Antonio Tajani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Tajani
Antonio Tajani en 2013.
Antonio Tajani en 2013.
Fonctions
Président du Parlement européen
En fonction depuis le
(6 mois et 29 jours)
Législature 8e
Prédécesseur Martin Schulz
Député européen
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 14 jours)
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique PPE
Vice-président de la Commission européenne
Commissaire européen aux Industries et
à l'Entrepreneuriat

(4 ans, 4 mois et 21 jours)
Président José Manuel Durão Barroso
Gouvernement Commission Barroso II
Prédécesseur Günter Verheugen
Successeur Michel Barnier (intérim)
Ferdinando Nelli Feroci
Vice-président de la Commission européenne
Commissaire européen aux Transports

(1 an, 9 mois et 2 jours)
Président José Manuel Durão Barroso
Gouvernement Commission Barroso I
Prédécesseur Jacques Barrot
Successeur Siim Kallas
Député européen

(13 ans, 9 mois et 19 jours)
Élection 12 juin 1994
Réélection 13 juin 1999
13 juin 2004
Législature 4e, 5e et 6e
Groupe politique FE (1994-1995)
UPE (1995-1999)
PPE (1999-2008)
Successeur Paolo Bartolozzi
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Rome (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Forza Italia
Le Peuple de la liberté
Forza Italia
Diplômé de Université de Rome « La Sapienza »
Profession Journaliste
Officier militaire
Religion Catholicisme[1]

Antonio Tajani, né le à Rome, est un homme politique italien, membre fondateur de Forza Italia et président du Parlement européen depuis le .

Élu député européen en 1994 après avoir occupé le poste de porte-parole de Silvio Berlusconi, il est de 2008 à 2014 Commissaire européen aux Transports puis commissaire européen aux industries et à l'entrepreneuriat et vice-président de la Commission européenne.

En 2017, après deux ans et demi passés à la vice-présidence du Parlement européen, il en est élu président.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une maîtrise de droit à l'université de Rome « La Sapienza », il devient journaliste parlementaire à l'hebdomadaire Il settimanale en 1982. La même année, il obtient un poste de journaliste à RadioUno. Il a également été chef du bureau de Il Giornale à Rome.

Il est par ailleurs officier de l'armée de l'air italienne. Après avoir fréquenté le cours de spécialisation de la défense aérienne à Borgo Piave di Latina, il a été contrôleur de la défense aérienne à la base radar de San Giovanni Teatino.

Il parle couramment français, anglais et espagnol.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Un proche de Berlusconi[modifier | modifier le code]

Il fait ses premières armes politiques en tant que militant du Front monarchique national[2]. En 1994, il participe à la fondation du parti Forza Italia, entre au bureau exécutif et obtient un poste de responsable régional dans le Latium. Dans le même temps, il devient porte-parole du président du Conseil Silvio Berlusconi et est élu député européen.

Député européen[modifier | modifier le code]

Au Parlement européen, il a siégé au sein de différentes commissions, dont celle des Affaires étrangères et celle de la Défense et de la Sécurité. Il entre au conseil municipal (it) de Rome en 2001, puis est battu par Walter Veltroni lors des élections municipales de 2002. Cette même année, il est élu vice-président du Parti populaire européen (PPE).

Il a également fait partie du bureau du groupe du Parti populaire européen, comme chef de la délégation de Forza Italia, et de la convention sur l'avenir de l'Europe.

Commissaire européen[modifier | modifier le code]

Le , Antonio Tajani est nommé commissaire européen pour l'Italie par le nouveau gouvernement afin de succéder à Franco Frattini, devenu ministre des Affaires étrangères. Alors que Frattini était commissaire à la Justice, à la Sécurité et aux Libertés, le président José Manuel Durão Barroso confie cette responsabilité au Français Jacques Barrot. Tajani hérite alors du portefeuille des Transports, précédemment détenu par Barrot, et d'un poste de vice-président de la Commission, comme Frattini avant lui. Son mandat prend fin le . Il est alors chargé de gérer les affaires courantes.

Lors de la formation de la seconde commission Barroso le , il est désigné vice-président et commissaire aux Industries et à l'Entrepreneuriat. Il entre en fonction le .

Parlement européen[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections européennes des 24 et 25 mai 2014, il est réélu député au Parlement européen dans la circonscription Italie centrale sur la liste de Forza Italia, ayant remporté 109 720 voix de préférence[3].

En , il se porte candidat à la présidence du Parlement européen au nom du PPE[4]. Il est élu président le 17 janvier 2017, au quatrième tour de vote[5]. Il succède au social-démocrate Martin Schulz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/monde/un-catholique-a-la-tete-du-parlement-europeen-211670
  2. « 5 choses à savoir sur Antonio Tajani, un berlusconiste à la tête du Parlement européen », sur L'Obs, .
  3. (it) « Liste des députés européens d'Italie de la 8e législature élus », sur elezioni.interno.it.
  4. (en) « The 8 MEPs fighting to become European Parliament president », POLITICO,‎ (lire en ligne).
  5. « L'Italien Antonio Tajani (droite) élu président du Parlement européen », europe1.fr,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :