Don Zagier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Don Bernhard Zagier, né le à Heidelberg en Allemagne, est un mathématicien américain. Il est spécialisé en théorie des nombres, en particulier en théorie des formes modulaires et leurs liens avec la topologie. Il est professeur à l'institut Max-Planck de mathématiques à Bonn. Il a été titulaire de la chaire de théorie des nombres au Collège de France à Paris de 2001 à 2014[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1972, Zagier a soutenu une thèse de doctorat en mathématiques sur les classes de Pontryagin équivariantes et applications aux espaces d'orbites, réalisée sous la direction de Friedrich Hirzebruch à l'université de Bonn[3].

Zagier et Benedict Gross ont obtenu le prix Frank Nelson Cole en 1987 dans la catégorie théorie de nombres pour leur théorème reliant la hauteur de certains points (point de Heegner (en)) sur une courbe elliptique modulaire et la valeur en 1 de la première dérivée de la fonction L, prolongement analytique dans le plan complexe d'une équation définissant une courbe elliptique[4].

Plus anecdotiquement, il a publié une preuve en une phrase du théorème des deux carrés de Fermat.

Il a été le directeur de thèse, entre autres, de Svetlana Katok (de), Maxime Kontsevitch, Joseph Oesterlé, Nils-Peter Skoruppa (de) et Sander Zwegers (en)[3].

En 1996, il est lauréat du prix Élie Cartan et en 2001, du prix von Staudt.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Autres photos.
  2. Page de Don Zagier au Collège de France, incluant une biographie et une liste de publications.
  3. a et b (en) Don Zagier sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  4. (en) Frank Nelson Cole Prize in Number Theory.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :