Librairie philosophique J. Vrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vrin (édition))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vrin.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création
Fondée par Joseph Vrin
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Statut éditeur indépendant
Siège social Paris (France)
Dirigée par Anne-Marie Arnaud
Directrice commerciale
Denis Arnaud
Responsable éditorial
Spécialités Philosophie
Collections Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie
Langues de publication français
Diffuseurs Vrin
Site web vrin.fr
Données financières
Chiffre d'affaires 1 904 200 (2015)
La librairie Vrin, place de la Sorbonne.

La Librairie philosophique J. Vrin est une librairie située au no 6, place de la Sorbonne à Paris et une maison d'édition française spécialisée dans la publication d'ouvrages de philosophie. Fondée par Joseph Vrin en 1911, c’est d'abord une librairie sur laquelle s'est greffée une maison d’édition.

Histoire[modifier | modifier le code]

Joseph Vrin, originaire du Berry, après des études classiques au Grand Séminaire de Bourges, monte à Paris pour devenir libraire. Il choisit alors la Librairie Blanchard, en face de l’Université de la Sorbonne, pour y faire l’apprentissage du métier de libraire ; en 1911, il achète la Librairie Thomas et Mulot, sise au 6 Place de la Sorbonne, et son fonds de livres qu’il ouvre sous son propre nom et dans laquelle il vend des ouvrages neufs et d’occasion (plus accessibles aux étudiants) spécialisés dans les disciplines enseignées à la Sorbonne.[1] Dans les années 1920, il achète une autre librairie sise au 71 rue Saint-Jacques qu’il spécialise en Belles lettres, textes grecs et latins et ouvrages d’arts. Il achètera ensuite le fonds d’occasion de la Librairie Thiebault, Rue des Écoles, à tendance plus historique.

Avec cette extension, se renforce son rôle de librairie d’ouvrages d’occasion, et naît l’élaboration de Bulletins mensuels d’ouvrages d’occasion, catalogues de livres paraissant mensuellement depuis 1949.

Après sa rencontre avec le professeur Étienne Gilson, nouvellement nommé en Sorbonne à la chaire d’l'histoire de la philosophie médiévale, la Librairie devient, en 1926, une maison d’édition consacrée essentiellement à la philosophie, s’inscrivant dans la tradition des librairies-éditeurs (Aubier, Flammarion, Blanchard, Nizet, Geuthner, Corti). Elle est l’une des rares maisons d’édition françaises à subsister aujourd’hui selon cette double entité.

Considérée à l’étranger comme la référence en matière de publications philosophiques académiques, elle diffuse et vend elle-même ses livres par correspondance à l’étranger, et négocie directement les droits sur ses publications, en tous pays[2],[3].

Auteurs[modifier | modifier le code]

Principaux auteurs d'origine[modifier | modifier le code]

Principaux auteurs modernes[modifier | modifier le code]

Quelques auteurs contemporains[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • René Tatton, L’Œuvre mathématique de Desargues (1951) : Prix Jean Cavaillès
  • Bernard Forthomme, Une philosophie de la transcendance : La métaphysique d'Emmanuel Levinas (1979) : Prix Duculot 1976-1980
  • Jean-Pierre Séris, Machine et communication. Du théâtre des machines à la mécanique industrielle (1990) : Prix Jean Cavaillès
  • Jan Sebestik, Logique et mathématique chez Bernard Bolzano (1995) : Prix Jean Cavaillès
  • Karine Safa, L'humanisme de Pic de la Mirandole (2002) : Premier prix de l'Association des Écrivains de Langue Française
  • Denis Seron, Objet et signification (2003) : Prix Duculot 2001-2005
  • Jean-Yves Lacroix, L'Utopia de Thomas More et la tradition platonicienne (2008) : Prix Biguet de l’Académie française
  • Gianni Paganini Skepsis. Le débat des Modernes sur le scepticisme (2009) : Prix La Bruyère de l’Académie française
  • Émilie Tardivel, La Liberté au principe. Essai sur la philosophie de Patocka (2012) : Prix La Bruyère de l’Académie française
  • Charlotte Murgier, Éthiques en dialogues : Aristote lecteur de Platon (2013) : Prix Zappas de l'Association des Etudes Grecques
  • Dimitri El Murr, Savoir et gouverner. Essai sur la science politique platonicienne (2014) : Prix Reinach de l’Association des Études grecques
  • Brice Halimi, Le Nécessaire et l’universel. Analyse et critique de leur corrélation (2015) : Prix Jean Cavaillès
  • Jean-Christophe Bardout, Penser l’existence. L’Existence exposée. Époque médiévale (2014) : Prix Biguet de l’Académie française
  • Mention honorifique des rencontres philosophiques de Monaco (2016) pour les Éditions Vrin
  • François Daguet, Du politique chez Thomas d'Aquin (2016) : Prix Biguet de l’Académie française
  • Paolo Mancosu, Infini, logique, géométrie (2018) : Prix Jean Cavaillès
  • ...

Collections[modifier | modifier le code]

Philosophie et histoire de la philosophie[modifier | modifier le code]

  • « Bibliothèque des textes philosophiques », collection fondée par Henri Gouhier et dirigée par Jean-François Courtine jusqu'en 2014. Dirigée aujourd'hui par Emmanuel Cattin.
  • « Bibliothèque d'Histoire de la philosophie », collection fondée par Henri Gouhier en 1927 et dirigée par Henri Gouhier puis par Jean-François Courtine [6] jusqu'en 2014. Dirigée aujourd'hui par Emmanuel Cattin.
  • « À la recherche de la vérité ».
  • « Problèmes et controverses », collection fondée par Henri Gouhier en 1948 et dirigée par Jean-François Courtine [7] de 1987 à 2014.
  • « Philologie et Mercure », collection fondée par Pierre Magnard en 1987.
  • « Bibliothèque des philosophies », collection fondée par Michel Malherbe en 1997.
  • « Textes et commentaires », collection fondée par Jean-François Courtine en 1999.
  • « Études et commentaires », collection fondée par Jean-François Courtine en 2004.
  • « Vrin -reprise », collection créée en 1981 et consacrée à textes classiques devenus introuvables[8].

Philosophie antique[modifier | modifier le code]

Philosophie médiévale[modifier | modifier le code]

Philosophie de la Renaissance[modifier | modifier le code]

Logique et Épistémologie[modifier | modifier le code]

Esthétique et philosophie de l'art[modifier | modifier le code]

Général[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

  • « Matière étrangère », collection fondée en 2007 par Bruce Bégout.
  • « Philosophie de l'éducation »
  • « La vie morale »
  • « Philosophie du présent »
  • La revue « Cahiers Philosophiques »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique de la librairie », sur vrin.fr (consulté le 2 février 2019)
  2. Yves-Charles Zarka, « Vrin : la librairie philosophique Place de la Sorbonne » », Cités, no 52,‎ , p. 152-153 (DOI 10.3917/cite.052.0152, lire en ligne).
  3. a et b Henri Gouhier, « L'Académie française a reçu M. Henri Gouhier », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Emile Brehier, La philosophie de Plotin (lire en ligne)
  5. Sur la postérité épistémologique de Bachelard, voir l'ouvrage de Dominique Lecourt : Pour une critique de l'épistémologie : Bachelard, Canguilhem, Foucault (Maspero, 1972), ainsi que Jean-Jacques Wunenburger, Bachelard et l'épistémologie française (PUF, 2003)., {{Ouvrage}} : paramètre titre manquant
  6. « Retour sur la métaphysique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. « Jean-François Courtine », sur l’UMR 8547
  8. C. D., « Vrin au service des philosophes », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  9. « Librairie Philosophique J. VRIN - Analyse et philosophie », sur www.vrin.fr (consulté le 25 février 2018)
  10. « La philosophie au sein des sciences. Autres parutions », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  11. Alexandra Laignel-Lavastine, « Les "Chemins philosophiques" des éditions Vrin », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]