Caroline Eliacheff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Caroline Eliacheff
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Faculté de médecine Broussais Hotel-Dieu (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Mère
Conjoints
Enfants
Nathanaël Karmitz
Elisha Karmitz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Caroline Eliacheff, née le à Boulogne-Billancourt, est une pédopsychiatre, psychanalyste et essayiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caroline Eliacheff est la fille d’Anatole Eliacheff, producteur de cinéma, et de Françoise Giroud, écrivain et femme politique. Elle quitte la maison familiale à 14 ans et se marie un an plus tard à l'acteur Robert Hossein avec qui elle a un fils, Nicolas[1],[2], né en 1963, devenu rabbin à Strasbourg sous le nom d'Aaron Eliacheff[3],[4]. Elle se marie ensuite au producteur de cinéma Marin Karmitz : ils sont les parents de Nathanaël Karmitz, directeur de MK2[5] et d'Elisha Karmitz.

Elle fait ses études de médecine à la faculté de médecine Broussais Hôtel-Dieu et soutient sa thèse de médecine en 1972[6], puis complète sa formation par un diplôme d’études spécialisées en psychiatrie infantile. Elle est psychanalyste depuis 1974.

Elle est présidente de l'association La Cause des bébés[7]. Elle tient une chronique hebdomadaire sur France Culture[8]. Elle a dirigé le centre médico-psychologique d'Issy-les-Moulineaux après avoir travaillé à l'hôpital Necker (Paris)[9].

Elle est l'auteure, en 2018, d'un livre publié à l'occasion des trente ans de la mort de Françoise Dolto, dans lequel elle retrace une journée fictive de celle-ci, en 1979, tentant de la sorte de « faire exister Françoise Dolto au quotidien, dans sa vie privée, dans son enseignement clinique, dans sa manière de répondre à des enfants en grande souffrance ou à des patients angoissés […] »[10].

Caroline Eliacheff a été également co-scénariste de trois films de Claude Chabrol, produits par Marin Karmitz : La Cérémonie en 1995, Merci pour le chocolat en 2000 et La Fleur du mal en 2003.

Elle indique en 2014 qu'elle a reçu une éducation religieuse catholique, mais qu'elle se sent juive et qu'elle étudie le Talmud[11]. Sur le plan sociétal, elle a pris position, en 1999, contre le Pacs[12].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Indomptables, figures de l’anorexie, avec Ginette Raimbault
  • À corps et à cris, être psychanalyste avec les tout petits, 1993
  • Vies privées, de l’enfant roi à l’enfant victime, 1996
  • Adolescents dans la violence, préface du livre de Pierre Kammerer, 2000
  • Mères-Filles : une relation à trois, avec Nathalie Heinich, 2002
  • Peut-on faire le bonheur de ses enfants ?, avec Pauline Bebe et Pierre Lassus, les éditions de l'Atelier, 2003
  • Le Bébé face à l'abandon, le bébé face à l'adoption, ouvrage collectif
  • Le Bébé et les ruptures : séparations et exclusions, avec Myriam Szejer, 2003
  • La Famille dans tous ses états, 2004
  • Le Temps des victimes, 2007, avec Daniel Soulez-Larivière (Prix Biguet de l'Académie française 2007)
  • Puis-je vous appeler Sigmund ?, 2010
  • (coll.) Quel droit pour quelles familles, actes du colloque tenu au Carrousel du Louvre, Paris, La Documentation française, 2000
  • Comment le voile est tombé sur la crèche (Les vrais enjeux de l'affaire Baby Loup), 2013
  • Françoise Dolto. Une journée particulière, Flammarion, , 250 p. (ISBN 978-2-08-144747-9).

Scénarios[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Laure Delorme, « Ma mère, Françoise Giroud », sur Le Journal du Dimanche,
  2. (en)Nicolas Hossein sur l'Internet Movie Database, page consultée le 11 janvier 2013.
  3. « Robert Hossein et son fils le rabbin Aaron Eliacheff », sur harissa.com (consulté le 9 mai 2019)
  4. « Communautes du Bas-Rhin - Strasbourg », sur judaisme.sdv.fr (consulté le 9 mai 2019)
  5. Émission d'Europe 1 du 19 février 2011.
  6. Notice ISNI [1]
  7. Site de l'association
  8. Site de France Culture.
  9. Anne Fulda, « Caroline Eliacheff, la fille dévoilée », Le Figaro, encart « Culture », vendredi 8 novembre 2013, page 35.
  10. Élisabeth Roudinesco, « Pour Françoise Dolto, entre enthousiasme et amertume », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 9 septembre 2018).
  11. La-Croix.com, « Caroline Eliacheff, psychanalyste citoyenne », sur La Croix, (consulté le 24 octobre 2018)
  12. « Ne laissons pas la critique du Pacs à la droite ! », Le Monde, 27 janvier 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]