village médiéval des Matelles

Maison des Consuls - musée d'arts et d'archéologie

Église romane fortifiée de Saint-Jean-de-Cuculles

Saint-Mathieu-de-Tréviers Cazevieille 7,5 km 1 h 55 Vue sur (ou détour par) le Château de Montferrand

Ascension du Pic Saint-Loup (658 m)

Cazevieille Saint-Martin-de-Londres 7 km 1 h 45 Église romane et centre ancien de Saint-Martin-de-Londres
Jour 2 / 13 km

Saint-Martin-de-Londres > Saugras

Saint-Martin-de-Londres Viols-le-Fort 7 km 1 h 40 Draille (chemin bordé de murets)

Dolmen datant du néolithique

Village fortifié de Viols-le-Fort (remparts du XVe siècle)

Viols-le-Fort Saugras 6 km 1 h 30
Jour 3 / 14,5 km

Saugras > Les Matelles

Saugras Murles 5 km 1 h 45 Village et église romane de Murles (XI-XIIIe siècle)
Murles Les Matelles 9,5 km 2 h 15 Vue sur le Pic Saint-Loup

Tour des vignes au causse[modifier | modifier le code]

Cette boucle, au départ de Saint-Mathieu-de-Tréviers, a une longueur de 73 km et peut être parcourue en 4 jours. La montée cumulée représente 1 511 m[5].

Principales étapes[6]
Etape Départ Arrivée Distance Durée Points d'intérêt
Jour 1 / 13,5 km

St-Mathieu-de-Tréviers > St-Bauzille-de-Montmel

Saint-Mathieu-de-Tréviers Saint-Bauzille-de-Montmel 13,5 km 3 h 15 Vieux pont typique à Saint-Mathieu-de-Tréviers

Vue sur le Puech des Mourgues

Jour 2 / 17 km

St-Bauzille-de-Montmel > Cazeneuve

Saint-Bauzille-de-Montmel Fontanès 8 km 2 h Vue sur le Pic Saint-Loup et l'Hortus
Fontanès Cazeneuve 9 km 2 h 25 Chapelle Notre-Dame-d'Aleyrac
Jour 3 / 24 km

Cazeneuve > Notre-Dame-de-Londres

Cazeneuve Mas de Baume 11 km 3 h Panorama sur la plaine viticole

Belvédère du rocher du Causse (vue à 360°)

Site néolithique (-2 800 av. J.-C.)

Mas de Baume Notre-Dame-de-Londres 13 km 3 h 30 Ancienne verrerie de Couloubrines

Château de Notre-Dame-de-Londres (privé)

Jour 4 / 18,5 km

Notre-Dame-de-Londres > St-Mathieu-de-Tréviers

Notre-Dame-de-Londres Cazevieille 10,5 km 2 h 35 Vue sur le château de Viviourès

Panorama : Roc blanc, mont Aigoual, Cévennes

Cazevieille Saint-Mathieu-de-Tréviers 8 km 2 h 10 Par temps clair, point de vue sur le mont Ventoux

Chemin à orniérages

Vue sur le château de Montferrand

Tour des Londres à la Buèges[modifier | modifier le code]

Cette boucle, au départ de Saint-Jean-de-Buèges, a une longueur de 55 km et peut être parcourue en 3 jours. La montée cumulée représente 1 350 m[7].

Principales étapes[8]
Etape Départ Arrivée Distance Durée Points d'intérêt
Jour 1 / 14 km

St-Jean-de-Buèges > St-Martin-de-Londres

Saint-Jean-de-Buèges Moulin de Bertrand 6,5 km 1 h 45 Ruines du château de Baulx

Église romane du XIIe siècle

Vue sur la vallée de la Buèges et le massif de la Séranne

Moulin de Bertrand Saint-Martin-de-Londres 7,5 km 2 h 10 Église romane et centre ancien de St-Martin-de-Londres
Jour 2 / 25 km

St-Martin-de-Londres > St-Bauzille-de-Putois

Saint-Martin-de-Londres Notre-Dame-de-Londres 9,5 km 2 h 20 Vue sur le Pic Saint-Loup et l'Hortus

Château de Notre-Dame-de-Londres (privé)

Eglise

Notre-Dame-de-Londres Ferrières-les-Verreries 7,5 km 2 h Vue sur les Cévennes

Ancienne verrerie de Couloubrines

Ferrières-les-Verreries Saint-Bauzille-de-Putois 8 km 2 h Grotte des Demoiselles
Jour 3 / 16,5 km

St-Bauzille-de-Putois > St-Jean-de-Buèges

Saint-Bauzille-de-Putois Brissac 4,5 km 1 h 05 Vue sur le plateau du Taurac et le massif de la Séranne

Château de Brissac (privé)

Brissac Saint-Jean-de-Buèges 12 km 3 h 30 Vue sur le roc Blanc

Sanctuaire de Notre-Dame-du-Suc à Brissac

Église romane de Saint-André-de-Buèges

Pont roman

Tour de la Séranne aux gorges de l'Hérault[modifier | modifier le code]

Cette boucle, au départ de Saint-Martin-de-Londres, a une longueur de 68 km et peut être parcourue en 4 jours. La montée cumulée représente 2 466 m[9].

Principales étapes[10]
Etape Départ Arrivée Distance Durée Points d'intérêt
Jour 1 / 14 km

St-Martin-de-Londres > St-Jean-de-Buèges

Saint-Martin-de-Londres Moulin de Bertrand 7,5 km 2 h 05 Église romane et centre ancien de St-Martin-de-Londres

Draille (chemin bordé de murets)

Moulin de Bertrand Saint-Jean-de-Buèges 6,5 km 1 h 55 Vue sur le massif de la Séranne

Ruines du château de Baulx à Saint-Jean-de-Buèges

Église romane du XIIe siècle

Jour 2 / 20 km

St-Jean-de-Buèges > St-Guilhem-le-Désert

Saint-Jean-de-Buèges Col de la Séranne (663 m) 5,5 km 2 h 15 Vue sur la vallée de la Buèges
Col de la Séranne Les Lavagnes 7,5 km 2 h Lavognes naturelles

Forêt domaniale de Pégairolles-de-Buèges

Les Lavagnes Saint-Guilhem-le-Désert 7 km 2 h Massif de Saint-Guilhem et gorges de l'Hérault

Pins de Salzman

Ermitage de Notre-Dame-du-Lieu-Plaisant

Vue sur le cirque de l'Infernet et le roc de la Bissonne

Ruines du château du Géant (XIe siècle)

Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert

Jour 3 / 17,5 km

St-Guilhem-le-Désert > Puéchabon

Saint-Guilhem-le-Désert Saint-Jean-de-Fos 10 km 2 h 50 Cairn remarquable

Village en circulade de Saint-Jean-de-Fos

Argileum - Musée de la Poterie

Saint-Jean-de-Fos Puéchabon 7,5 km 1 h 55 Pont du Diable (XIe siècle)

Vue sur les gorges de l'Hérault

Église de Saint-Sylvestre-des-Brousses (XIIe s.)

Village en circulade de Puéchabon

Jour 4 / 16,5 km

Puéchabon > St-Martin-de-Londres

Puéchabon Viols-le-Fort 9,5 km 2 h 35 Village fortifié de Viols-le-Fort (remparts du XVe siècle)
Viols-le-Fort Saint-Martin-de-Londres 7 km 1 h 45 Dolmen datant du néolithique

Draille (chemin bordé de murets)

Vue sur le Pic Saint-Loup et l'Hortus

Le GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup élu "GR® préféré des Français 2021"[modifier | modifier le code]

Le GR® de Pays Grand Pic Saint-Loup remporte la quatrième édition du concours national « Mon GR® préféré » après trois semaines de votes des internautes, devenant ainsi le « GR® préféré des Français 2021 ». Il succède au GR® 21 - Littoral de la Normandie, sacré en 2020.

Avec presque 95 000 votes cumulés sur l'ensemble des sentiers de randonnée en lice, ce résultat intervient dans un contexte sanitaire limitant fortement la liberté de mouvement de tous et vient par la même renforcer l'idée que les Français sont de fervents adeptes des activités de pleine nature et notamment de randonnée.

Patrimoine visité[modifier | modifier le code]

Ce sentier parcourt la région du Pic Saint-Loup et ses caractéristiques : villages de caractère, paysages viticoles, vallée de la Buèges et contreforts des Cévennes, massif de la Séranne et gorges de l'Hérault, avec un détour par Saint-Guilhem-le-Désert et l'audacieux pont du Diable, plus ancien pont médiéval de France[11].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Un relief complexe et une longue occupation humaine ont forgé une mosaïque de milieux d’une grande richesse biologique et des paysages exceptionnels : ces espaces fragilisés par l’abandon des terres agricoles et par la pression urbaine font l’objet de plusieurs zones de protection Natura 2000 :

  • Site Natura 2000 "Pic Saint-Loup" (ZSC FR9101389 / Habitats)[12]
  • Site Natura 2000 "Hautes Garrigues du Montpelliérais" (ZPS FR9112004 / Oiseaux)[13]
  • Site Natura 2000 "Gorges de l'Hérault" (ZSC FR9101388 / Habitats)[14]

Les villages de Pégairolles-de-Buèges et Saint-Jean-de-Buèges font partie du périmètre Les Causses et les Cévennes inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son paysage d’agro-pastoralisme façonné durant trois millénaires[15].

Patrimoine préhistorique[modifier | modifier le code]

La région du Pic Saint-Loup a été occupée depuis le Paléolithique supérieur, où des hommes de Neandertal s’installèrent sous le porche de la grotte de l’Hortus. Les ossements des plus vieux squelettes de l’Hérault ont été retrouvés à cet endroit.

Aujourd’hui encore, de nombreux vestiges de villages et hameaux, de sépultures, de grottes aménagées, de dolmens témoignent de cette occupation précoce : Village préhistorique de Cambous[16] à Viols-en-Laval, enceinte dite Château du Lébous[16] à Saint-Mathieu-de-Tréviers, Rocher du Causse[16] à Lauret, dolmen à Ferrières-les-Verreries[16]

Patrimoine historique[modifier | modifier le code]

Traversé par l’un des chemins de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, le territoire recèle de nombreuses églises romanes : Les Matelles, Notre-Dame-de-Londres, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Martin-de-Londres, sans oublier l’abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert.

La plupart des villages se formèrent à partir du XIIe siècle, grâce aux progrès des techniques agricoles et au développement des échanges commerciaux. Autour du XIVe siècle, la peur qu’inspirent les bandes de brigands qui errent sur les routes conduit ces villages à se protéger derrière des fortifications. C’est le cas des Matelles, Saint-Martin-de-Londres ou Viols-le-Fort.

Le sentier permet de découvrir plusieurs châteaux datant du Moyen-Age, comme le château de Montferrand, le château de Viviourès qui lui fait face ou encore le château de Baulx à Saint-Jean-de-Buèges.

Le causse de l’Hortus abrité une importante activité de verreries, monopole des gentilshommes verriers par édit royal. En témoigne les ruines de la verrerie de Couloubrines ou le Mas de Baumes à Ferrières-les-Verreries.

Patrimoine viticole[modifier | modifier le code]

Le territoire du Grand Pic Saint Loup regroupe les aires géographiques de trois zones d’appellation : Pic Saint-Loup (AOC), Grés de Montpellier, tous deux AOP Languedoc, et AOC Terrasses-du-Larzac. Il compte de nombreux terroirs produisant des vins reconnus en IGP : Saint-Guilhem-le-Désert, Val-de-Montferrand ou vins de Pays d’Oc, soit autant de productions, de savoir-faire qui confèrent à chacun d’entre eux son caractère propre[17].

Cette forte culture viticole a donné a forgé l’identité paysagère du territoire : c’est pourquoi, dès 2014, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup s’est engagée dans la préservation de la diversité et de la spécificité de ces paysages en adhérant au Réseau International des Paysages Viticoles. Ce label signe la qualité des démarches volontaires et concertées des terroirs viticoles conjuguant l’optimisation de la production viticole et la gestion paysagère et environnementale, associées à des offres culturelles et touristiques innovantes dans une logique de développement durable[18].

Label Grand Site de France[modifier | modifier le code]

Sept communes traversées par le sentier sont concernées partiellement ou en totalité par la label Gorges de l’Hérault (Grand Site de France) : Puéchabon, Saint-Jean-de-Fos, Saint-Guilhem-le-Désert, Causse-de-la-Selle, Brissac et, hors cœur de village, Notre-Dame-de-Londres et Saint-Martin-de-Londres.

Dans ce périmètre, deux monuments sont également inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre des Chemins de Compostelle en France : l’abbaye de Gellone fondée en 804 et le pont du Diable datant du XIe siècle.

Liaison avec d'autres sentiers[modifier | modifier le code]

Sur plusieurs tronçons, le GRP partage son tracé avec différents sentiers de randonnée :

Sentiers de grande randonnée[modifier | modifier le code]

  • GR 60 - De l'Aubrac au Languedoc par la Mont Aigoual[19]
  • GR 74 - De Saint-Maurice-de-Navacelles à Saint-Privat[20]

Sentiers promenade et randonnée[modifier | modifier le code]

Le GRP fait le lien avec de nombreux sentiers Promenade et randonnée existants sur le territoire de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup. Ces sentiers sont balisés jaune, selon les normes de la Charte officielle de balisage de la Fédération française de randonnée pédestre[2].

  • Le bois de Saint-Sauveur[1]
  • La Fontanaride[1]
  • Le sentier des Asphodèles[1]
  • Les Drailles[1]
  • Le sentier des Charbonnières[1]
  • Le bois de Lèque[1]
  • L'Arnède à Caravette[1]
  • Séranne Pontel[1]
  • Le Pic Saint-Loup[1]
  • Peyre Martine[1]
  • Crête de Taillade et Rocher du Causse[1]
  • Le sentier de Sauzet[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l et m « Randonnée », sur Grand Pic Saint-Loup (consulté le 29 juillet 2020)
  2. a et b « Fédération Française de la Randonnée Pédestre », sur www.ffrandonnee.fr (consulté le 29 juillet 2020)
  3. « GR® de Pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup - Au départ des Matelles - Mon GR® », sur www.mongr.fr (consulté le 28 juillet 2020)
  4. Fédération française de la randonnée pédestre., « Tours dans le Grand Pic Saint-Loup », FFRandonnée, (ISBN 978-2-7514-0883-0, consulté le 28 juillet 2020)
  5. « GR® de Pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup - Au départ de St-Mathieu de Tréviers - Mon GR® », sur www.mongr.fr (consulté le 29 juillet 2020)
  6. Fédération française de la randonnée pédestre., « Tours dans le Grand Pic Saint-Loup », FFRandonnée, (ISBN 978-2-7514-0883-0, consulté le 28 juillet 2020)
  7. « GR® de Pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup - Au départ de Saint-Jean-de-Buèges - Mon GR® », sur www.mongr.fr (consulté le 28 juillet 2020)
  8. Fédération française de la randonnée pédestre., « Tours dans le Grand Pic Saint-Loup », FFRandonnée, (ISBN 978-2-7514-0883-0, consulté le 29 juillet 2020)
  9. « GR® de Pays Tours dans le Grand Pic Saint-Loup - Au départ de St-Martin-de-Londres - Mon GR® », sur www.mongr.fr (consulté le 28 juillet 2020)
  10. Fédération française de la randonnée pédestre., « Tours dans le Grand Pic Saint-Loup », FFRandonnée, (ISBN 978-2-7514-0883-0, consulté le 29 juillet 2020)
  11. Fédération française de la randonnée pédestre., « Tours dans le Grand Pic Saint-Loup », FFRandonnée, (ISBN 978-2-7514-0883-0, consulté le 29 juillet 2020)
  12. « Site Natura 2000 Pic Saint-Loup | Natura 2000 : Garrigues du Pic Saint-Loup », sur garriguepicsaintloup.n2000.fr (consulté le 30 juillet 2020)
  13. « Site Natura 2000 Hautes Garrigues du Montpelliérais | Natura 2000 : Garrigues du Pic Saint-Loup », sur garriguepicsaintloup.n2000.fr (consulté le 30 juillet 2020)
  14. « Natura 2000 - Vallée de l'Hérault | Gorges de l'Hérault - Montagne de la Moure et causse d'Aumelas », sur valleeherault.n2000.fr (consulté le 30 juillet 2020)
  15. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen », sur UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 30 juillet 2020)
  16. a b c et d Jacques Coulazou, Jean Gasco et Philippe Galant, Autour du Pic Saint-Loup à l'Age du cuivre : un monde villageois il y a 5000 ans, Toulouse, Archives d'Écologie Préhistorique (AEP), , 170 p. (ISBN 978-2-35842-006-8)
  17. « Nos terroirs viticoles », sur Grand Pic Saint-Loup (consulté le 30 juillet 2020)
  18. Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, « Brochure de présentation de la démarche »,
  19. « GR74: De St Maurice Navacelles à Saint Privat (Hérault) », sur HIKAMP (consulté le 29 juillet 2020)
  20. « GR74: De St Maurice Navacelles à Saint Privat (Hérault) », sur HIKAMP (consulté le 29 juillet 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fédération Française de Randonnée. Tours dans le Grand Pic Saint-Loup. Réf. 3401. Mai 2017, 128 p. (ISBN 978-2-7514-0883-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]