Manœuvre courante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

On appelle manœuvres courantes, sur un navire à voile, les cordages dont on peut faire à volonté varier la longueur pour établir ou orienter les vergues et les voiles[1] :

  • les drisses servent à hisser ou affaler les vergues et les voiles;
  • les bras permettent de diriger les voiles carrées par action sur les vergues;
  • les écoutes et amures règlent l'orientation des voiles par action sur les angles "libres" des voiles;
  • les cargues servent à carguer les voiles, c’est-à-dire à les rassembler en un gros plis contre les vergues;
  • la balancine qui sert à soutenir la bôme ou le tangon quand elle ne l'est pas par la voile;
  • le hale-bas qui sert à maintenir la bôme ou le tangon à l'horizontale, en opposition à la balancine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petit dictionnaire de marine R.Gruss (1943) Manœuvres dormantes, cordages en chanvre, en fil de fer ou en acier servant à soutenir les mâts, le beaupré, le bâton de foc etc. Manœuvres courantes, celles qui sont mobiles et permettent d'orienter plus ou moins les vergues, ou de serrer les voiles. Fausses manœuvres, manœuvres supplémentaires qu'on installe par mauvais temps ou autrefois avant le combat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]