Jules François Émile Krantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krantz.

Jules François Émile Krantz
Jules François Émile Krantz
L'amiral Krantz par Alfred Roll (1891)

Naissance
à Givet
Décès (à 92 ans)
près de Toulon
Origine Français
Arme Marine
Grade Vice-amiral
Années de service 1837-1886
Commandement Ténare
Jura
la Sentinelle
Taureau
Rochambeau
Louis XIV
fort d'Ivry
directeur des mouvements de la flotte
division navale des Mers des Chine
chef d'état-major général
escadre d'évolutions
Conflits Guerre de Crimée
guerre de 1870
Seconde guerre de l'opium
Campagne de Cochinchine
Guerre franco-chinoise
Faits d'armes Sébastopol
Kinburn
Peï-Ho
défense de Paris (1870)
Distinctions Grand croix de la Légion d'honneur
Autres fonctions professeur de navigation
directeur des travaux de la Marine
Gouverneur militaire de Cochinchine
Ministre de la Marine et des Colonies
Ministre de la Marine
préfet maritime de Toulon
Famille Charles Camille Julien Krantz son frère, marin

Liste des ministres français de la Marine et des Colonies

Jules François Émile Krantz, né à Givet en 1821 et mort le près de Toulon, est un officier de marine et homme politique français des XIXe et XXe siècles. Il est notamment ministre de la Marine et des Colonies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Ardennes en 1821, il commence sa carrière dans la Marine et sort de l'École navale en 1837[1]. Il navigue aux Antilles, sur la côte occidentale de l'Afrique puis en Méditerranée et au Brésil. Il est professeur de navigation à bord du Borda (1852), puis commandant à Cherbourg du Louis XIV, qui était un navire école de canonnade (1869).

Il s'illustre lors de la guerre de Crimée comme commandant le Ténare : il fait partie des attaques sur Sébastopol et la péninsule de Kinbourn. Il est ensuite envoyé en Indochine (1858/59) et dans les mers de Chine et du Japon (1862 à 1864, où il s'illustre lors du bombardement de Pei-Ho. Il est commandant de la division navale des Mers de Chine en 1873 et gouverneur militaire de Cochinchine du 16 mars au 30 novembre 1874[2].

Il participe à la guerre de 1870 à la tête de troupes de marine en commandant le fort d'Ivry[3]. Il est promu Vice-amiral en 1877, Préfet maritime de Toulon en octobre 1879 puis 1883 et entre les deux commandant en chef de l'escadre d'évolutions[4].

Il est chef d'état-major général avant de devenir Ministre de la Marine et des Colonies du 5 janvier 1888 au 22 février 1889, puis ministre de la Marine du 19 mars 1889 au 17 mars 1890[2]. Il meurt en février 1914 à Toulon[5].

Famille[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Krantz II (1737-1810), fontainier, marié Marie Jeanne Dorvasi Donasky (1732-1799) :
    • Jean Nicolas Krantz (1756-1828)
    • Claude Krantz (1757-1828), marié en secondes noces avec Marie Louise Chardar (1764-1823)
      • Dominique Nicolas Krantz (1788-1856), fabricant de papier à Dinozé, commune d'Arches (Vosges), marié à Catherine Ancillon (1789-1855) :
        • Joséphine Krantz (1814-1899), mariée en 1836 à Eugène Dominique Collignon (1807-1888), fabricant de papier à Metz, frère de Charles-Étienne Collignon (1802-1885), inspecteur général des ponts et chaussées :
          • Marie-Louise Collignon (1837-1879)
          • Albert Collignon (1839-1922)
          • Eugénie Collignon (1842-1926), mariée en 1865 avec Joseph Vincendon (1833-1909), général en 1875[6],[7]
        • Antoine Théodore Krantz (1816-1820)
        • Jean-Baptiste Sébastien Krantz[8], marié à Anaïs Thérèse Duval (1828-1922), sœur de Martin Léonard Edmond Duval (1824-1904) :
          • Thérèse Krantz (1855-1929), mariée à Edmond Georges Sohier (1851-1916)
        • Charles Dieudonné Krantz, marchand de papier, marié à Louis Charlotte Rosalie Collignon, fille de Charles-Étienne Collignon :
          • Charles Camille Julien Krantz, ministre des travaux publics puis ministre de la Guerre, marié en 1875 avec Madeleine Alexandrine Balfourier (1855-1941)
    • Paul Louis Krantz (1759- )
    • Claude Nicolas Krantz (1771-1800), marié en 1792 avec Marie Françoise Julienne Reiset (1770-1832), cousine de Marie Antoine de Reiset (1775-1836) :
      • Marie Nicolas Krantz (1795-1863), chef de bataillon, marié en 1821 avec Joséphine Machy (1802-1863) :
        • Jules François Émile Krantz (1821-1914), amiral et ministre de la Marine, marié à Marie Valléry Beau[9] :
    • Claude Krantz (1773-1800)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Éléments de la théorie de navire, Toulon, 1859.
  • Considérations sur les roulis des bâtiments, 1867.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]