Mizuhiki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arbre utilisant des cordelettes de mizuhiki.

Le mizuhiki (sinogrammes : 水引 ; hiragana : みずひき ; littéralement : « conduire l'eau », en référence aux tuyaux) est un art japonais de création de volumes à base de cordelettes de papier tressé, aujourd'hui souvent remplacé par des tuyaux en polyester, comme le scoubidou. Il reprend l'art traditionnel des nœuds chinois mais l'adapte également à la représentation d'œuvres figuratives ou bien à la création de peintures.

Matière première[modifier | modifier le code]

La cordelette mizuhiki est fabriquée à partir de papier washi torsadé, puis enduit de colle (en japonais, 'nori') pour le rendre plus solide. Elle peut ensuite être teinte dans une multitude de couleurs, avant ou après le façonnage[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les ouvrages en mizuhiki sont traditionnellement des nœuds symboliques ornant les cadeaux. Ils répondent à des codes précis, les couleurs devant être adaptées à l’occasion : par exemple, rouge et blanc pour une naissance, ou or et blanc pour un mariage[2].

Des éléments en mizuhiki peuvent aussi être utilisés pour agrémenter les ornements kanzashi, notamment pour rajouter des détails aux fleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires étrangères du Japon, « Mizuhiki: The Art of Tying Paper Cords - JVT 2009 -03 », sur Youtube.com - Japan Video Topics, (consulté le 24 janvier 2017).
  2. « Comment offrir un cadeau au Japon », sur kanpai.fr (consulté le 24 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]