Homme trans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un homme trans est une personne ayant été assignée femme à la naissance et qui a une identité de genre masculine. Le terme trans désigne un large éventail de différents types de genre, qui inclut notamment la transidentité[1]. Certains hommes trans choisissent de subir une intervention chirurgicale de réattribution sexuelle, ou une transition hormonale, ou les deux, afin de modifier leur apparence et être en adéquation avec leur identité de genre. La dysphorie de genre pouvant parfois engendrer une intense et persistante souffrance, la transition (adéquation du corps avec l'identité) apaise notablement l'individu.

Bien que parfois liés, le transgénérisme et l'orientation sexuelle sont deux concepts indépendants. Un homme transgenre peut être hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, pansexuel, polysexuel, asexuel, demisexueletc. (voir sexualité transgenre), et quelques hommes transgenres considèrent que les étiquettes conventionnelles concernant l'orientation sexuelle sont inadéquates ou inapplicables à eux (voir androphilie et gynophilie)[2],[1].

Balian Buschbaum, athlète allemand spécialiste du saut à la perche ayant réalisé sa transition en 2008.

Aux États-Unis, le ratio des hommes transgenres dans la population générale n'est pas clair ; il est estimé en moyenne dans une fourchette allant de 1:2 000 à 1:100 000[3],[4],[5].

Terminologie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le terme homme trans est un raccourci pour désigner un éventail d'identités (hommes transsexuels et hommes transgenres)[6]. Les hommes trans peuvent être identifiés transsexuel, transgenre, aucun des deux, ou les deux[7]. Homme transgenre est un terme qui inclut toute personne ayant été assignée femme à la naissance, alors que son identité profonde est masculine. Ainsi, certaines personnes androgynes et queer devraient être identifiées comme transgenres[6] ; « transgenre » étant un terme générique, il ne reflète pas tout le spectre des identités qu'il est possible de ressentir.

Certains hommes trans préféreront être simplement appelés « hommes », considérant que les termes « homme trans » ou « personne trans female-to-male » induit l'idée qu'ils ne sont pas de « vrais hommes ». Également, beaucoup d'entre eux peuvent ne pas vouloir être perçus comme des « hommes trans », étant donné la tendance de la société à classer « autre », tout individu qui ne rentre pas dans le système de la binarité de genre, ou bien parce que, pour des raisons personnelles, ils ne souhaitent pas s'identifier comme des personnes transgenres et considèrent qu'ils sont des hommes comme les autres.

Contrairement à la « transidentité », le « transsexualisme » n'est pas un terme générique. « Transsexuel » est un terme médical désuet désignant la transidentité comme pathologie. À ce titre pour la plupart des personnes concernées il faut éviter de l'utiliser. Certains se sont néanmoins réapproprié le terme et l'utilisent pour eux-mêmes. Par ailleurs la croyance selon laquelle « transsexuel » désigne les personnes souhaitant une transition médicale et « transgenre » les autres est une idée reçue. La plupart des concernés rejette cette dichotomie car elle reprend une distinction utilisée par le corps médical à des fins pathologisantes et induit une hiérarchie entre personnes plus ou moins « dysphoriques » vis à vis de leur corps.

  • La transition fait référence à la période durant laquelle se produit le coming out de la personne, ainsi que les éventuels changements d'expression de genre et démarches sociales, médicales et à l'état civil (par exemple réassignation sexuelle). La notion de « transition » est de nos jours très critiquée par les personnes trans car elle induit l'idée que l'on devient par un processus un homme ou une femme : ce qui signifierait qu'on ne l'était pas avant et qu'on ne l'est pas encore pendant. La plupart des personnes trans considèrent au contraire qu'on est de son genre réel même avant d'entreprendre une quelconque démarche. Par ailleurs les parcours trans sont individuels et très variés et ne cessent pas après les éventuelles chirurgies. Une personne trans reste trans toute sa vie et sera donc confrontée à une expérience de vie spécifique qui ne prend pas fin avec son parcours médical spécifique. À ce titre, la sociologue Karine Espineira de l'Observatoire des transidentités préfère parler de « parcours trans » ou de « trajectoire de vie trans » plutôt que de « transition ».

Transition[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À l'origine, le terme « homme trans » se référait spécifiquement aux personnes qui avaient subi un traitement hormonal de substitution et/ou une chirurgie de réattribution sexuelle de féminin vers masculin (définition désuète du transsexualisme comme pathologie). La définition de « transition » s'est élargie pour y inclure les thérapies de développement psychologique, ou les méthodes d'acceptation de soi[8].

Les hommes trans peuvent demander des interventions médicales, comme des prises d'hormones et/ou l'opération chirurgicale, pour rendre leur corps aussi conforme que possible à leur identité de genre.

Beaucoup d'hommes transgenres n'ayant pas subi d'intervention chirurgicale choisissent de dissimuler leurs seins grâce à différentes méthodes, comme utiliser des soutiens-gorge de sport et/ou des bandages (binding). Les autres types de bandes ou bandages non conçus spécifiquement (et souvent représentés dans la culture populaire) ne devraient jamais être utilisés car ils compriment intensément la cage thoracique et peuvent causer des blessures.

Certains hommes trans décident aussi d'emballer (pack) afin de créer un renflement au niveau de l'entrejambe grâce à différentes façons, comme utiliser des chaussettes roulées. Certains emballeurs (packs) sont fabriqués de manière à pouvoir uriner à travers eux (stand-to-pee).

La transition pourrait impliquer certaines (ou toutes) des étapes suivantes[9] :

  • La transition sociale : changement de prénom, s'habiller avec des vêtements appropriés au genre, communiquer avec la famille, les amis et au travail/à école.
  • Thérapie de réassignation sexuelle : Hormonosubstitution female-to-male, et/ou chirurgie de réattribution sexuelle FtM.
  • Affirmation juridique : nom et correction du marqueur de sexe sur les documents d'identification juridiques[10],[11]. Être socialement accepté comme homme (parfois appelé le passing) peut être difficile pour les hommes trans qui n'ont pas subi de THS et/ou de chirurgie. Certains hommes trans peuvent choisir de se présenter comme une femme dans certaines situations sociales (par exemple au travail). Après la transition physique, les hommes trans vivent généralement à temps plein en tant qu'homme[10],[11].

Thérapie hormonale[modifier | modifier le code]

Une étude de 2010 a montré que chez les hommes trans ayant bénéficié d'un traitement hormonal à base de testostérone, le volume ovarien avait augmenté, entraînant les caractéristiques histologiques des ovaires polykystiques chez 79,5 % des cas ; une atrophie de l'endomètre avait également été observée chez 45 % des participants. L'examen mammaire avait de plus révélé une réduction du tissu glandulaire (atrophie) et une augmentation du tissu conjonctif fibreux dans 93 % des cas, sans hyperplasie ou carcinome atypique[12].

Personnages historiques dont la transidentité n'est pas explicite[modifier | modifier le code]

Catégorie connexe : Homme trans.

Hommes trans de fiction[modifier | modifier le code]

Catégorie connexe : Personnage trans.
Buck Angel, homme trans producteur de film pour adultes.

Films et documentaires[modifier | modifier le code]

Catégorie connexe : Transidentité dans l'art.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alexandre Baril, Transsexualité et privilèges masculins : fiction ou réalité?, dans L. Chamberland, et al., (dir.). Diversité sexuelle et constructions de genre, Québec, PUQ, (lire en ligne), p. 263-295.
  2. « Sexual Orientation and Gender Identity Definitions | Resources | Human Rights Campaign », Hrc.org (consulté le 22 février 2015).
  3. « Estimating the Prevalence of Transsexualism », Ai.eecs.umich.edu (consulté le 22 février 2015).
  4. Joanne Herman, « There are more of us than you think », Advocate.com, (consulté le 22 février 2015).
  5. (en) « Transgender FAQ », sur web.archive.org, .
  6. a et b « what are Answers to Your Questions About Transgender Individuals and Gender Identity », Association américaine de psychologie (consulté le 26 janvier 2015).
  7. « http://www.glaad.org/reference/transgende »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mars 2015).
  8. (en) « Glossary », Huc.edu (consulté le 22 février 2015).
  9. « http://www.ftmaustralia.org/treatment/whatis.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 16 mars 2015).
  10. a et b (en) Transgender emergence: therapeutic guidelines for working with gender-variant people and their families, (ISBN 0-7890-2117-X et 9780789021175).
  11. a et b (en) Amanda S. Eno, « The Misconception of 'Sex' In Title VII: Federal Courts Reevaluate Transsexual Employment Discrimination Claims », Tulsa Law Review, University of Tulsa, Spring, vol. 765, no 43,‎ .
  12. (en) Michael Grynberg, Renato Fanchin, Genevieve Dubost, Jean-Claude Colaue, Catherine Bremont-Weil, Rene Frydman, Jean-Marc Ayoubi, « Histology of genital tract and breast tissue after long-term testosterone administration in a female-to-male transsexual population », Reproductive Biomedicine, vol. 20, no 4,‎ , p. 553–558 (DOI https://dx.doi.org/10.1016/j.rbmo.2009.12.021, lire en ligne).
  13. Isaac de Benserade, Iphis et Iante, L'avant-scène théâtre, .
  14. George Sand, Gabriel, Paris, Kindle, .
  15. (en) Mr. Angel sur l’Internet Movie Database.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]