Saint-Alban-d'Hurtières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Alban-d'Hurtières
Saint-Alban-d'Hurtières
Vue du chef-lieu de la commune depuis la vallée.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Saint-Jean-de-Maurienne
Intercommunalité Communauté de communes Porte de Maurienne
Maire
Mandat
Jean-François Thiaffey
2020-2026
Code postal 73220
Code commune 73220
Démographie
Gentilé Arbarins
Population
municipale
365 hab. (2018 en augmentation de 10,27 % par rapport à 2013)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 03″ nord, 6° 16′ 37″ est
Altitude Min. 341 m
Max. 2 069 m
Superficie 19,4 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Saint-Pierre-d'Albigny
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Alban-d'Hurtières
Géolocalisation sur la carte : Savoie
Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Saint-Alban-d'Hurtières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Alban-d'Hurtières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Alban-d'Hurtières
Liens
Site web saintalbandhurtieres.fr

Saint-Alban-d'Hurtières, anciennement Saint-Alban-des-Hurtières, est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

En 2018, elle compte 365 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Localisation de Saint-Alban-d'Hurtières dans le département de la Savoie.

Saint-Alban-d'Hurtières se trouve au centre du département de la Savoie[1], à l'entrée de la vallée de la Maurienne, sur la rive gauche de l'Arc et sur le versant est de la chaîne des Hurtières qui constitue la pointe nord-orientale de la chaîne de Belledonne.

La commune se situe à 53,99 km par la route[Note 1] de Chambéry[2], préfecture du département, à 29,27 km de Saint-Jean-de-Maurienne[3], sous-préfecture et à 22,60 km de Saint-Pierre-d'Albigny[4], bureau centralisateur du canton de Saint-Pierre-d'Albigny dont dépend la commune depuis 2015. La commune fait en outre partie du bassin de vie de Saint-Pierre-d'Albigny[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte des communes limitrophes de Saint-Alban-d'Hurtières.

Les communes les plus proches[Note 2] sont[5] : Saint-Pierre-de-Belleville (1,5 km), Saint-Georges-des-Hurtières (2,2 km), Argentine (3,1 km), Épierre (3,6 km), Le Pontet (4,0 km), Saint-Léger (5,3 km), Bourget-en-Huile (5,4 km), Montendry (5,4 km).

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune s'étend du col de la Perche (1 984 mètres), au sud, jusqu'à la plaine des Hurtières (348 mètres) située dans la vallée, au nord. Le col du Grand Cucheron (1 188 mètres), à l'ouest, permet une ouverture sur la vallée des Huiles.

L'altitude moyenne de la commune est de 520 m, elle varie de 341 mètres, le point le plus bas dans la plaine des Hurtières, à 650 m dans plateau du Plan, à 2 076 m mètres le point le plus haut à la pointe de Chapotet[6].

Carte montrant en couleurs le zonage géologique simplifié d'une commune
Carte géologique vectorisée et harmonisée de Saint-Alban-d'Hurtières.
Géologie de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières[7],[8].
Couleur de la couche
dans la carte
Notation Description des sols
E Éboulis actuels à anciens ; localement cônes d'avalanches et éboulis mêlés à moraines.
C Dépôts de versants composites (localement glissés) : colluvions ; éboulis et moraines remaniés.
SM-E Glissements (terrains glissés) prédominants d'âge non précisé +/- éboulis ; formations de versant et moraines mélées.
FJz Cônes torrentiels de déjection (d'épandage) post-würmiens à actuels (actifs) ou sans âge précisé.
FJy Cônes de déjection stabilisés ; anciens ; würmiens ou de retrait würmien.
Fz Alluvions actuelles et récentes ; localement plus anciennes.
EG Glacier rocheux ; avec bourelets d'accumulation (bourrelets de glissements ou moraines de névés)
Gy Dépôts glaciaires (moraines) principalement du Würm ; localement plus tardifs ou plus récents. Dépôts fluvio-glaciaires ou glacio-lacustres localement associés.
Q(1) Filons de quartz ; localement quartz et sidérite non minéralisés.
ñæD Micaschistes sériciteux ; chloriteux (chloritoschistes) ; quartzeux ; et/ou albitiques (micaschistes ocellaires). Précambrien.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Carte en couleur présentant les réseau hydrographique de la commune
Carte des réseaux hydrographique et routier de Saint-Alban-d'Hurtières.

Le système hydrographique de la commune se compose de six cours d'eau référencés :

  • la rivière l'Arc[9], affluent en rive gauche de l'Isère, longue de 127,42 km, qui prend sa source dans la commune de Bonneval-sur-Arc, longe la partie nord-est de la commune et coule du sud vers le nord pour se diriger vers Chamousset où elle se jette dans l'Isère ;
    • le ruisseau des Glaires[10], affluent en rive gauche de l'Arc, d'une longueur de 7,94 km, qui prend sa source dans le territoire de la commune, coule de l'ouest vers le nord-est pour se diriger vers Saint-Georges-d'Hurtières où il se jette dans l'Arc ;
    • le ruisseau Nant Bruant[11], affluent en rive gauche de l'Arc, d'une longueur de 8,51 km, qui prend sa source dans la commune de Saint-Pierre-de-Belleville, longe toute la partie est et sud-est du territoire de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières et coule du sud-ouest vers le nord-est pour se diriger vers Saint-Pierre-de-Belleville où il se jette dans l'Arc ;
      • le ruisseau Froide Fontaine[12], affluent en rive gauche du Nant Bruant, d'une longueur de 1,98 km, qui prend sa source dans le territoire de la commune, coule d'ouest en est pour se diriger vers Saint-Pierre-de-Belleville où il se jette dans le Nant Bruant ;
      • le ruisseau Nant Pelain[13], affluent en rive gauche du Nant Bruant, d'une longueur de 1,69 km, qui prend sa source dans le territoire de la commune, coule d'ouest en est pour se diriger vers Saint-Pierre-de-Belleville où il se jette dans le Nant Bruant ;
      • le ruisseau Pelain[14], affluent en rive gauche du Nant Bruant, d'une longueur de 1,94 km, qui prend sa source dans le territoire de la commune, coule du sud-ouest vers le nord-est pour se diriger vers Saint-Pierre-de-Belleville où il se jette dans le Nant Bruant.

Le lac des Hurtières, d'une superficie de 20 ha, est au situé au nord-est de Saint-Alban-d'Hurtières sur l'emplacement d'une ancienne gravière qui avaient été agrandie pour l'extraction de granulats nécessaires à la construction de la section Aiton - Sainte-Marie-de-Cuines de l'autoroute A43[15].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Saint-Alban-d'Hurtières est de type montagnard en raison de la présence de la chaîne de Belledonne. Ce climat se caractérise par de bonnes précipitations équitablement réparties, ainsi que par des hivers froids et une saison estivale chaude, potentiellement orageuse.

Relevé météorologique pour la commune de Saint-Alban-d'Hurtières.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −1,9 −1,3 1,7 4,6 8,7 11,5 13,7 13,4 10,4 6,9 2,1 −1 5,7
Température moyenne (°C) 1,5 2,7 6,5 9,8 14,1 17,1 19,7 19,2 15,5 11,3 5,6 2,1 10,4
Température maximale moyenne (°C) 4,8 6,7 11,3 15 19,5 22,7 25,6 25 20,6 15,7 9,1 5,2 15,1
Précipitations (mm) 125,8 109,2 110,2 102,7 117,6 120,5 96,5 104,5 102,1 115,3 120 128,8 1 353,2
Source : Données climatiques de la station Radome de Saint-Alban-d'Hurtières (recueillies sur période 1981-2010).[16]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
4,8
−1,9
125,8
 
 
 
6,7
−1,3
109,2
 
 
 
11,3
1,7
110,2
 
 
 
15
4,6
102,7
 
 
 
19,5
8,7
117,6
 
 
 
22,7
11,5
120,5
 
 
 
25,6
13,7
96,5
 
 
 
25
13,4
104,5
 
 
 
20,6
10,4
102,1
 
 
 
15,7
6,9
115,3
 
 
 
9,1
2,1
120
 
 
 
5,2
−1
128,8
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Réseau Natura 2000[modifier | modifier le code]

Sites Natura 2000 sur le territoire communal.

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d’intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ce réseau est constitué de Zones spéciales de conservation (ZSC) et de Zones de protection spéciale (ZPS). Dans les zones de ce réseau, les États Membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles[17].

Un site Natura 2000 a été défini sur la commune[18] au titre de la « directive Habitats » : le « réseau de zones humides et alluviales des Hurtières »[19].

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal de Saint-Alban-d'Hurtières comprend trois ZNIEFF de type 1[Note 3],[20],[Carte 1] :

  • la ZNIEFF « Cours aval de l’Arc de Saint Alban-les-Hurtières à Chamousset » (399 ha)[21] ;
  • la ZNIEFF « Col du Champet, col d'Albateran » (1 100 ha)[22] ;
  • la ZNIEFF « Combe de la Frêche, combe de Lachat, plan de Lai, combe de l’Arbet Neuf » (1 100 ha)[23] ;

et une ZNIEFF de type 2[Note 4],[20] : la ZNIEFF « Massif de Belledonne et chaîne des Hurtières » (1 100 ha)[24].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Alban-d'Hurtières est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 5],[25],[26],[27]. La commune est en outre hors attraction des villes[28],[29].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (83,41 % en 2018), en diminution par rapport à 1990 (89,72 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (75,81 %), zones agricoles hétérogènes (9,35 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (7,59 %), prairies (5,46 %), eaux continentales (1,55 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,23 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (0,01%)[30].

Occupation des sols en 1990 et 2018[30].
Type d’occupation 1990 2018 Bilan
Territoires artificialisés
(zones urbanisées, zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication, mines, décharges et chantiers, espaces verts artificialisés ou non agricoles)
32,63 ha 1,68 % 4,56 ha 0,23 % −28,07 ha en diminution
Territoires agricoles
(terres arables, cultures permanentes, prairies, zones agricoles hétérogènes)
167,52 ha 8,61 % 288,08 ha 14,80 % 120,56 ha en augmentation
Forêts et milieux semi-naturels
(forêts, milieux à végétation arbustive et/ou herbacée, espaces ouverts sans ou avec peu de végétation)
1 746,05 ha 89,72 % 1 623,32 ha 83,41 % −122,73 ha en diminution
Surfaces en eau
(eaux continentales, eaux maritimes)
0 ha 0 % 30,23 ha 1,5 % 1,55 ha en augmentation

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

Carte du cadastre de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières.

La commune de Saint-Alban-d'Hurtières compte 66 lieux-dits administratifs répertoriés[31].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2017, le nombre total de logements dans la commune était de 325 alors qu'il était de 246 en 1990, 257 en 1999 et de 288 en 2007[i 1]. Parmi ces logements, 49,0 % étaient des résidences principales, 37,0 % des résidences secondaires et 14,0 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 94,8 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 1,2 % des appartements[i 2].

La part des ménages fiscaux propriétaires de leur résidence principale s’élevait en 2017 à 89,6 % contre 6,1 % de locataires et 4,3 % logés gratuitement[i 3],[Note 6].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

L'autoroute A 43 longe la limite nord-est du territoire. Celle-ci est accessible par le diffuseur no 25 (Épierre) situé sur la commune voisine de Saint-Pierre-de-Belleville.

Deux routes départementales relient Saint-Alban-d'Hurtières aux communes voisines :

  • la D 73, à Saint-Georges-des-Hurtières, au nord ;
  • la D 207, à Saint-Pierre-de-Belleville, à l'est ; et au Pontet (via le col du Grand Cucheron), à l'ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est Saint-Alban-d'Hurtières. La forme Saint-Alban-d'Hurtières est utilisée en 1801 avant de prendre la forme Saint-Alban-des-Hurtières[32], jusqu'au 7 novembre 2013[33]. Il associe le nom du saint et martyr anglais, Alban de Verulamium[34], au nom de la vallée des Urtières. Le chanoine Gros relève d'ailleurs que la forme exacte est Urtières et qu'il a été « noté à tort Hurtières »[35].

Urtière, dérivé de la « forme romane du latin urtica », désigne un lieu où l'on trouve des orties[35],[36].

Au cours de la période d'occupation révolutionnaire (1793), la commune porte le nom de Cucheron[32], en référence au col du Grand Cucheron, situé au-dessus de la commune.

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Sèt Arban, selon la graphie de Conflans[37].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge central, les paroisses de Saint-Alban, de Saint-Georges et de Belleville (Saint-Pierre) faisaient partie du mandement dont le centre se trouvait au château des Hurtières, possession de la famille dite « des Urtières », branche des Miolans-Charbonnières[38],[39]. À la fin du XIIIe siècle, Antelme de Miolans est le premier à porter le titre de seigneur d'Urtières[39]. À la disparition du rameau les familles de Miolans et de La Chambre se disputent lors de procès l'héritage, ainsi que la famille de Blonay[39]. La seigneurie revient aux La Chambre, et lors de l'extinction de la famille des La Chambre, les biens sont transmis en 1623 au prince Thomas de Savoie. Son fils revend la baronnie des Urtières à Jean-Baptiste Castagnery de Châteauneuf[40],[41].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements successifs[modifier | modifier le code]

Lors de la Révolution française de 1789, le village appartient au duché de Savoie, dépendant alors du royaume de Sardaigne[42].

En 1792, la commune fait partie du département du Mont-Blanc dont le chef-lieu est Chambéry. Elle porte le nom de Cucheron en 1793 et fait partie du canton d'Argentine dans le district de Sain-Jean-de-Maurienne.

En 1801, la commune prend le nom de Saint-Alban-des-Hurtières et fait partie du canton d'Aiguebelle.

À la chute de l'Empire napoléonien, la commune réintègre le royaume de Sardaigne en 1815 et fait partie du mandement d'Aiguebelle dans la province de Maurienne.

Après l'Annexion de la Savoie en 1860, la commune intègre le département de la Savoie et le canton d'Aiguebelle dans l'arrondissement de Saint-jean-de-Maurienne.

En 2013, la commune prend le nom de Saint-Alban-d'Hurtières.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Localisation de Saint-Alban-d'Hurtières dans la communauté de communes Porte de Maurienne.

La commune de Saint-Alban-d'Hurtières est membre de la communauté de communes Porte de Maurienne[43], un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Val-d'Arc. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[44].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Saint-Jean-de-Maurienne, à la circonscription administrative de l'État de la Savoie et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[43].

Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Saint-Pierre-d'Albigny pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[43], et de la troisième circonscription de la Savoie pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[45].

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Élections de 2020[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville de Saint-Alban-d'Hurtières.

Le conseil municipal de Saint-Alban-d'Hurtières, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours[46] avec candidatures isolées ou groupées et possibilité de panachage[47]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 11. La totalité des onze candidats en lice[48] est élue dès le premier tour, le , avec un taux de participation de 62,61 %[49]. Jean-François Thiaffey est élu nouveau maire de la commune le [50].

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont désignés parmi les conseillers municipaux élus en suivant l'ordre du tableau (maire, adjoints puis conseillers municipaux) et dans la limite du nombre de sièges attribués à la commune au sein du conseil communautaire[51]. Un siège est attribué à la commune au sein de la communauté de communes Porte de Maurienne[52].

Chronologie des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 1995 Marcel Baudin    
1995 2008 Daniel Cretet    
2008 2014 Dominique Martin    
2014 2020 Patrick Gadroy Legenvre    
mai 2020 En cours
(au décembre 2020)
Jean-François Thiaffey[53]    

Finances communales[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Alban-d'Hurtières est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 217 302 207[54]. Son activité est enregistrée sous le code APE 84.11Z, correspondant aux administrations publiques générales[55].

En 2019, le budget communal était de 867 000 € dont 415 000 € en section de fonctionnement et 452 000 € en section d'investissement. La part d'impôts locaux dans les produits de fonctionnement s'établissait à 39,55 %, contre 35,06 % pour la strate de communes équivalente (communes de moins de 500 habitants), avec des taux d'imposition fixés à 15,58 % pour la taxe d'habitation, (y compris THLV), 16,25 % et 161,29 % pour la taxe foncière sur le bâti et le non-bâti[56].

Au , la dette de la commune s’élevait à 515 000 €, soit 1 448 € par habitant (897 € de plus que la moyenne des villes de même importance). Cette dette est consécutive à deux emprunts réalisés en 2011 (1 043 540 €) et 2014 (350 000 €). Mais l'un des critères les plus pertinents est la capacité de désendettement de la commune. Ce ratio d’analyse financière des collectivités locales s'exprime en nombre d'années et mesure le rapport entre l'épargne brute et le montant de la dette[Note 7]. En 2019, ce ratio atteignait 12 ans à Saint-Alban-d'Hurtières[56].

Principaux ratios financiers[57] de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières.[56]
Année Dépenses
par hab.
Recettes
par hab.
Produit fiscal
par hab.
[Note 8]
Effort
d'équipement
par hab.
Dette
par hab.
Taux
d'épargne brute
[Note 9]
Taux
d'endettement
[Note 10]
Capacité de
désendettement
[Note 7]
2017 1 098 € 1 415 € 455 € 169 € 1 809 € 22,38 % 128 % 6 ans
2018 1 241 € 1 732 € 467 € 242 € 1 614 € 28,36 % 93 % 3 ans
2019 1 143 € 1 265 € 481 € 572 € 1 448 € 9,56 % 114 % 12 ans

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[58]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[59].

En 2018, la commune comptait 365 habitants[Note 11], en augmentation de 10,27 % par rapport à 2013 (Savoie : +2,36 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
1 0031 0271 0291 0351 2091 2621 1811 1781 209
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 1741 1971 2071 1561 1101 1811 0761 085995
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
839780720666580500381325273
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2018 -
258211227285293301331365-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[60].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2018, le revenu disponible médian par ménage était de 22 600 € dans la commune[i 4] contre une moyenne de 23 160 € au niveau départemental[in 1].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2017, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 210 personnes, parmi lesquelles on comptait 73 % d'actifs dont 68,8 % ayant un emploi et 4,2 % de chômeurs[i 5].

On comptait 27 emplois dans la zone d'emploi en 2017, contre 26 en 2007. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 144, l'indicateur de concentration d'emploi[Note 12] est de 18,4 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre moins d'un emploi pour cinq habitants actifs[i 5]. Ainsi, 86,5 % des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi et résidant à Saint-Alban-d'Hurtières travaillent dans une commune extérieure[i 6].

Secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

Au , Saint-Alban-d'Hurtières comptait 21 établissements : 2 dans l'industrie manufacturière, les industries extractives et autres ; 4 dans la construction ; 4 dans le commerce de gros et de détail, les transports, l'hébergement et la restauration ; 3 dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques et activités de services administratifs et de soutien ; 5 dans l'administration publique, l'enseignement, la santé humaine et l'action sociale ; et 3 dans les autres activités de services[i 7].

En 2019, trois entreprises ont été créées à Saint-Alban-d'Hurtières, dont 1 dans le commerce de gros et de détail, les transports, l'hébergement et la restauration ; 1 dans l'administration publique, l'enseignement, la santé humaine et l'action sociale ; et 1 dans les autres activités de services. Ces trois entreprises ont été créées par des autoentrepreneurs[i 8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saint-Alban-des-Hurtières
Blason de Saint-Alban-des-Hurtières Blason
Parti : au 1er d'or au griffon de gueules, au 2e coupé au I d'azur à la fleur de lis d'or, au II d'argent à trois trèfles tigés de sable empoignés et mouvant de la pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Camille-Gabriel Foray, « Monographie historique de la Basse-Maurienne en Savoie (3e partie) : seigneurie et vallée des Urtières », Travaux de la société d'histoire et d'archéologie de la Maurienne (Savoie),‎ , p. 221-260 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Les distances sont mesurées entre chefs-lieux de communes par la voie routière et évaluées à l'aide d'un calculateur d'itinéraires.
  2. Les distances sont mesurées entre chef-lieux de communes à vol d'oiseau.
  3. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  4. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  5. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  6. En raison des arrondis, la somme des pourcentages n’est pas toujours égale à 100 %.
  7. a et b La « capacité de désendettement » est défini par la formule : ratio = encours de la dettecapacité d'autofinancement. Ce ratio permet d’estimer, à un instant donné, le nombre d'années théoriques qui seraient nécessaires au remboursement de la totalité du capital de la dette en supposant que la commune consacre l’intégralité de son épargne brute chaque année.
  8. Le « produit fiscal » est défini par la formule : ratio = total des recettes fiscales population.
  9. Le « taux d'épargne brute » est défini par la formule : ratio = épargne brute recettes de fonctionnement.
  10. Le « taux d'endettement » est défini par la formule : ratio = encours de la dette au 31 décembre recettes de fonctionnement.
  11. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  12. L'indicateur de concentration d'emploi est égal au nombre d'emplois dans la zone pour 100 actifs ayant un emploi résidant dans la zone, selon la définition de l'Insee.
  • Cartes
  1. « Zones ZNIEFF de Saint-Alban-d'Hurtières » sur Géoportail (consulté le 15 février 2021)..

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  • Dossier relatif à la commune, publié le , [lire en ligne (page consultée le 19 février 2021)]
  1. LOG T1 - Évolution du nombre de logements par catégorie en historique depuis 1968.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  4. REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018.
  5. a et b EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. ACT T4 - Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  7. DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  8. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2019.
  • Autres dossiers

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Métadonnées de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site de l'Insee (consulté le 14 février 2021).
  2. « Distance entre Saint-Alban-d'Hurtières et Chambéry », sur https://fr.distance.to (consulté le 14 février 2021).
  3. « Distance entre Saint-Alban-d'Hurtières et Saint-Jean-de-Maurienne », sur https://fr.distance.to (consulté le 14 février 2021).
  4. « Distance entre Saint-Alban-d'Hurtières et Saint-Pierre-d'Albigny », sur https://fr.distance.to (consulté le 14 février 2021).
  5. « Communes les plus proches de Saint-Alban-d'Hurtières », sur www.villorama.com (consulté le 14 février 2021).
  6. Panneau d'informations touristiques situé à proximité de la chapelle Notre-Dame-de-la-Salette, consulté le .
  7. « InfoTerre », sur le site du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) (consulté le 14 février 2021).
  8. « Notice explicative de la feuille La Rochette à 1/50 000 » [PDF], sur le site du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) (consulté le 14 février 2021).
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Arc (W10-0400) ».
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau des Glaires (W1070640) ».
  11. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Nant Bruant (W1070580) ».
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Froide Fontaine (W1071180) ».
  13. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Nant Pelain (W1071160) ».
  14. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Pelain (W1071140) ».
  15. « Le lac des Hurtières », sur site de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières (consulté le 14 février 2021).
  16. « données climatiques de la station Radome de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site infoclimat.fr (consulté le 17 février 2021).
  17. « Réseau européen Natura 2000 », sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire (consulté le 15 février 2021).
  18. « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  19. « FR8201781 - Le réseau de zones humides et alluviales des Hurtières », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  20. a et b « Liste des ZNIEFF de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  21. « ZNIEFF 820031267 - « Cours aval de l’Arc de Saint Alban-les-Hurtières à Chamousset » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  22. « ZNIEFF 820031843 - « Col du Champet, col d'Albateran » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  23. « ZNIEFF 820031846 - « Combe de la Frêche, combe de Lachat, plan de Lai, combe de l’Arbet Neuf » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  24. « ZNIEFF 820031917- « Massif de Belledonne et chaîne des Hurtières » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 15 février 2021).
  25. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  26. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  27. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  28. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  29. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  30. a et b « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 14 février 2021).
  31. Site territoires-fr.fr consulté le 14 février 2021 sous le code commune 73220.
  32. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. Décret no 2008-1 2013-986 du 5 novembre 2013 portant changement du nom de communes.
  34. D'après Henry Suter, « Saint-Alban », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (consulté en octobre 2018).
  35. a et b Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 482..
  36. D'après Henry Suter, « Urtières », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (consulté en octobre 2018).
  37. Lexique Français : Francoprovençal du nom des communes de Savoie : Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 24
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
    .
  38. Georges Chapier, Châteaux Savoyards : Faucigny, Chablais, Tarentaise, Maurienne, Savoie propre, Genevois, La Découvrance, coll. « L'amateur Averti », , 410 p. (ISBN 978-2-84265-326-2), p. 151-152.
  39. a b et c Donald Lindsay Galbreath, « Les armoiries des Miolans-Urtières en Savoie », Archives héraldiques suisses,‎ , p. 26-31 (lire en ligne).
  40. « Patrimoine et histoire minière », sur saintgeorgesdhurtieres.fr (consulté le 18 février 2021).
  41. « St-Alban-d'Hurtières - histoire », sur saintalbandhurtieres.fr (consulté le 18 février 2021).
  42. « Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site de l'EHESS (consulté le 16 février 2021).
  43. a b et c « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site de l'Insee (consulté le 16 février 2021).
  44. « communauté de communes Porte de Maurienne - fiche descriptive au 01 octobre 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 16 février 2021).
  45. « Découpage électoral de la Savoie (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 16 février 2021).
  46. Article L. 252 du Code électoral.
  47. « Municipales : le mode de scrutin dans les communes de moins de 1000 habitants », sur https://www.vie-publique.fr/, (consulté le 16 février 2021).
  48. « Candidatures au 1er tour pour Saint-Alban-d'Hurtières », sur site du ministère de l'Intérieur (consulté le 16 février 2021).
  49. « Résultats du 1er tour pour Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 16 février 2021).
  50. « Répertoire national des élus - version du 3 septembre 2020 », sur https://www.data.gouv.fr/ (consulté le 16 février 2021).
  51. « Conseillers communautaires : les règles de l'élection », sur https://www.vie-publique.fr/ (consulté le 16 février 2021).
  52. « Recueil des actes administratifs N°73-2019-135 » [PDF], sur savoie.gouv.fr, (consulté le 16 février 2021).
  53. La Rédaction, « Jean-François Thiaffey, nouveau maire de la commune », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  54. « Fiche entreprise de la commune de Saint-Alban-d'Hurtières », sur le site Infogreffe des greffes des tribunaux de commerce (consulté le 18 février 2021).
  55. « Nomenclature d’activités française - Sous-classe 84.11Z : Administration publique générale », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 18 février 2021).
  56. a b et c « Comptes individuels des collectivités - Saint-Alban-d'Hurtières », sur https://www.impots.gouv.fr/ (consulté le 18 février 2021).
  57. « Les collectivités locales en chiffres - 2020 » [PDF], sur le site de la Direction générale des collectivités locales, (consulté le 18 février 2021), p. 43.
  58. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  59. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  60. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  61. « Église Saint Alban d'Hurtières », sur maurienne.fr (consulté le 15 février 2021).