Mort ou vif (film, 1995)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mort ou vif.
Mort ou vif
Titre québécois Instinct de Vengeance
Titre original The Quick and the Dead
Réalisation Sam Raimi
Scénario Alan Silvestri
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Genre Western
Durée 107 minutes
Sortie 1995

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mort ou vif ou Instinct de Vengeance au Québec (The Quick and the Dead) est un film américano-japonais réalisé par Sam Raimi, sorti en 1995.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Redemption, tous les ans a lieu un concours qui récompense le meilleur tireur par une énorme somme d'argent. Jusqu'à présent, le tyrannique maître de la ville, Herod, a toujours gagné. Cette fois Ellen, une ravissante jeune étrangère, participe au concours et est bien décidée à le battre pour une raison très particulière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Drapeau du Canada Canada, Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la Suisse Suisse romande :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[1]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[2]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Lorsque la production approche l'actrice Sharon Stone, cette dernière sort du succès de Basic Instinct (1992) de Paul Verhoeven. TriStar la nomme ainsi coproductrice du film et lui offre la possibilité de choisir ses partenaires et le réalisateur du film. Elle raconte : « Ils m'ont envoyé une liste de réalisateurs. Je leur au renvoyé la mienne. Elle ne comportait qu’un seul nom : Sam Raimi. À l’époque il était surtout connu pour Evil Dead. » Ce dernier est alors très surpris : « Je n’y croyais pas. J’avais envie de la rappeler et de lui demander si elle était sûre d’avoir appelé la bonne personne. Mais je ne l’ai pas fait[3]. »

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Après avoir découvert le jeune Leonardo DiCaprio dans Gilbert Grape (1994, Lasse Hallström), Sharon Stone insiste fortement pour qu'il décroche le rôle de Fee « The Kid » Herod. L'actrice propose même à la production de payer elle-même la moitié du salaire de l’acteur. Elle explique : « J’aurais porté ce garçon sur mon dos jusque sur le plateau s’il avait fallu ! Je savais qu’il deviendrait l’un des meilleurs acteurs de ces dernières décennies. Son talent, son don sont hors du commun. » Le jeune acteur sera cependant difficile à convaincre car il choisit alors ses rôles avec parcimonie. Il refusera dans un premier temps le rôle, jugeant le film « trop commercial ». Il accepte finalement, à un jour du délai fixé. Il admettra plus tard avoir accepté le rôle parce qu’il n’avait pas travaillé depuis un an et car le rôle n'était pas celui de Billy the Kid mais d’un personnage différent[3].

Ce film marque les débuts sur le sol américain de l'acteur australien Russell Crowe. Comme Leonardo DiCaprio, c'est Sharon Stone qui a insisté pour l'avoir, malgré les réticences du studio[3].

Bruce Campbell, ami du réalisateur Sam Raimi, a tourné un caméo lors du mariage du Kid, mais la scène a finalement été coupée. Il est cependant crédité au générique pour avoir participé à d'autres plans du film[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé de novembre 1993 à février 1994 à Mescal et Tucson, en Arizona. Le plateau avait été auparavant utilisé dans de nombreux westerns : Monte Walsh (William A. Fraker, 1970), Josey Wales hors-la-loi (Clint Eastwood, 1976), Tom Horn (William Wiard, 1980), Juge et Hors-la-loi (John Huston, 1972)[3], etc.

Bande originale[modifier | modifier le code]

The Quick and the Dead
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Alan Silvestri
Sortie
Durée 31:01
Genre musique de film
Label Varèse Sarabande
Critique

La musique du film est composée par Alan Silvestri.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Redemption 3:25
2. Gunfight Montage 1:41
3. Couldn't Tell Us Apart 1:17
4. John Herod 1:21
5. Ellen's First Round 1:10
6. Lady's the Winner 0:47
7. Dinner Tonight 2:11
8. Cort's Story 1:02
9. Ellen vs. Dred 1:10
10. Kid vs. Herod 4:17
11. I Don't Wanna Die 2:00
12. The Big Day 2:27
13. Ellen Returns 3:54
14. The Law's Come Back to Town 0:49
15. The Quick and the Dead (End Credits) 3:30

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique mitigé, recueillant 55 % de critiques positives, avec une note moyenne de 5,9/10 et sur la base de 40 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[5].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a été un échec commercial aux États-Unis mais a eu un peu plus de succès dans le reste du monde, rapportant environ 46 636 000 $ au box-office mondial, dont seulement 18 636 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 32 000 000 $. En France, il a réalisé 693 834 entrées[6]. Sam Raimi sera très marqué par cet échec : « J’étais vraiment désorienté après avoir fait ce film. Pendant plusieurs années j’ai pensé : “Je suis un dinosaure. Je suis incapable de m’adapter au contenu” »[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 18 février 2015
  2. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 18 février 2015
  3. a, b, c, d, e et f Secrets de tournage - Allociné
  4. (en) « Alan Silvestri - The Quick and the Dead », sur AllMusic (consulté le 25 janvier 2016)
  5. (en) Mort ou vif sur Rotten Tomatoes.
  6. Mort ou vif sur JP‘s Box-Office.
  7. (en) Awards sur l’Internet Movie Database