Bonnet d'âne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
« Méchants garnements » : Caricature allemande de 1849 montrant un maître d’école faisant subir à ses élèves diverses formes de punitions : bonnets d’âne.
Un élève avec un bonnet d'âne, photo posée, vers 1906.

Un bonnet d’âne[1] est un couvre-chef conique muni ou non de deux appendices censés représenter les oreilles d'un âne. Il ne sert que dans le contexte scolaire, où son port peut être imposé par un instituteur à un élève turbulent ou présentant de mauvais résultats. La punition est généralement subie debout tout seul dans un coin de la salle de classe.

Selon une hypothèse, le bonnet d'âne était à l'origine porté par les élèves pour acquérir l'intelligence de l'âne ; elle est cependant peu probable dans la mesure où l'âne est depuis longtemps considéré comme un symbole de la bêtise[2].

Francois Guizot ( 1787 - 1874 ) rapporte dans son dictionnaire des synonymes qu'on est âne par disposition d’esprit, et ignorant par défaut d’instruction. Le premier ne sait pas, parce qu’il ne peut apprendre; et le second parce qu’il n’a point appris.[3]

Faire des oreilles d'âne est un geste de moquerie consistant à relever l'index et le majeur derrière la tête d'une personne pour lui faire un bonnet d'âne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée « bonnet d'âne », sur Dictionnaires de français en ligne, Larousse (consulté le ).
  2. L'histoire fabuleuse du bonnet d'âne, sur lecheneparlant.over-blog.com (consulté le 8 octobre 2019)
  3. Francois Guizot, « Dictionnaire universel des synonymes de la langue française, 6e edition, 1863 », sur https://gallica.bnf.fr, (consulté le ), entrée no 97, page 51

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :