Mortier (couvre-chef)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Portrait de Linus Pauling portant le mortier lors de sa remise de diplôme en 1922.
Diplômé kenyan (2018).

Le mortier, appelé aussi « toque », est le couvre-chef des magistrats dans les pays de tradition germano-canonique. Les couleurs de la (ou des) bande(s) change(nt) en fonction du degré de juridiction ou du type de juridiction. Un mortier de juge sera orné d'argenté, un mortier de Président, de rouge, etc.

L'usage est de moins en moins répandu à l'heure où la justice se veut plus humaine et très peu de juges le portent à l'audience. Toutefois, il doit être porté, au moins à la main, lors des cérémonies officielles, telles les audiences de rentrée.

Le mortier fait partie aussi, avec la toge, de la tenue des diplômés lors de la cérémonie de la remise de leurs diplômes. Le mortarboard anglo-saxon est une toque de forme carrée, ornée d'un tassel, le pompon long, agrémenté ou non d'un petit pendentif doré indiquant l'année[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Magistrats français[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Magistrats allemands[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :