Paris Aéroport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Aéroport de Paris, qui recense les aéroports homonymes
Paris Aéroport
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.

Pays d'origine France
Date d'introduction 14 avril 2016
Marché(s) Services aéroportuaires
Propriétaire(s) actuel(s) Groupe ADP
Slogan « Paris vous aime »
Site officiel www.parisaeroport.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Paris Aéroport, anciennement Aéroports de Paris, est la marque voyageurs du Groupe ADP sous laquelle sont exploitées les aéroports de Paris et de sa région, dont Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget.

Histoire[modifier | modifier le code]

La marque voyageurs Paris Aéroport est introduite le 14 avril 2016 à la suite de l'annonce du plan stratégique Connect 2020, qui couvre la période 2016-2020. Ce plan implique la création de deux nouvelles marques pour exploiter les activités du groupe : les aéroports parisiens (Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget) sont regroupés sous la marque Paris Aéroport, et toutes les autres filiales de la société Aéroports de Paris S.A. sont réunies sous la marque Groupe ADP[1].

La stratégie du groupe est de « créer une préférence parisienne », de faire de Paris Aéroport un centre de rayonnement de la culture française. L’objectif est double : maintenir la tendance à la hausse du trafic dans ses aéroports parisiens face à une concurrence internationale devenue agressive, et faire de Paris Aéroport le showroom du savoir-faire que le Groupe ADP commercialise en France et à l’international[2].

Une privatisation par l'État des aéroports de Roissy CDG et d'Orly est envisagée. Concrètement, il s'agirait d'une cession de 50,6 % de sa participation dans le capital de Paris Aéroports[3].

Description[modifier | modifier le code]

Marque et communication[modifier | modifier le code]

L’enseigne Paris Aéroport regroupe les aéroports de Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget.

Le premier objectif d’une marque unique aux trois aéroports parisiens est d’homogénéiser l’expérience de ses usagers[4].

La structure du nom de la marque (Ville + Aéroport) permet de la décliner à d’autres aéroports de villes où le Groupe ADP est présent. Par exemple, l’aéroport de Dakar pourrait porter le nom “Dakar Aéroport” si le Groupe ADP en assurait la gestion[4].

Paris Aéroport s’imprègne de l’art de vivre à la française pour différencier ses aéroports sur le marché mondial et attirer les voyageurs internationaux pour leur correspondance (ou leur séjour). Cette promesse d’hospitalité à la française se traduit avec le slogan Paris vous aime que l’entreprise décline sous forme de hashtag (#parisvousaime) pour suggérer son partage sur les réseaux sociaux[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Pour rendre ses aéroports plus attractifs, Paris Aéroport vise à réduire à 10 minutes le passage aux contrôles de sécurité avec le contrôle automatisé des passeports[5]. Un hôtel a également pris place directement au sein de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle pour permettre aux voyageurs de se doucher ou de faire une sieste[6].

Paris Aéroport se dote également d’un nouveau programme de fidélité, My Paris Aéroport, accessible à tous les voyageurs et proposant des avantages sur une grande partie des services et boutiques en aéroport. Ce programme, dont l'adhésion est totalement dématérialisée, offre également des informations précises aux voyageurs quant à leur passage dans Paris Aéroport, et suggère des événements culturels sur la capitale[7].

Paris Aéroport explore également de nouvelles solutions technologiques de services, comme le robot qui gare de manière autonome les voitures des visiteurs[8]. Un partenariat avec le chinois Tencent a également été conclu pour accompagner les visiteurs chinois dans Paris Aéroport via l’application WeChat[9].

Culture et gastronomie[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture, l’Espace musées a organisé des expositions sur le Château de Versailles, Auguste Rodin, Jean Dubuffet, l'Art déco, la Céramique de Sèvres et sur le Musée du Louvre. De janvier à juin 2017, l’Espace musées propose une exposition des œuvres de Picasso (Picasso plein soleil). L’Espace musées est fréquenté chaque année par de nombreux visiteurs[6],[10].

En novembre 2016, Paris Aéroport expose 80 clichés de la photographe Dominique Issermann en simultané sur 470 écrans publicitaires des aéroports (écrans gérés en partenariat avec JCDecaux)[11].

Paris Aéroport peaufine également l’expérience de ses usagers avec le développement d’un concept de restauration haut-de-gamme et orienté vers la gastronomie française[12]. Depuis 2013, la liste des chefs étoilés qui investissent les terminaux de Paris Aéroport ne cesse de s’allonger, avec l'objectif affiché de disposer d’au moins un restaurant haut-de-gamme dans chaque terminal : Gilles Épié (Frenchy’s Bistro), Guy Martin (I Love Paris), Alain Ducasse (dans le salon Air France La Première), Gilles Choukroun (CUP-Cuisine Urbaine Parisienne), Michel Rostang (Le Café Eiffel), Thierry Marx[13]

Transports et accès[modifier | modifier le code]

Outre les infrastructures de transports déjà en place (Gare SNCF, RER, CDGVAL, ORLYVAL, …), Paris Aéroport a créé en partenariat avec Keolis le réseau de bus Le Bus Direct pour assurer le lien entre ses deux principales plateformes aéroportuaires (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) et le centre de la capitale. Ce réseau remplace les autocars Air France ; trois arrêts supplémentaires ont été ajoutés dans Paris et les bus disposent du wifi[14].

Évolution du trafic[modifier | modifier le code]

Aéroport 2013 2014 2015 2016 2017
Paris-Charles de Gaulle 62 052 917 63 813 756 65 766 986 65 933 145 69 471 442
Paris-Orly 28 274 154 28 862 586 29 664 993 31 237 865 32 042 475
Paris-Bourget 55 471 55 519 54 688 53 599 55 166
Total 90 382 542 92 731 861 95 486 667 97 224 609 101 569 083

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Laurent Maurel, « Aéroports de Paris souhaite exporter son savoir-faire à l’international », sur Lesechos.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  2. François Duclos, « Aéroports de Paris change d’identité (s) », sur Air-journal.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  3. « Aéroports : l'Etat envisagerait la privatisation de Roissy CDG et Orly », sur Libération, (consulté le 28 juillet 2017).
  4. a b et c Bruno Trevidic, « Aéroports de Paris devient « Paris Aéroport » », sur Lesechos.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  5. Bruno Trevidic, « Paris Aéroport s'attaque au cauchemar des files d'attente aux contrôles de police », sur Lesechos.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  6. a et b Éric Treguier, « Picasso, assistant marketing de Paris Aéroport », sur Challenges.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  7. François Duclos, « Un nouveau programme de fidélité pour Paris Aéroport », sur Air-journal.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  8. Grégoire Martinez, « A l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, un robot se charge de garer votre voiture », sur Europe1.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  9. Johanna Gutkind, « Paris Aéroport accueille les voyageurs chinois avec WeChat », sur Tuormag.com, (consulté le 30 avril 2017).
  10. Jean-Gabriel Bontinck, « A Roissy, embarquez avec Picasso ! », sur Leparisien.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  11. Thierry Wojciak, « Dominique Issermann s'expose sur des écrans JCDecaux Airport Paris », sur Cbnews.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  12. Ezechiel Zerah, « Quand les aéroports de Paris misent sur les chefs », sur Atabula.com, (consulté le 30 janvier 2017).
  13. Pauline Damour, « Paris Aéroport: pourquoi ADP change de nom », sur Chalenges.fr, (consulté le 30 avril 2017).
  14. Mounia Van de Casteele, « Le "Bus Direct-Paris Aéroport" prend le relais des Cars Air France », sur Latribune.fr, (consulté le 30 avril 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]