Mariya Gabriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mariya Gabriel
Illustration.
Mariya Gabriel en juillet 2017.
Fonctions
Commissaire européenne à l'Innovation et à la Jeunesse
En fonction depuis le
(1 an, 10 mois et 20 jours)
Président Ursula von der Leyen
Gouvernement Commission von der Leyen
Prédécesseur Carlos Moedas (Innovation)
Tibor Navracsics (Jeunesse)
Commissaire européenne à l'Économie et à la Société numérique

(2 ans, 4 mois et 23 jours)
Président Jean-Claude Juncker
Gouvernement Commission Juncker
Prédécesseur Andrus Ansip (intérim)
Successeur Thierry Breton
Députée européenne

(7 ans, 11 mois et 22 jours)
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Groupe politique PPE
Prédécesseur Andrus Ansip
Biographie
Nom de naissance Mariya Ivanova Nedelcheva
(Мария Иванова Неделчева)
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Gotsé Deltchev (République populaire de Bulgarie)
Nationalité Bulgare
Parti politique GERB
Diplômée de IEP de Bordeaux

Mariya Gabriel (née Mariya Ivanova Nedelcheva) est une femme politique bulgare membre du parti Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB). En 2009, elle est élue députée européenne (PPE).

En 2017, elle a 38 ans lorsqu'elle est nommée commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques, devenant ainsi la cadette des Commissaires européens[1]. En 2019, elle le restera au sein de la Commission von der Leyen en tant que Commissaire à l'innovation à la recherche, la culture, l'éducation et la jeunesse[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariya Ivanova Gabriel, née le à Gotsé Deltchev, est une femme politique bulgare. Elle a été élue sur la liste du parti GERB (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie) lors des élections du Parlement européen de 2009. Au Parlement européen, elle siège au sein du Groupe PPE (Parti populaire européen) dont le GERB est membre. Le , elle est élue coordinatrice PPE au sein de la Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen. Le , Mariya Gabriel a été élue Vice Présidente du PPE Femmes. En , elle reçoit le prix du Député européen de l'année dans la catégorie égalité des genres (MEP Awards 2013, category Gender Equality). Suivant la recommandation de Catherine Ashton, la Haute Représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de Sécurité et Vice-Présidente de la Commission européenne, Mariya Gabriel a été nommée en Chef de la mission d'observation des élections présidentielles et parlementaires en République démocratique du Congo.

Études et formation[modifier | modifier le code]

En 1997, Mariya Gabriel sort diplômée du lycée bilingue Dr Petar Bero à Kyoustendil. En 2001, elle obtient son diplôme en langues bulgare et française à l'université Paisii Hilandarski de Plovdiv. Elle a poursuivi ses études à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (France), au sein duquel elle a étudié les relations internationales, l'histoire des institutions européennes, la sociologie politique et la politique comparée. Elle obtient en 2003 son diplôme de master en politique comparée et relations internationales de l'École doctorale de science politique de Bordeaux (France).

Expérience professionnelle[modifier | modifier le code]

De 2005 à 2008, Mariya Gabriel est assistante temporaire d'enseignement et de recherche à l'Institut d'études politiques de Bordeaux (France). Elle enseigne notamment sur le processus décisionnel de l'Union européenne, la sociologie politique et les relations internationales. Elle participe par ailleurs à deux projets internationaux : le programme européen EQUAL de 2004 à 2008 « Valeurs et Économie - égalité dans les activités professionnelles et économie sociale et solidaire » et le programme international de recherche « Représentation parlementaire aux niveaux national et européen » dirigé par Olivier Costa.

Affaire des appartements[modifier | modifier le code]

Une révélation du journal d'investigation bulgare[3] a mis en évidence que Marya Gabriel avait bénéficié d'un appartement du parti bulgare GERB à un prix préférentiel et que [4] cet avantage n'aurait pas été toujours déclaré lors de ses mandats de parlementaire européen[5].

Commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques[modifier | modifier le code]

En , elle est nommée commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques.

En , elle présente un plan pour lutter contre les « fake news »[6].

Commissaire européenne à l'Innovation, la Recherche, la Culture, l'Éducation et la Jeunesse[modifier | modifier le code]

Le , Mariya Gabriel est entrée en fonction comme Commissaire à l'Innovation et à la Jeunesse, avec également comme responsabilité, la recherche, la culture et l'éducation.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée à François Gabriel, ancien conseiller aux Affaires étrangères au cabinet du président du Parlement européen et proche de Joseph Daul[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Stupp, « À 38 ans, Mariya Gabriel devient la cadette des commissaires européens », sur www.euractiv.fr, (consulté le )
  2. Commissaire à l'innovation, la recherche, la culture, l'éducation et la jeunesse
  3. Rivol
  4. [1]
  5. « Parliament ducks hard questions over digital nominee », sur POLITICO, (consulté le )
  6. Mariya Gabriel, interviewée par Enguérand Renault et Lucie Ronfaut, « Mariya Gabriel : "Les "fake news" attaquent notre démocratie », Le Figaro, encart « Économie », samedi 24 / dimanche 25 mars 2018, page 24.
  7. Cécile Ducourtieux, « Mariya Gabriel, benjamine de la Commission européenne et chasseuse de « fake news » », sur Le Monde, (consulté le ).
  8. « François Gabriel nommé conseiller aux Affaires étrangères », sur Dernières_Nouvelles_d'Alsace, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :