Homme trans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un homme trans est une personne ayant été assignée femme à la naissance, mais qui a une identité de genre masculine. Le terme trans désigne un large éventail de différents types de genre, qui inclut notamment le transsexualisme. Beaucoup d'hommes trans choisissent de subir une intervention chirurgicale de réattribution sexuelle, ou une transition hormonale, ou les deux, afin de modifier leur apparence et être en adéquation avec leur identité de genre. La dysphorie de genre engendrant une intense et persistante souffrance depuis l'enfance, la transition (adéquation du corps avec l'identité) apaise notablement l'individu.

Bien que parfois liés, le transgénérisme et l'orientation sexuelle sont deux concepts indépendants. Un homme transgenre peut être hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, pansexuel, polysexuel, asexuel, demisexuel etc (voir sexualité transgenre), et quelques hommes transgenres considèrent que les étiquettes conventionnelles concernant l'orientation sexuelle sont inadéquates ou inapplicables à eux (voir androphilie et gynophilie)[1].

Balian Buschbaum, athlète allemand spécialiste du saut à la perche ayant réalisé sa transition en 2008.

Aux États-Unis, le ratio des hommes transgenres dans la population générale n'est pas clair ; il est estimé en moyenne dans une fourchette allant de 1:2 000 à 1:100 000[2],[3],[4].

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le terme homme trans est un raccourci pour désigner un éventail d'identités (hommes transsexuels et hommes transgenres)[5]. Les hommes trans peuvent être identifiés transsexuel, transgenre, aucun des deux, ou les deux[6]. Homme transgenre est un terme qui inclut toute personne ayant été assignée femme à la naissance, alors que son identité profonde est masculine. Ainsi, certaines personnes androgynes et queer devraient être identifiées comme transgenres[5] ; « transgenre » étant un terme générique, il ne reflète pas tout le spectre des identités qu'il est possible de ressentir[7].

Contrairement au « transgénérisme », le « transsexualisme » n'est pas un terme générique car il précise le besoin de chirurgie de réattribution sexuelle des personnes transgenres ; en effet, toutes les personnes transgenres ne s'identifient pas forcément comme transsexuelles[6]. Le terme « transsexuel » désigne les personnes assignées femme ou homme à la naissance, mais qui ressentent une inadéquation entre leurs organes génitaux (genre assigné à la naissance) et leur genre psychologique, ressenti intimement. Ces personnes en grande souffrance choisissent de changer l'aspect de leur corps grâce à une intervention chirurgicale[6].

Transition[modifier | modifier le code]

À l'origine, le terme « homme trans » se référait spécifiquement aux transsexuels qui avaient subi un traitement hormonal de substitution et/ou une chirurgie de réattribution sexuelle de féminin vers masculin. La définition de « transition » s'est élargie pour y inclure les thérapies de développement psychologique, ou les méthodes d'acceptation de soi[7],[8].

Les hommes trans peuvent demander des interventions médicales, comme des prises d'hormones et/ou l'opération chirurgicale, pour rendre leur corps aussi conforme que possible à leur identité de genre. Cependant, beaucoup de transgenres et de transsexuels hommes ne peuvent pas se permettre (ou ne veulent pas) subir d'intervention chirurgicale ou un traitement hormonal de substitution.

Beaucoup d'hommes transgenres n'ayant pas subi d'intervention chirurgicale choisissent de dissimuler leurs seins grâce à différentes méthodes, comme utiliser des soutiens-gorge de sport et/ou des bandages (binding). Les autres types de bandes ou bandages non conçus spécifiquement (et souvent représentés dans la culture populaire) ne devraient jamais être utilisés car ils compriment intensément la cage thoracique et peuvent causer des blessures.

Certains hommes trans décident aussi d'emballer (pack) afin de créer un renflement au niveau de l'entrejambe grâce à différentes façons, comme utiliser des chaussettes roulées. Certains emballeurs (packs) sont fabriqués de manière à pouvoir uriner à travers eux (stand-to-pee).

La transition pourrait impliquer certaines (ou toutes) des étapes suivantes[9] :

  • La transition sociale : changement de prénom, s'habiller avec des vêtements appropriés au genre, communiquer avec la famille, les amis et au travail/à école.
  • Thérapie de réassignation sexuelle : Hormonosubstitution female-to-male, et/ou chirurgie de réattribution sexuelle FtM.
  • Affirmation juridique : nom et correction du marqueur de sexe sur les documents d'identification juridiques[10],[11]. Être socialement accepté comme homme (parfois appelé le passing) peut être difficile pour les hommes trans qui n'ont pas subi de THS et/ou de chirurgie. Certains hommes trans peuvent choisir de se présenter comme une femme dans certaines situations sociales (par exemple au travail). Après la transition physique, les hommes trans vivent généralement à temps plein en tant qu'homme[10],[11].

Hommes trans notables[modifier | modifier le code]

Thomas Beatie à la Stockholm Pride 2011, connu dans les médias comme le premier homme enceint, est un homme transgenre qui a eu trois enfants.

Personnages historiques dont la transidentité n'est pas explicite[modifier | modifier le code]

Hommes trans de fiction[modifier | modifier le code]

Films et documentaires[modifier | modifier le code]

Buck Angel, homme trans producteur de film pour adultes.
  • My Dearest Senorita, 1972, Espagne, drame
  • Just Call Me Kade, 2002, États-Unis, documentaire[25]
  • Boys Don't Cry, 1999, États-Unis, drame (inspiré d'une histoire vraie)
  • Southern Comfort, 2001, États-Unis, documentaire
  • TransGeneration, 2005, États-Unis, documentaire mini-séries
  • Transparent, 2006, États-Unis, documentaire
  • Pick Up the Mic, 2006, États-Unis, documentaire (avec deux artistes FtM)
  • Gender Rebel, 2006, États-Unis, documentairey[26]
  • Mom, I Didn't Kill Your Daughter, 2007, Israël, documentaire[27]
  • Enough Man, 2006, États-Unis, documentaire[28]
  • Boy I Am, 2006, États-Unis, documentaire[29]
  • Pregnant Man, 2008, États-Unis, documentaire sur Thomas Beatie[30]
  • My Friend from Faro, 2008, Allemagne, drame
  • STILL BLACK: a portrait of black transmen, 2008, États-Unis, documentaire[31]
  • Gender Resignner, 2010, documentaire[citation nécessaire]
  • Becoming Chaz, 2011, États-Unis, documentaire sur la transition de Chaz Bono[32]
  • Romeos, 2011, Allemagne, drame
  • Facing Mirrors, 2011, Iran, drame
  • 52 Tuesdays, 2013, Australie, drame
  • Mr. Angel, 2013, États-Unis, documentaire sur la vie de Buck Angel[33]
  • About Ray, 2015, États-Unis, drame

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sexual Orientation and Gender Identity Definitions | Resources | Human Rights Campaign », Hrc.org (consulté le 22 février 2015).
  2. « Estimating the Prevalence of Transsexualism », Ai.eecs.umich.edu (consulté le 22 février 2015)
  3. Joanne Herman, « There are more of us than you think », Advocate.com, (consulté le 22 février 2015).
  4. « http://www.msu.edu/~alliance/faq/faqtransgendered.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  5. a et b « what are Answers to Your Questions About Transgender Individuals and Gender Identity », Association américaine de psychologie (consulté le 26 janvier 2015).
  6. a, b et c « http://www.glaad.org/reference/transgende »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mars 2015).
  7. a et b « Hudson's Guide: FTM Basics: Terminology », Ftmguide.org (consulté le 22 février 2015).
  8. « Glossary », Huc.edu (consulté le 22 février 2015).
  9. « http://www.ftmaustralia.org/treatment/whatis.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mars 2015).
  10. a et b Transgender emergence: therapeutic guidelines for working with gender-variant people and their families (2004), Arlene Istar Lev, Routledge, (ISBN 0-7890-2117-X), 9780789021175.
  11. a et b "The Misconception of 'Sex' In Title VII: Federal Courts Reevaluate Transsexual Employment Discrimination Claims" (2008), Amanda S. Eno, Tulsa Law Review, Spring, 2008, 43 Tulsa L. Rev. 765, University of Tulsa.
  12. « http://www.buckangelentertainment.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  13. « Does Gender Matter? by Ben A Barres », Nature.com (consulté le 18 mai 2013).
  14. Cintra Wilson, « Chaz Bono, Reluctant Role Model », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  15. (en) Loren Cameron, Body Alchemy, Cleis Press, (ISBN 1-57344-062-0).
  16. « Ryan Cassata », Ryan Cassata (consulté le 18 mai 2013).
  17. Web Easy Professional Avanquest Publishing USA, Inc., « Home », Jamisongreen.com, (consulté le 18 mai 2013).
  18. « History of Rap Music », KatastropheRap (consulté le 18 mai 2013).
  19. « Price Request - BuyDomains », Ftma.net (consulté le 22 février 2015).
  20. « Chris Mosier Launches Transathlete.com », sur Outsports.com (consulté le 13 février 2015).
  21. RyanSallans.com, « FTM: Scouting the Unknown », RyanSallans.com, (consulté le 18 mai 2013).
  22. (en) Diane Wood Middlebrook, Suits Me: The Double Life of Billy Tipton, Mariner Books, (ISBN 978-0-395-95789-9).
  23. Isaac de Benserade, Iphis et Iante, L'avant-scène théâtre, .
  24. George Sand, Gabriel, Paris, Kindle, .
  25. « Just Call Me Kade », YouTube, (consulté le 29 janvier 2015).
  26. « Gender Rebel », Discovery Health, .
  27. « Mom, I Didn't Kill Your Daughter », San Francisco Jewish Film Festival, .
  28. « http://vimeo.com/47185903 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mars 2015).
  29. « Boy I Am (2006) », IMDb.com (consulté le 22 février 2015).
  30. « Pregnant Man », September Films, .
  31. « Still Black: A Portrait of Black Transmen (2008) », IMDb.com (consulté le 22 février 2015).
  32. « Becoming Chaz (2011) », IMDb.com (consulté le 22 février 2015).
  33. « http://www.netflix.com/WiMovie/70273275?trkid=13752289 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Becoming a Visible Man. Jamison Green
  • The Testosterone Files: My Hormonal and Social Transformation from Female to Male, de Max Wolf Valerio
  • Both Sides Now, de Dhillon Khosla
  • Dear Sir or Madam: The Autobiography of a Female-To-Male Transsexual, Mark Nicholas et Alban Rees
  • FTM: Female-to-Male Transsexuals in Society, Holly Devor
  • Just Add Hormones: An Insider's Guide to the Transsexual Experience. Matt Kailey
  • What Becomes You. Aaron Raz Link et Hilda Raz
  • Transmen and FTMs: Identities, Bodies, Genders, and Sexualities de Jason Cromwell
  • FTM: Female-to-Male Transsexuals in Society de Aaron Devor
  • Second Son: Transitioning Toward My Destiny, Love and Life de Ryan Sallans
  • Original Plumbing magazine par Amos Mac et Rocco Kayiatos
  • Alexandre Baril, Transsexualité et privilèges masculins : fiction ou réalité? (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]