Jacques Richard (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Richard
Description de l'image Défaut.svg.
Nom de naissance Jacques Jean Marcel Richard
Naissance
Levallois-Perret, Seine, France
Nationalité Française
Décès (à 71 ans)
Paris 13e, France
Profession Acteur
Films notables Dernier domicile connu

Jacques Richard est un acteur français né le à Levallois-Perret et mort le à Paris 13e[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, Formation & débuts[modifier | modifier le code]

Jacques Richard naît à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), .

Carrière[modifier | modifier le code]

D'un physique agréable, il se fait remarquer dans 14 épisodes (1967-69) de la célèbre série des années 1960 : Les chevaliers du ciel avec en vedettes Jacques Santi (Tanguy) et Christian Marin (Laverdure) dans lesquels il incarne de façon particulièrement vraisemblable le commandant instructeur Mounier... Curieusement, il avait commencé sa carrière cinématographique en 1952 avec un petit rôle dans une comédie parlant d'aviateurs : Deux de l'escadrille. Et 7 ans plus tard, il se retrouvera encore dans un autre film d'aviation : Normandie Niemen (1960) dans le personnage de Colin... Alors son physique, jeune, franc, ouvert, direct, agréable, le prédestinait-il à incarner des hommes de l'armée de l'air ?!... Mais ces emplois furent loin d'être restrictifs et il interprétera de multiples et divers seconds rôles : Il fut ainsi Maurice dans la série quotidienne très regardée en 1965 entre 19h30 et 20h : Foncouverte. Il sera l'adjoint au commissaire dans L'affaire Dominici en 1973, Armand dans Vincent, François, Paul... et les autres en 1974 ou Jourdan dans Quand la ville s'éveille en 1977 et Bouche d'or dans Les égouts du paradis en 1979... Une bonne partie de sa carrière se fit sur le petit écran, tant pour des téléfilms (À corps perdu (1970), La falaise aux corneilles (1980), Spéciale dernière (1982), Le mariage blues (1985), Coma dépassé (1990), Le chameau blanc (1991)...) que dans des séries restées célèbres (Les Enquêtes du commissaire Maigret en 1973, Un juge, un flic en 1977, L'inspecteur mène l'enquête en 1978, Marcheloup en 1982, Le Paria en 1985, Les Cinq Dernières Minutes en 1987, Commissaire Moulin en 1989, Marie Pervenche en 1990, Morlock en 1996...).

Il a également fait du doublage, prêtant sa voix notamment à Gene Hackman ou à Robert Duvall.

En 2002, il fait sa dernière prestation dans la série Louis la Brocante en interprétant le rôle de René dans l'épisode Louis et la grande braderie. On peut voir alors sur son visage les stigmates de la maladie qui va, hélas, l'emporter dans la même année.

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt le à Paris, à l'âge de 71 ans[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Insee, « Acte de décès de Jacques Jean Marcel Richard », sur MatchID
  2. Source : Les Gens du Cinéma
  3. Doublé seulement en 1970.
  4. Doublé seulement en 1982.

Liens externes[modifier | modifier le code]