Oshen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Océane Michel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel.
Océane Michel
Description de cette image, également commentée ci-après

Oshen en décembre 2012

Alias
Oshen, Océanerosemarie, Océane Rose Marie
Naissance (40 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Oshen ou Océane Rose Marie ou encore Océanerosemarie, de son vrai nom Océane Michel, est une chanteuse, animatrice de radio, comédienne, écrivain, metteur en scène française née à Paris en mars 1977[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiante en Lettres à la Sorbonne, elle part vivre à Marseille à 20 ans (elle joue d'ailleurs des clichés sur ces deux villes dans sa chanson Les Marseillais). Elle travaille à la salle de concert marseillaise Le Moulin où elle programme Opossum, le premier groupe d'Anaïs. Elle sort son premier album Don Juan en 2005 chez V2 Music.

Son deuxième album, Je ne suis pas celle sort le 21 mai 2007 et est réalisé par Vincent Ségal (Bumcello, -M-, Jeanne Cherhal, Piers Faccini). Cyril Atef, DJ Shalom, Thibault Frisoni (guitares), Julien Tamisier (piano, synthétiseurs), Jeff Boudreaux (batterie) y ont également participé.

Oshen a parcouru la France pour présenter ses deux premiers albums, mais aussi l'Europe et le Québec, multipliant les expériences dans des conditions très diverses.

En 2009, elle fait une pause musicale et retrouve les planches du théâtre. Elle écrit et joue dans son premier one-woman show : Océanerosemarie, la lesbienne invisible. Le spectacle a rencontré un franc succès à Paris et lors de quelques dates en province pour atteindre au total plus de 550 représentations et près de 40 000 spectateurs[réf. nécessaire].

En 2011, elle sort son 3e album, La Pudeur, composé de 7 titres.

Elle a participé à l'écriture de plusieurs livres : Ma cuisine lesbienne, paru en 2012 aux éditions Des Ailes sur un Tracteur et Le guide pratique du mariage homo, paru en 2013 aux éditions de La Martinière. Une bande dessinée intitulée La Lesbienne invisible, directement inspirée de son premier one-woman show et illustrée par Sandrine Revel est parue en 2013 aux éditions Delcourt.

En 2013, elle devient chroniqueuse à la radio dans Faites entrer l'invité sur Europe 1 ainsi qu'On va tous y passer sur France Inter

En parallèle, elle met en scène le spectacle de Sophie-Marie Larrouy intitulé Sapin le jour, Ogre la nuit

En 2015, elle joue son spectacle Chatons Violents, dans lequel elle dénonce principalement le racisme de gauche, en s'attaquant notamment à ce qu'elle appelle les « bbb », les « bons blancs bobos ». Plus largement, le spectacle propose une réflexion sur notre propre violence et sur l'acceptation de l'autre[2].

Prises de position[modifier | modifier le code]

En 2009, avec La Lesbienne invisible, elle réalise son premier spectacle militant en faveur des gays et des lesbiennes. Elle avance alors : « J’étais persuadée que j'avais dit tout ce que j’avais sur le cœur et que mon militantisme se limiterait à la cause homo »[2], mais poursuit avec de nouveaux spectacles dans la même veine[2].

Elle s'engage pendant la campagne présidentielle de 2012 en faveur de François Hollande[2].

Le 31 octobre 2015, elle participe à la controversée « marche pour la dignité et contre le racisme » avec le Parti des Indigènes de la République et publie une tribune de soutien dans le journal Libération où elle déclare : « Et si demain encore il faut aller dans une manif aux côtés de certaines personnes qui ne soutiennent pas le mariage pour tous, avec une association pro-Hamas, ou encore avec des partis politiques dont je ne partage pas la vision, et bien vous savez quoi, j’irai quand même, tant que le mot d’ordre de cette manif ne sera autre que "JUSTICE POUR TOUS". »[3].

En 2016, elle soutient la campagne du CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France) avec le slogan « l'islamophobie est un délit pas une opinion ».[réf. nécessaire].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéoclips[modifier | modifier le code]

  • En Miettes (2011) : Réalisation François Valla, avec Carole Brana, Magali Causan et Oshen[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :