Sentier métropolitain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un sentier métropolitain est un sentier de randonnée pédestre en milieu urbain ou périurbain, qui permet d'explorer une métropole ou une aire métropolitaine en plusieurs jours. L'expression sentier métropolitain constitue depuis 2010 une marque déposée par l'association Metropolitan Trails[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Origine et développements[modifier | modifier le code]

Le terme de sentier métropolitain est apparu à l'occasion de la création du GR2013 pour la capitale européenne de la culture Marseille-Provence 2013. C'est le premier sentier métropolitain tracé et balisé dans le monde même si le sentier métropolitain de Bordeaux a été lancé dès 1999 par le collectif Bruit du Frigo et que le projet Sentieri Metropolitani de Milan a démarré en même temps que le GR2013.

D'autres sentiers métropolitains ont ensuite été créés à Paris[3], Avignon[4], Tunis et Londres[5]. Des projets sont en cours à Lyon, Toulon, Cologne, Istanbul.

Les sentiers métropolitains ont une forte dimension culturelle. La dimension sportive est secondaire comparativement aux sentiers de randonnée traditionnels type GR.

Leur émergence a été concomitante au développement du débat en France sur la loi Métropole (MAPTAM).

"Sentier Métropolitain" est une marque déposée.

Mise en place[modifier | modifier le code]

Balisage[modifier | modifier le code]

Le GR2013 a fait l'objet d'un balisage physique tout le long du parcours. Il a été réalisé par les bénévoles du Comité Départemental de Randonnée Pédestre des Bouches du Rhône.

Certains sentiers sont balisées via des outils numériques, comme des applications pour smartphone.

Le sentier métropolitain de Milan bénéficie d'une application dédiée téléchargeable qui permet à la fois à l'utilisateur d'être guidé sur le terrain et de bénéficier d'éléments de récit pendant le chemin. [6]

Animation[modifier | modifier le code]

Art contemporain[modifier | modifier le code]

L'une des particularités des sentiers métropolitains par rapport aux sentiers de randonnée classique est le lien qu'ils entretiennent avec le monde de l'art contemporain. Le GR2013 a été tracé par 11 artistes-marcheurs de Marseille et notamment Nicolas Mémain qui se définit lui-même comme "montreur d'ours en béton".

Les sentiers métropolitains sont au croisement entre le Land art, l'art de la marche, la performance artistique, l'art participatif et le design, tout en s'adressant au grand public.

Liste de sentiers métropolitains[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Tunisie Sentier métropolitain Tunis Houmani à Tunis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Sentier métropolitain du Très Grand Paris, « Qu’est-ce qu’un Sentier Métropolitain® ? », sur lesentierdugrandparis.com (consulté le 5 mars 2018).
  2. (en) Metropolitan Trails, « Routes », sur metropolitantrails.org (consulté le 5 mars 2018).
  3. « Marche populaire La révolution de Paris le samedi 16 avril 2016 », sur Seine-Saint-Denis Tourisme, (consulté le 20 juillet 2016)
  4. Philippe Paupert, « Provence Express, un sentier de randonnée urbaine pour redécouvrir Avignon », (consulté le 23 juillet 2016)
  5. (en) « Inspiral London », sur inspirallondon.com (consulté le 20 juillet 2016)
  6. (it) « La app Sentieri Metropolitani ci guida alla scoperta di Milano a piedi », LifeGate,‎ (lire en ligne)
  7. Lucie Geffroy, « Un sentier pédestre pour explorer le Grand Paris », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]