Coiffe bigoudène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bigoudènes regardant passer le défilé de la Fête des Cormorans à Penmarch le 7 août 1921
Coiffes bigoudènes du cercle Ar Vro Vigoudenn portée pour la Grande Parade du Festival Interceltique de Lorient en 2009.

La coiffe bigoudène est une coiffe vestimentaire, qui était portée par les femmes du Pays bigouden en Bretagne. Cette coiffe est caractérisée par sa haute taille (une trentaine de centimètres, jusqu'à 40 cm à Penmarc'h) est devenue un symbole de la Bretagne[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Contrairement à une légende répandue, faisant de la taille de coiffes une réponse aux clochers coupés lors de la révolte du Papier-timbré (XVIIe siècle), la coiffe bigoudène n’est devenue haute qu’au XXe siècle, notamment dans l'entre deux guerres où elle gagne un centimètre par an[1]. La hauteur maximale de la coiffe est atteinte au sortir de la Seconde Guerre mondiale, date à laquelle le costume breton devient démodé [1].

La coiffe haute est une coiffe de cérémonie : la coiffe de tous les jours (hors deuil), portée pendant les travaux quotidiens, est le vouloutenn, en fait un simple ruban de velours noir autour du peigne et derrière lequel on dissimulait le chignon[2].

En 1977, 31 % des femmes de plus de 47 ans portent la coiffe[1], chiffre qui passe à 500 femmes (tous âges confondus) en 1993[2]. En 2011, Maria Lambour est l'une des dernières femmes à porter quotidiennement cette coiffe[3]. Aujourd’hui elle n'est portée que lors de manifestations culturelles et par de rares femmes sur une base presque quotidienne[4].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

La coiffe a pu être vue dans des publicités, telles que celles de la marque Tipiak[5] ou Breizh Cola[6],[7].

Les autocollants de l'entreprise À l'Aise Breizh, symbolisant un petit personnage portant une coiffe bigoudène, collés sur les voitures à plus de 800 000 exemplaires, sont devenus un symbole populaire de reconnaissance des bretons[8].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b c et d « L’histoire de la plus célèbre coiffe bretonne… « Musée Bigouden », sur www.ville-pontlabbe.fr (consulté le 26 août 2015)
  2. a et b Jean-Louis GUEGADEN, « Karten Bost Coz Giz Bigoudenn », sur kbcgizbigoudenn.franceserv.com (consulté le 25 août 2015)
  3. « Deiz-ha-bloaz laouen Maria ! », Bretons, no 69,‎ , p. 4
  4. « Léchiagat. Marie Pochat, la bigoudène, fête ses 100 ans », sur Le Telegramme (consulté le 1er mars 2016)
  5. Noëlle Cousinié, « Maria la Bigoudène, cent ans, jamais sans sa coiffe », Ouest-France,‎ , Quatrième de couverture (lire en ligne)
  6. « Breizh Cola débarque à Paris |  Pub en stock », sur www.pubenstock.com (consulté le 26 août 2015)
  7. « Les affiches Breizh Cola », sur www.breizhcola.fr (consulté le 26 août 2015)
  8. Didier Déniel, « À l'aise Breizh. La Bigoudène a du ressort », sur www.letelegramme.fr, (consulté le 26 août 2015)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]