Brigantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Brigantine (maladie)
La Brigantine de ce brick est la voile d'étai sur le mât arrière dans l'axe du navire tendue entre la bôme et une corne.

La brigantine (spencer ou driver en anglais)[1] est une voile aurique placée sur le mât arrière (mât d'artimon ou grand-mât). Elle peut être volante (rare) ou portée par une bôme avec ou sans corne[1]. La brigantine très répandue dans la marine à voile est très utile pour la manœuvrabilité du navire[1].

Gréement disposant d'une brigantine[modifier | modifier le code]

La brigantine correspond à la voile no 10 sur ce brick-goelette
Brigantin Falado

Presque tous les voiliers disposent d'une brigantine qu'ils soient à voiles carrées ou auriques notamment les bricks, les goélettes et les brigantins (qui lui doivent leur nom), elle constitue la grande voile de ce dernier[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Paris et De Bonnefoux, Dictionnaire de la marine à voile (1971), page 120

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Parïs et De Bonnefoux, Dictionaire de marine à voiles, Editions du Layeur, 1999 (réédition d'un ouvrage du xixe siècle), 720 p.
  • Georges DEVILLERS, Manuel de matelotage et de voilerie à l'usage des marins professionnels et des plaisanciers, Editions Maritimes et d'Outres-Mer (Paris), , 445 p.
  • Collectif, Guide des termes de marine : Petit dictionnaire thématique de marine, Le Chasse Marée, , 136 p. (ISBN 290370872X)
  • Collectif, Guide des gréements : Petite encyclopédie des voiliers anciens, Le Chasse Marée, , 127 p. (ISBN 2903708649)
  • Collectif, Guide de la manœuvre des petits voiliers traditionnels, Le Chasse Marée, (ISBN 2914208057)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]