Don't Breathe : La Maison des ténèbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Don't Breathe
La Maison des ténèbres
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Titre québécois Ne respire pas
Titre original Don’t Breathe
Réalisation Fede Alvarez
Scénario Fede Alvarez
Rodo Sayagues
Acteurs principaux
Sociétés de production Ghost House Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 88 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Don't Breathe : La Maison des ténèbres ou Ne respire pas au Québec (Don't Breathe) est un film d'horreur américain coécrit, coproduit et réalisé par Fede Alvarez, sorti en 2016. Il s'agit du deuxième film du réalisateur Fede Alvarez, après Evil Dead, le remake du film éponyme de Sam Raimi.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rocky, Alex et Money sont trois gangsters qui commettent des cambriolages et vendent ensuite les contenus volés. Un jour, ils apprennent qu'un ancien soldat aveugle est en possession de 300 000 dollars dans sa demeure. D'un commun accord, ils décident de s’emparer de la fortune. Ce qui aurait dû s'apparenter à une banale opération de routine prendra pourtant une tournure étonnamment angoissante...

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Rocky, Alex et Money sont trois petites frappes de Détroit qui commettent des cambriolages et vendent ensuite les objets volés. Malheureusement, les prix que leur donnent leurs acheteurs ne sont pas très élevés et très insuffisants pour que Rocky puisse quitter Détroit pour aller vivre à Los Angeles avec sa petite sœur et vivre loin de sa mère négligente et son petit ami alcoolique et fainéant. Un jour, le trio découvre qu'un vétéran de guerre aveugle possède 300 000 dollars donnés comme signe de condoléances à la suite de la mort de sa fille dans un accident de voiture.

La nuit, les trois amis commencent le cambriolage, ils endorment le chien en lui donnant un morceau de saucisson drogué et le vieil homme avec un gaz soporifique. Malheureusement, Money détruit un verrou avec une arme à feu, ce qui a pour effet de réveiller le vieil homme. Money tente de l'obliger à rester immobile mais le vieil homme l'attrape sans effort, Money tente d'implorer sa pitié et l'homme semble lui obéir. Interrogé par l'ancien militaire il ne révèle pas la présence de ses 2 autres complices, puis il tue Money d'une balle dans la joue droite. Pendant ce temps, Rocky se trouve dans la buanderie où il y a le coffre où est stocké l'argent, le vétéran aveugle écrit la combinaison sur le digicode, ce qui donne à Rocky le moyen de mémoriser le code et pouvoir récupérer l'argent, Alex la rejoint peu de temps après mais ils ne peuvent pas sortir car l'aveugle a bloqué toutes les issues de la maison et lorsqu'il trouve des vêtements laissés accidentellement dans la buanderie, il comprend (sous l'effet de l'angoisse et de la colère) que Money n'était pas le seul intrus dans sa maison.

Pour s'enfuir, ils décident de passer par le sous sol de la maison qui possède une porte vers l'extérieur. Mais une fois en bas ils découvrent que l'aveugle garde prisonnière Cindy la meurtrière de sa défunte fille. Elle est ligotée à une cloche qui retentit. Ils la libèrent rapidement et ouvrent enfin la porte qui mène à l’extérieur de la maison. Mais le vétéran les attend à l’extérieur et tire par erreur sur Cindy, la tuant sur le coup. Découvrant sa bévue et fou de colère il éteint la lumière dans la cave. Il s'ensuit une course poursuite dans le noir. Rocky et Alex montent jusque dans une chambre et se retrouvent coincés avec le chien qui s'est réveillé tandis que le vétéran aveugle tente de sortir du sous-sol en défonçant la porte. Rocky, très mince, peut alors s'enfuir par le conduit d'aération de la chambre, alors que Alex est obligé d'affronter l'aveugle, qui est bien plus fort physiquement que lui et le défenestre. Alex s'écrase sur la baie vitrée d'une véranda qui donne au rez de chaussée. La vitre se fissure petit à petit sans rompre pour autant.

Pendant ce temps Rocky est poursuivie par le chien qui est entré lui aussi dans le conduit d'aération et elle chute dans un trou du conduit. Se rendant compte que Alex est sur le toit de la véranda, l'aveugle tire avec son revolver dans la vitre, faisant chuter Alex dans un atelier. Il s'ensuit un corps à corps où Alex se fait rosser sans efforts par le vieil homme, mais échappe de peu à la mort alors que l'aveugle pense le transpercer avec un énorme sécateur. L'aveugle sachant qu'il y a également une fille dans la bande l'attrape par la trappe du conduit d'aération et l'étrangle sans la tuer. Elle se retrouve attachée au même endroit que Cindy. C'est là que l'aveugle lui explique que Cindy attendait son enfant et qu'elle va la remplacer dans cette tâche et qu'il la libérera dans 9 mois. Il tente un marché avec elle, au bout de 9 mois, lorsque le bébé sera venu au monde, elle pourra repartir avec l'argent ensuite. Rocky se débat et c'est alors que Alex toujours en vie parvient à assommer le vieil homme, il libère Rocky et remontent pour sortir de la maison. Mais l'aveugle est toujours en vie et au moment de sortir il tire avec son Colt Python et tue Alex. Rocky s’échappe vers la voiture du groupe. Elle se trouve à nouveau coincée dans la voiture ne pouvant la démarrer car poursuivie par le vétéran et son chien. Après avoir réussi à piéger le chien dans le coffre de sa voiture, l'aveugle capture à nouveau Rocky. Une fois de retour dans la maison, elle parvient à faire sonner l'alarme, à récupérer l'argent et à s'enfuir avant que la Police ne fasse son apparition. Se rendant compte qu'il risque gros en ayant séquestré Cindy, le vieil homme ne dénonce pas Rocky et utilise son expérience et sa notoriété en tant qu'ancien soldat pour se faire passer pour un héros qui a réussi à tuer les cambrioleurs venus le dépouiller. Rocky, avec le magot du soldat aveugle, finit par réaliser son rêve de partir en Californie avec sa petite sœur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] et selon le carton de doublage. Version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Fede Alvarez a noté que faire ce film est, en quelque sorte une réponse à son premier film Evil Dead, que les critiques décrivent comme « trop sanglant », et qu'il s'est trop focalisé de choquer les spectateurs, et c'était un remake. En revanche, le réalisateur a décidé de faire de Don't Breathe, une histoire originale moins sanglante et focalisée sur le suspense, pour faire en sorte de moins choquer l'audience[4]. Il voulait également éviter de faire un film traitant du surnaturel, qu'il juge trop à la mode[4]. Le choix de prendre un aveugle comme antagoniste, a été fait en prenant en compte délibérément ses capacités, Fede Alvarez explique que « parfois, vous pensez leur donner naturellement des pouvoirs les rendant alors plus menaçants qu'une personne normale, donc nous avons pensé faire l'inverse, et lui prendre ses yeux et faire de lui une personne aveugle »[4]. Il a appelé le film « exercice de retournement », notant que le film subvertit délibérément les tropes tels que la maison en question « une belle maison dans une rue effrayante », par opposition à l'opposé, ou que le film est une histoire d'invasion de domicile racontée du point de vue des voleurs[5].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , Daniel Zovatto rejoint le casting[6]. Le , Dylan Minnette rejoint le casting, et le , Jane Levy et Stephen Lang rejoignent le casting[7].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commença le [8]. Bien que le film se déroule à Detroit, il a été tourné principalement en Hongrie, seulement quelques vues de Detroit ont été filmées[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a été très bien noté par les critiques, Rotten Tomatoes lui accorde une note de 88 %[10], sur le site Allociné, il reçoit une note de 3,6/5 de la presse basée sur 15 critiques[11].

Michel Valentin du Parisien écrit : « Très bonne surprise que ce thriller horrifique, qui a fait un carton aux États-Unis et réalisé par Fede Alvarez, jeune metteur en scène uruguayen choisi il y a trois ans par le grand Sam Raimi pour le remake de son mythique Evil Dead »[12]. Matthieu Macheret du Monde ajoute « Un film d'horreur dynamique et labyrinthique »[13]. Simon Riaux d'Écran large souligne : « Série B parfaitement maîtrisée, Don't Breathe est un grand huit où le suspense est roi et ne faiblit jamais »[14]. Emmanuelle Spadacenta de Cinemateaser a trouvé « Un scénario ludique et surprenant, où les rapports de violence ne cessent de s'inverser »[15]. En revanche Fausto Fasulo écrit dans Mad Movies « Efficace, ouais. Mais sinon, c'est quand même un peu con... » et Stéphane du Mesnildot des Cahiers du Cinéma ajoute « Le typage grand-guignolesque annule hélas le beau point de départ : confondre la cécité avec l’idée même d’obscurité. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 89 217 875 $[1] 17
Drapeau : Québec Québec 1 091 582 $[16] 6
Drapeau de la France France 320 358 entrées[17] 5
Monde Monde 157 100 845 $[1] 30

Au vu du faible budget (9 900 000 de dollars), le film est un énorme succès commercial ayant rapporté 157 millions de dollars dans le monde pour un peu plus 89 millions de dollars sur le sol américain[1]. En France, il a réalisé 320 358 entrées[17].

Ce succès surprise est en partie dû au bouche à oreille et aux bonnes critiques internationales, exactement comme le précédent film de Fede Alvarez Evil Dead.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Don't Breathe », sur Box Office Mojo (consulté le 15 novembre 2016)
  2. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage (consulté le 16 septembre 2017)
  3. « Fiche du doublage québécois du film », sur doublage.qc.ca (consulté le 30 novembre 2016)
  4. a b et c (en-US) « Fede Alvarez on Don't Breathe from SXSW », (consulté le 5 octobre 2016)
  5. « Don’t Breathe’s Fede Alvarez on reversing our horror expectations », (consulté le 5 octobre 2016)
  6. (en-US) Ross A. Lincoln, « Daniel Zovatto Sidles Up To ‘A Man In The Dark’ », (consulté le 5 octobre 2016)
  7. (en-US) « Don’t Breathe Director Fede Alvarez’s Advice To Future Filmmakers », (consulté le 5 octobre 2016)
  8. « On the Set for 7/6/15: J.K. Simmons Starts Shooting The Runaround, Sam Raimi Produced Thriller Rolls Cameras | SSN Insider », sur www.ssninsider.com (consulté le 5 octobre 2016)
  9. La combinaison du coffre : 2978 est un easter egg. Il s'agit de la date de naissance du réalisateur. (en-US) Dennis Harvey, « Film Review: ‘Don’t Breathe’ », (consulté le 5 octobre 2016)
  10. (en) « Don't Breathe », sur Rotten Tomatoes (consulté le 5 octobre 2016)
  11. « Don't Breathe : La Maison des ténèbres - Critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 5 octobre 2016)
  12. « « Don't breathe : la Maison des ténèbres » : âmes sensibles s'abstenir **** », (consulté le 5 octobre 2016)
  13. Mathieu Macheret, « « Don’t Breathe. La Maison des ténèbres » : effroi à Detroit », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  14. « Don't Breathe - La Maison des ténèbres : Critique apeurée », sur EcranLarge.com (consulté le 5 octobre 2016)
  15. Cinemateaser, « chroniques - cinemateaser », sur Cinemateaser.com (consulté le 5 octobre 2016)
  16. « Ne respire pas », sur Cinoche.com (consulté le 15 novembre 2016)
  17. a et b « Don't Breathe : La Maison des ténèbres », sur JP box-office (consulté le 15 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]