Nœud d'écoute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nœud d’écoute
Image illustrative de l'article Nœud d'écoute
Abok #1 #1900
Catégorie nœud d'ajut
Origine Marine
Voisins Nœud d'écoute double, Nœud de chaise

Le nœud d'écoute, ou nœud de tisserand est un nœud d'ajut. Il peut servir à relier ensemble deux cordages, ou à former un nœud de chaise.

Nouage[modifier | modifier le code]

Le cordage de plus fort diamètre (à gauche sur la photo) doit former la boucle simple (appelée ganse) dans laquelle le cordage plus fin s'insère avant de l'entourer.

Le sens des boucles est important. En effet, les deux extrémités doivent se retrouver du même coté, sinon le nœud est moins solide[1] :

Usages[modifier | modifier le code]

  • Il est utilisé pour relier un pavillon à sa drisse afin d'être hissé[2].
  • Ce nœud permet de réaliser des filets (de pêche, de hamac)[2].
  • Il est utilisé pour fermer et pendre un sac à l'épaule[3].
  • Sur un métier à tisser, il permet de rabouter les deux extrémités du fil de chaîne qui a cassé ; c'est le nœud d'ajut dont le diamètre est le plus petit, et qui permet donc au fil rabouté de passer le plus facilement dans la lice.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Pour avoir un nœud plus sûr, surtout si le diamètre des cordes est différent, on peut utiliser le nœud d'écoute double, qui est plus résistant.
  • C'est le nœud servant à former un nœud de chaise, en attachant une corde à elle-même.
  • Il peut être gansé afin d'être défait plus facilement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Clifford W. Ashley, The Ashley Book of Knots,‎ , #67 et #1432
  2. a et b Lesnoeuds.com, « Noeud d'écoute | Lesnoeuds.com », sur Lesnoeuds.com (consulté le 20 septembre 2015)
  3. Lesnoeuds.com, « Noeud de sac | Lesnoeuds.com », sur Lesnoeuds.com (consulté le 20 septembre 2015)