Christophe Boltanski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boltanski.
Christophe Boltanski
Description de cette image, également commentée ci-après

Christophe Boltanski au salon du livre du Mans en 2015.

Naissance (54 ans)
Boulogne-Billancourt
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
Signature de Christophe Boltanski

Christophe Boltanski, né en 1962, est un journaliste, écrivain et chroniqueur français, lauréat du prix Femina 2015 pour son roman La Cache.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Boltanski est le fils du sociologue Luc Boltanski et le neveu du linguiste Jean-Élie Boltanski et de l'artiste plasticien Christian Boltanski.

Après des études achevées en 1987 au Centre de formation des journalistes[1], Christophe Boltanski travaille au Progrès égyptien (dans le cadre de son service national) puis pour le quotidien Libération de 1989 à 2007 ; après avoir été correspondant de guerre durant la guerre du Golfe, il est correspondant de ce journal à Jérusalem (1995-2000) puis à Londres (2000-2004)[2]. Il travaille depuis 2007 pour le magazine Le Nouvel Observateur, tout en collaborant au site web Rue 89.

Il a reçu en 2010 le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre pour un reportage sur une mine au Congo, dans la région du Nord-Kivu : « Les Mineurs de l'enfer »[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais
Roman

Notes et références[modifier | modifier le code]