Oshen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Océane Michel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel.
Océanerosemarie
Description de cette image, également commentée ci-après

Océanerosemarie en décembre 2012

Alias
Océanerosemarie,Oshen
Naissance (40 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Après des études de lettres modernes à La Sorbonne, tout en prenant des cours de theatre, de musique et de chant, Océanerosemarie est d'abord chanteuse sous le nom de Oshen (elle sort 3 albums entre 2005 et 2009). 

On l'a vu depuis sur scène au théâtre en tant que comédienne, metteur en scène, animatrice de radio (France Inter), animatrice de télé (Arrêts sur images).

Biographie[modifier | modifier le code]

Océanerosemarie est née en mars 1977 à Paris, d’une mère consultante en gestion des ressources humaines et d’un père ancien prêtre reconverti dans l’édition musicale. Adolescente, elle exerce une multitude d’activités artistiques au conservatoire : théâtre, chant, piano, guitare, violon… En 1998, elle obtient une licence de Lettres et quitte Paris pour s’installer à Marseille.

En 2005, elle signe un contrat avec une maison de disques et sortira deux albums, Don Juan et Je ne suis pas celle, entre 2005 et 2007, sous le nom d’artiste Oshen.

Elle rentre à Paris en 2008 et se lance dans l’écriture de son premier one-woman show : La Lesbienne invisible[1], mis en scène par Murielle Magellan. La première représentation a lieu en mai 2009. Elle y raconte son parcours, celui d’une jeune fille féminine dont personne ne veut croire à l’homosexualité.

En 2011, elle autoproduit son troisième album, La Pudeur[2], composé de 7 titres.

En 2013, elle publie Ma Cuisine lesbienne aux Éditions Des ailes sur un tracteur[3] et Le Guide pratique du mariage homo aux Éditions de La Martinière.

Une bande dessinée intitulée La Lesbienne invisible[4], directement inspirée de son premier one-woman show et illustrée par Sandrine Revel est parue en 2013 aux éditions Delcourt.

En 2013, elle devient chroniqueuse à la radio dans Faites entrer l'invité sur Europe 1 ainsi qu'On va tous y passer sur France Inter

En parallèle, elle met en scène le spectacle de Sophie-Marie Larrouy intitulé Sapin le jour, Ogre la nuit

En 2015, elle crée Chatons Violents, son spectacle, dans lequel elle dénonce principalement le racisme de gauche, en s'attaquant notamment à ce qu'elle appelle les « bbb », les « bons blancs bobos ». Plus largement, le spectacle propose une réflexion sur notre propre violence et sur l'acceptation de l'autre[5].

En 2016, elle devient chroniqueuse sur le site d'Arrêt sur images[6].

En 2017, sort le film "Embrasse moi !" où elle co-signe le scénario et la réalisation avec Cyprien Vial et joue le rôle d'Océanerosemarie. Cyprien Vial, auteur de "Bébé tigre"[7], son premier long métrage.

Prises de position[modifier | modifier le code]

En 2009, avec La Lesbienne invisible, elle réalise son premier spectacle militant en faveur des gays et des lesbiennes. Elle avance alors : « J’étais persuadée que j'avais dit tout ce que j’avais sur le cœur et que mon militantisme se limiterait à la cause homo »[5], mais poursuit avec de nouveaux spectacles dans la même veine[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéoclips[modifier | modifier le code]

  • En Miettes (2011) : Réalisation François Valla, avec Carole Brana, Magali Causan et Oshen[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Océanerosemarie, La Lesbienne Invisible », sur oceanerosemarie.com (consulté le 10 septembre 2017)
  2. « Bandcamp », sur oshen.bandcamp.com (consulté le 10 septembre 2017)
  3. « Editions des ailes sur un tracteur », sur desailessuruntracteur.com
  4. « Adaptation en BD "La Lesbienne Invisible" », sur editions-delcourt.fr
  5. a, b et c Océanerosemarie blâme les « bons blancs bobos », lemonde.fr, 4 mars 2015
  6. [1], arretsurimages.net, juillet 2017
  7. « Bébé Tigre (Cyprien Vial) »
  8. En Miettes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :