Olivier Roy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roy.
Olivier Roy
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activités
politologue, historien, universitaire +
Employeur

Olivier Roy, né en 1949, est un politologue français, spécialiste de l'Islam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de philosophie en 1972, et d'abord professeur dans le secondaire en 1973, Olivier Roy est recruté au CNRS comme chercheur en 1985. Il devient docteur de l'Institut d'études politiques de Paris en sciences politiques en 1996, directeur de recherche au CNRS et directeur d'études à l'EHESS dans l'équipe « Domaine turc ». Il est également chercheur associé au Centre d'études et de recherches internationales (CERI).

Olivier Roy a participé à la guerre d'Afghanistan contre l'URSS. Il a appris a tirer et a participé aux combats dans les années 80[1]. Il était parti en stop en Afghanistan en 1969. Il pratique une ethnologie empirique en bavardant avec ses interlocuteurs, particulièrement les chauffeurs qui le prennent en stop. Il apprend le persan. Pour traverser la frontière afghane vers le Pakistan, il se déguise en réfugié afghan tandis que sa compagne revêt une burqa.

Après la fin de la guerre d'Afghanistan, il s'installe en Asie centrale pour étudier l'Ouzbekistan et le Tadjikistan. Il étudie le Chachmakhom, un répertoire musicale spécifique issu du sultanat de Boukhara[1].

Il a enseigné la philosophie à Dreux dans un lycée technique. Il s'est également installé dans cette ville[1].

Il a notamment analysé, dès 2005, les causes prévisibles du Printemps arabe de 2011, avertissant notamment le ministère français des Affaires étrangères des erreurs d'analyse faites par les gouvernements occidentaux dans leur soutien aux régimes autocratiques arabes, par crainte de dérives islamistes et de l'antiaméricanisme [2]. Commentant le Printemps arabe en février 2011, il avance : « Oui : dans toutes ces révolutions, les islamistes sont absents. Ça ne veut pas dire qu’ils ne vont pas revenir. L’islamisme est fini, comme solution politique et comme idéologie. Mais les islamistes sont là, et c’est donc la grande inconnue.» [3]

Depuis septembre 2009, il est professeur à l'Institut universitaire européen de Florence (Italie), où il dirige le Programme méditerranéen.

Olivier Roy mène une réflexion sur les rapports entre le politique et le religieux qui s'attache principalement à l'Islam.

Olivier Roy participe à la conférence Bilderberg en 1988[4], 1997[5], 2002[5], 2003[5], 2005[5] et en 2011[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Leibniz et la Chine, Paris, Vrin, 1972
  • Afghanistan, Islam et modernité politique, Paris, Le Seuil, 1985
  • L’Échec de l'Islam politique, Paris, Le Seuil, 1992
  • Généalogie de l’islamisme, Paris, Hachette, 199, Paris5
  • La Nouvelle Asie centrale ou la fabrication des nations, Le Seuil, 1997
  • La nueva Asia central, o la fabricación de naciones, Madrid, Sequitur, 1998
  • Iran : comment sortir d'une révolution religieuse ?, avec Farhad Khosrokhavar, Paris, Le Seuil, 1999
  • Les Illusions du 11 septembre. Le débat stratégique face au terrorisme, Paris, Le Seuil, 2002
  • L’Islam mondialisé, Paris, Le Seuil, 2002
  • Réseaux islamiques. La connexion afghano-pakistanaise, avec Mariam Abou Zahab, Paris, Autrement, 2002
  • La Turquie aujourd’hui, un pays européen ?, direction, Paris, Universalis, 2004
  • La Laïcité face à l'Islam, Paris, Stock 2005.
  • Le Croissant et le chaos, Paris, Hachette 2007.
  • La Sainte ignorance, Paris, Le Seuil, 2008
  • L’Asie centrale contemporaine, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2010
  • L’Iran, la fin de la révolution islamique, Paris, Éditions sonores De Vive Voix
  • Le Moyen-Orient, du début du xxe siècle à la guerre en Irak, Paris, Éditions sonores De Vive Voix
  • Islam et occident, Paris, Éditions sonores De Vive Voix
  • En quête de l’Orient perdu, Le Seuil,‎ , 324 p. (ISBN 978-2020556699)
  • La Peur de l’islam, La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, (ISBN 978-2-8159-1264-8)

Articles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c La Marche de l'Histoire, France Inter, 15 mai 2015
  2. La démocratisation du Moyen Orient est incontournable, malgré la montée des islamistes, Olivier Roy, 24 février 2005
  3. Olivier Roy : « Comme solution politique, l’islamisme est fini », entretien, rue89.com, 20 février 2011
  4. (en) « Bilderberg Meetings Conference Report 1988 »
  5. a, b, c et d (en) « Non official Website »
  6. http://www.bilderbergmeetings.org/participants_2011.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :