Nœud de grappin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nœud de grappin
Ankersteek.svg
Le nœud non serré
Autres noms
Nœud d'ancre
ABoK
#1841 ; #1885
Catégorie
Domaine
Marine, alpinisme, pêche, spéléologie
Voisins
Nœud d'arrimeur, Nœud de pendu, Noeud d'étalingure

Le nœud de grappin ou nœud d'ancre[1] est utilisé pour attacher une corde à un anneau ou un objet similaire. Il compte parmi les noeud d'attache les plus résistants[2] et ne se bloque pas[3].

Usage[modifier | modifier le code]

En marine ce nœud sert à :

  • Relier l'anneau d'une ancre à une ligne de mouillage, elle empêche la ligne de mouillage de s'user par frottement[1].
  • Amarre une embarcation à un anneau de quai en mauvais état[1] et qui pourrait habiter la corde par frottement.

Pour sécuriser le noeud il est complété par deux demi-clefs ou un noeud de chaise pour éviter au nœud de se défaire[1].

Réalisation[modifier | modifier le code]

Ce nœud est composé d'un tour mort autour de l'anneau puis terminé par une demi-clé sur le brin courant, qui passe dans le tour mort. Il est aussi possible de refaire une demi-clé pour plus de sécurité. Ce nœud est relativement simple à réaliser et a l'avantage de ne pouvoir se défaire tout seul. Il ne se bloque pas même une fois mouillé et souqué[3].

Réalisation d'un nœud de grappin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Lesnoeuds.com (Noeud de Grappin) »
  2. Le grand livre des noeuds (Clifford W. ASHLEY, Editions Gallimard Voiles, Paris, 2017), Page 309
  3. a et b Le grand livre des noeuds (Clifford W. ASHLEY, Editions Gallimard Voiles, Paris, 2017), Page 314

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clifford W. Ashley (trad. KarinHuet), Le Grand Livre des Noeuds, Voiles Gallimard, (1re éd. 1944), 612 p. (ISBN 9782742449576)