Château de Montferrand (Hérault)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Montferrand.
Château de Montferrand
Image illustrative de l'article Château de Montferrand (Hérault)
Le château de Monferrand
Période ou style Château féodal
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Alphonse Jourdain (1103-1148)
comte de Toulouse
Propriétaire actuel Commune de Saint-Mathieu-de-Tréviers
Destination actuelle Ruines ouvertes
Protection Aucun classement ni inscription
Coordonnées 43° 46′ 32″ nord, 3° 50′ 24″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Languedoc
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Saint-Mathieu-de-Tréviers

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Montferrand

Le château de Montferrand est une forteresse médiévale du XIIe siècle, située sur le territoire de la commune française de Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans le département de l’Hérault. Ce château appartenait aux comtes de Melgueil.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château de Montferrand est construit sur un éperon calcaire de l’arête est du pic Saint-Loup et domine le village de Saint-Mathieu-de-Tréviers. Il domine une garrigue à chêne vert et n’est accessible qu’à pied, par le GR 60.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site correspond à une ancienne place forte romaine. Mais il est mentionné pour la première fois dans l’histoire au début du XIIe siècle.

Lors des rébellions huguenotes, en 1622, il est assiégé, sans succès par les troupes catholiques du duc Henry de Montmorency avant le siège de Montpellier.

Historique du XIIe siècle au XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1132 : le comte de Toulouse fait valoir ses droits sur le château de Montferrand et sur une partie du comté de Melgueil, qui correspond à l'est du département de l'Hérault. Il est fait mention dès 1132 de son appartenance aux comtes de Melgueil.
  • 1215 : confisqué au comte de Toulouse Raymond VI durant la croisade des Albigeois (avec également le château de Mornas), il est confié par le Pape à l'évêque de Maguelone qui devient également comte de Melgueil et de Montferrand. Il s'agit d'un alleu pontifical, ne relevant d'aucun seigneur et donc exempté de toute redevance. L'évêque concentre donc tous les pouvoirs à la fois spirituels et temporels, et se permettra même de battre monnaie : le denier melgorien.
  • 1245 : le commandement est confié par l'évêque à un châtelain capitaine.
  • Début du XIIe : le comté de Melgueil est partagé en 2 districts : celui de Melgueil (devenu Mauguio et dont le château féodal a totalement disparu) et celui de Montferrand.
  • 1536 : le diocèse de Maguelone est transféré à Montpellier.
  • 1568 : mort du diplomate Guillaume Pellissier au château de Montferrand.
  • 1574 : les protestants s'emparent du château dans le cadre des guerres de religion.
  • 1584 : Antoine de Cambous reprend le château qui redevient catholique. Le site lui est confié pour "services rendus". Il s'inspire de la Renaissance pour le faire modifier. Sa fille va s'y marier avec Jean de Ratte.
  • 1611 : l'évêque Pierre de Fenouillet renforce la défense du château pour résister à l'artillerie : un fossé est taillé dans la roche à coup de barre à mine et la 1re enceinte est ajoutée. Les protestants du duc de Rohan assiégeront le château sans succès : ils lèveront le siège après avoir été bombardés par l'artillerie !
  • 1623 : après avoir conquis Montpellier pour le compte des catholiques, le capitaine Jacques Valat est nommé par l'évêque Pierre de Fenouillet châtelain à vie du château de Montferrand.
  • 1659 : mort de Jacques Valat et début de la décadence du château.
  • XVIIe siècle : Louis XIV autorise l'évêque Colbert de Croissy à faire détruire les bâtiments : les pierres sont offertes en dédommagement à ceux qui acceptent de procéder à sa démolition ... mais les difficultés de transport limiteront les destructions !

De nos jours[modifier | modifier le code]

De nos jours, le château est en ruine.

Description[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]