Oshun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oshun, Oxum (dans le candomblé brésilien), Ochun (dans la santeria) est l'orisha des eaux des rivières. Elle est la déesse de la beauté et elle a une forte liaison avec le monde spirituel. Elle est représentée par le jaune. Elle a pour attribut un miroir. Elle est l'une des épouses de Shangô.

Assimilations[modifier | modifier le code]

Au Brésil, elle est assimilée dans la religion catholique à Nossa Senhora das Candeias à Bahia, et à Nossa Senhora dos Prazeres à Recife[1].

À Cuba en revanche, elle est assimilée à la Vierge de la Caridad del Cobre, la sainte patronne de Cuba.

Musique et chansons[modifier | modifier le code]

Cette divinité est citée à la fin de la chanson River (2014) du duo Ibeyi, la chanson étant une prière pour que l'eau de la rivière, donc celle d'Oshun, lave les péchés : "Wemile Oshun/Oshun dede/Alawede Wemile Oshun/Moolowo beleru yalode moyewede"

Deux rappeuses new-yorkaises ont investi la figure de Oshun dans un collectif de rap du même nom [2]. Oshun (groupe) est composé de deux femmes Niambi Sala et Thandiwe, elles sont tous les deux originaires de Washington [2].Elles qualifient leur propre style, le « Iya-sol » qui est « un métissage entre leur univers spirituel, le néo-soul et le hip-hop qui dessine des liens entre Floetry, Lauryn Hill et Chief Keef[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Caractéristiques des orixás
  2. a b et c « Nouveau groupe à suivre : OSHUN, fusion hip-hop et spirituelle », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Bastide, Les Amériques noires: les civilisations africaines dans le nouveau monde, Editions L'Harmattan, (ISBN 9782738443090, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]