Nœud de piton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nœud de piton
Nœud de piton.jpg
Nœud de piton à 4 tours
ABoK
#2360Voir et modifier les données sur Wikidata
Origine
Marine
Domaine
Voisins

Le nœud de piton (Thump mat en anglais) est un nouage à plat de la famille des badernes. Ce nouage est utilisé comme protection sur les navires aux endroits où des poulies et autres éléments durs peuvent venir frapper le bois[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le nœud de piton (parfois improprement dénommé nœud de python par erreur homophonique) est un entrelacement circulaire présentant six anses externes (ou ganse suivant les auteurs) pour seulement trois internes. Cette asymétrie d'anses facilite la disposition en disque du nouage en limitant l'espace laissé au centre.

Il est généralement réalisé avec plusieurs tours (trois voire plus).

Ce nœud apparaît dans l'encyclopédie ABoK sous l'identifiant #2360 mais ne porte pas de nom (du moins dans la version française). Il y est défini comme un nouage plat pouvant servir de baderne (nouages plats pouvant être linéaires, circulaires ou rectangulaires)[2].

Nœud de piton versus Bonnet Turc[modifier | modifier le code]

Le nœud de piton est souvent confondu avec un bonnet turc réalisé à plat. Mais le nœud de piton ne respecte pas les règles de construction des bonnets turcs.

Le bonnet turc se caractérise par un nombre égal d'anses (si le bonnet turc est réalisé à plat, on obtient un nombre d'anses internes et externes égaux) alors que dans le nœud de piton ce rapport est asymétrique (rapport de 2 pour 1, soit deux anses externes pour une anse interne). C'est ce qui fait qu'une fois mis en volume, le bonnet turc donne un cylindre alors que le nœud de piton donne une forme conique.

Une bonne façon de les distinguer est de mettre en relation les schémas d'entrelacement de chaque nœud. Un schéma d'entrelacement est un graphique représentant les différents brins utilisés pour réaliser un nœud et indiquant les passages par dessus et par dessous de chaque croisement.

Dans le schéma d'entrelacement du nœud de piton, on voit apparaître un empilement d'anses. Chaque ligne rouge passe par une anse. Dans le cas d'un empilement, on peut trouver plusieurs anses sur la même ligne.

Dans le schéma d'entrelacement du bonnet turc, toutes les anses sont au même niveau (pas d'empilement, une seule anse par ligne rouge).

Utilisation[modifier | modifier le code]

Nouage à plat utilisé comme protection de pont (ce n'est pas un nœud de piton)

La dénomination anglo-saxonne (thump mat) est particulièrement explicite et pourrait se traduire par : tapis à cogner.

Ce type de nouage est généralement utilisé sur les navires pour protéger les parties en bois des chocs d'objets durs comme les poulies. C'est pourquoi ils sont placés soit sur les objets en mouvement (poulie) soit sur les éléments heurtés (pont). La corde composant le nouage servant d'amortisseur ; effet accentué par le croisement des brins qui créent des sur-épaisseurs.

Dans le cas particulier du nœud de piton, on observe un espace réduit au centre du nouage qui permet de positionner le nœud sur un point fixe (crochet par exemple) et d'éviter qu'il ne bouge autour de son axe.

Comme pour les badernes, le nœud de piton est souvent réalisé avec des chutes de cordage ou des cordages abîmés recyclés.

Le nouage se réalisant à plat, le nœud de piton est souvent détourné de son utilisation première pour en faire des dessous de plat (utilisation de corde en matière organique — chanvre, sisal, coton, etc. — ou métallique pour supporter la chaleur). Lorsqu'il est réalisé avec des matériaux artificiels (corde d'escalade, paracorde, drisse, nylon, etc.), le nœud de piton est utilisé comme objet décoratif voire comme bijou (pendentif, boucle d'oreille). Réalisé avec une corde de gros diamètre avec plusieurs tours, il est possible d'en faire un paillasson.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Nœud de piton (méthode).svg

Références[modifier | modifier le code]

  1. LaCorderieRoyale, « Websérie Noeud Marin : Episode 3 LE NOEUD DE PITON », (consulté le 25 décembre 2017)
  2. Clifford Warren Ashley, Le grand livre des nœuds, Éditions Gallimard, , 612 p. (ISBN 978-2-74-243265-3), p. 377