Nœud en tête d'alouette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nœud de tête d'alouette
Image illustrative de l'article Nœud en tête d'alouette
Catégorie Nœud d'accroche
Voisins Nœud de cabestan, Nœud de gueule de raie, Nœud de Prusik

Le nœud de tête d'alouette est un nœud d'accroche. Il est utilisé essentiellement pour attacher un cordage à un crochet ou à un anneau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Très simple, le nœud d'alouette existait déjà au Ier siècle, comme en témoigne une monographie du médecin grec Heraklas portant sur les nœuds et bandages chirurgicaux[1].

Nouage[modifier | modifier le code]

Une méthode simple consiste à passer une ganse derrière le support (ici un anneau), puis passer les deux extrémités dans la ganse devant le support. Cette méthode est facile à faire et défaire, mais a comme inconvénient de nécessiter de disposer des deux extrémités du cordage libre.

Réalisation du nœud d'alouette

Usage[modifier | modifier le code]

Pour qu'il soit efficace, les deux brins doivent être soumis à une tension équivalente, faute de quoi il risque de glisser.

Il constitue le principal nœud d'attache pour les lignes de cerfs-volants.

Variantes[modifier | modifier le code]

Accroché à un autre cordage, il peut être transformé en nœud plat.

En faisant deux tour autour du support, on obtient un nœud de Prusik.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Joris Hage, on Knots: Sixteen Surgical Nooses and Knots from the First Century A.D., World Journal of Surgery, Volume 32, Avril 2008, Numéro 4, p. 650